Albertosaurus

 ---
lézard de l'Alberta
Classification Saurischiens>Tyrannosauridés
Epoque Crétacé sup. (79-68 Ma.)
Taille adulte 7 à 8,5 m long
Poids 1,8 à 2,5 tonnes
Vitesse
estimée
40 km/h
Répartition Amérique Nord
Régime
alimentaire
Carnivore
Date de sa découverte 1884
Albertosaurus
Albertosaurus: crâne dessiné par Cheungchungtat.

Physiquement, Albertosaurus est un membre incontestable de la famille des Tyrannosauridés: il possédait une tête énorme, avec de longues dents tranchantes; des membres supérieurs plutôt courts par rapport à son corps...

D'après la position des ossements découverts, on suppose que ses petits bras pouvaient lui servir d'appui pour se relever lorsqu'il était couché sur le ventre et lui permettaient d'agripper ses proies, avec l'aide de ses doigts griffus: trois longues griffes pointues et une autre plus petite pour ses pattes arrière; deux petites sur ses pattes avant.

Albertosaurus, par BrokenMachine86 Albertosaurus, par Davide Bonadonna
Albertosaurus vu par différents artistes.
1ère image: Deux Albertosaurus chassant un jeune Parasaurolophus, par BrokenMachine86.
2ème illustration: Albertosaurus et Ichthyornis, par Davide Bonadonna, pour Prehistoric Times magazine.

Dent d'Albertosaurus
Dent d'Albertosaurus au Muséum de Nantes. Photo: Arnaud Salomé.

Albertosaurus était l'un des plus grands prédateurs de son époque: plus agile que le célèbre Tyrannosaurus qui vécu un peu plus tard, il devait pouvoir atteindre la vitesse de 40 km/h en pointe; grâce à ses griffes il se saisissait de ses proies (des dinosaures tels que l'Anatosaurus, Lambeosaurus, Chasmosaurus). Et une fois attrapée, sa proie avait peu de chance d'échapper à ses puissantes mâchoires garnies de dents acérées et recourbées vers l'intérieur de sa gueule.

Son premier fossile a été découvert dans une crevasse sur les bords de la rivière Red Deer, en Alberta (Canada). Depuis ce jour, la région est devenue l'un des plus importants gisements fossilifères.

Il existe une seule espèce valide: Albertosaurus sarcophagus, nommée officiellement par le paléontologue Osborn en 1905.