Disparition des dinosaure

Discussion: 25 777 19 Dernière réponse

Posté par

Citation: Les mammifère on supplanté les dinosaures parce qu'ils étaient plus rapide, petit et agressif
Darwin

Que pensé vous de cette citation du grand chercheur Darwin?
pensé vous que cette théorie pourrais êtres une raison de la disparition des gigantesque dinosaure?

Posté par

Je pense que c'est hypothèse vieille de 150 ans

Posté par

Et cela reste à montrer que cette citation est bien de lui-même. C'est une interprétation très finaliste!

Posté par

C'est totalement faux, mais darwin avait une idée assez personnelle de ce qu'était une exctinction. Il y a jusqu'à encore peu de temps, les zoologogistes considéraient qu'une disparition voire extinction est un échec d'une lignée, or ce n'est pas la cas, comme disait très justement Gould qui nous a quitté trop tôt "Les disparitions ne sont pas des échecs de lignées mais des chances pour d'autres!" quelle belle pensée positive!

Posté par

Tout a fait gigy, comme disait Gould, il n'y a pas forcement de raison qu'une espece est plus de chances que d'autres, parfois il s'agit d'un coup de chance du hasard tout comme l'histoire du Qwerty et d'Azerty

Posté par

Darwin l'avait déjà mis en évidence; ce ne sont pas les espèces les plus fortes qui survivent, mais les plus chanceuses.

Posté par

Je pense que les mammifère avaient déja ou peut être le chand ce qui me à penser qu'ils avaient des poils foncés pour garder la chaleur et en produirent du à l'hiver nucléaire du choc avec l'astéroide.

ps: je suis dislexique.

Posté par

Aucun animal n'a de poils foncé pour garder la chaleur mais a des poils foncé permettant de le faire grosse nuance.

Posté par

Les théories les plus admises disent lputôt qu'un ensemble de catastrophes naturelles comme des météorites et du volcanisme intensif sont responsable du déclin des dinosaures.

Les mammifères en ont alors profité pour récupérer les niches écologiques vacantes.

Comme ils avaient le sang chaud étaient de petites tailes, ils ont pu s'adapter aux grandes variations du climat que ces catastrophes en chaine ont entrainé.

Posté par

Bienvenue Blacksad !!!

Moi je crois que ce que dit blacksad est entièrement vrai mais on ne peut pas en être sûr

Posté par

Je suis d'accord avec Blacksad mais on est sur de rien jusqu'a present nous de possedons que des hypothese

Posté par

Tout a fait

Posté par

Adapté adapté vous n'avez que ce mot là à la bouche alors au risque de vous décevoir très peu d'êtres sur terre sont réellement adaptés, Gould parle plutôt d'exaptation. De un les dinosaures n'ont pas disparus puisqu'ils font encore cui cui dans les jardins, mais c'est une partie du groupe qui a disparu. De deux les mammifères soit disant vainqueur de cette extinction, en ont aussi pris plein la poire et ont subit une diminution drastique en terme de genres et d'espèces.
Enfin, quelques temps après l'extinction, les plus grands prédateurs sont les gastornithidae, ont pourrait donc presque dire que les dinosaures ont continué à régner sur les mammifères encore pas mal de temps puisque les palaeotherium de Messel servaient de proies pour ces oiseaux géants!

Pour ma part il faut savoir plusieurs choses, il n'y a pas de groupe dominant si on s'en réfère à un point de vue strictement biologique. (à part peut être les bactéries et c'est encore à voir)
donc les dinosaures n'ont pas dominé, mais ils occupaient des niches écologiques que les hasards de l'évolution leur avait permis d'occuper. Les mammifères eux en occupaient d'autres!
Compris? C'est la libération des niches écologiques laissée vacantes par les animaux éteint qui va permettre aux mammifères restant de les occuper, mais pas toutes (il faudra encore beaucoup de temps pour que les mammifères grandissent)

Posté par

Cette histoire d'"espèce dominante" n'a finalement qu'un but : qu'on conclue en disant que l'espèce dominante actuelle c'est nous !

A jeter donc

Posté par

Citation de gigy: C'est la libération des niches écologiques laissée vacantes par les animaux éteint qui va permettre aux mammifères restant de les occuper, mais pas toutes (il faudra encore beaucoup de temps pour que les mammifères grandissent)


Le blème , c'est que des niches écologiques vacantes , non seulement , y 'en a plus , la disparition des mégafaunes va à l 'encontre de cette hypothèse , mais y ' en a de moins en moins : " grace " à nous .

P.S. Gigy , c est la grande forme ce matin !

Posté par

Je rajouterais en conclusion que l'histoire de la reine rouge d'alice au pays des merveilles et une belle illustration de la chose: toujours courrir pour en arriver au meme point!
Pas de plus evolué pas de moins évolué, il ne s'agit ni plus ni moins d'une course.

Posté par

Très bien dit, au fait comment tu vas mon vari?

Posté par

J'aime bien les idées de Robert Bakker pour expliquer la fin des dinosaures. Ne pas jouer le catastrophisme me plaît bien.
Son chapitre sur le crépuscule des dinosaures, extrait du ptérodactyle rose est en ligne là :
http://meskach.free.fr/arbo/epub/21_crepuscule.html

Bons plaisirs.

Posté par

J'aime beaucoup le livre de Robert Bakker (ah, la Révolution Kazanienne), mais j'ai toujours trouvé que sa théorie que les grandes extinctions furent provoquées par des maladies transmises lors des migrations fauniques était aussi improbable que la théorie des mammifères ayant soudainement décidés de bouffer tous les œufs de dinos. Des échanges fauniques entre différents continents ont eu lieu à de nombreuses reprises tout au long du règne des dinosaures (au grès des variations du niveau des mers et des déplacements des continents) sans qu'il y ait eu d'extinctions massives. Je ne vois pas pourquoi cela aurait été différent lors des derniers millions d'années du Crétacé. Et qu'est-ce que devraient dire les dinosaures d'Europe, les pauvres, qui pendant presque tout le Mésozoïque vécurent sur un archipel à la géographie changeante, et qui virent à plusieurs reprises l'arrivée de faunes venues d'ailleurs à la suite de connexions terrestres temporaires avec différents continents. Même lors des derniers millions d'années du Crétacé les îles européennes furent envahies par des animaux venant à la fois d'Afrique et d'Asie sans que cela entraîne leur extinction.

Quant au cratère d'impact, on peut lire parfois qu'il est soit légèrement trop vieux ou légèrement trop récent, et qu'il n'est donc pas responsable des extinctions du Maastrichtien terminal. Mais quand même, un machin de la taille de l'Everest qui frappe la Terre, ça n'a pas du être sans conséquences à l'échelle mondiale et on devrait alors trouver des traces d'hécatombes biologiques dans les terrains d'âges légèrement plus vieux ou légèrement plus récent que le Maastrichtien terminal. Ce qui n'est pas le cas.