Les hommes préhistoriques ont-ils connu des dinosaures vivants?

OUI, les hommes préhistoriques ont cohabité avec des dinosaures vivants, mais uniquement des oiseaux.

Qui étaient les hommes préhistoriques et quand ont-ils vécu?

Il y a plusieurs définitions d'homme préhistorique, mais généralement, ils correspondent aux différents représentants du genre humain, c'est-à-dire aux différentes espèces du genre Homo ayant vécu avant nous, comme Homo habilis, erectus, neanderthalensis, etc. Les premiers représentants du genre Homo remontent à 2,8 millions d'années environ, c'est le début de la Préhistoire. Mais si on cite tous les représentants de la lignée humaine (toutes les espèces ayant vécu depuis la séparation avec la branche des chimpanzés, nos plus proches parents dans la nature actuelle), comme les Australopithecus, Paranthropus, Orrorin... on remonte jusqu'à 7-8 millions d'années environ.

Arbre des homininés
Arbre phylogénétique et chronologique des homininés (les chimpanzés n'en font pas partie).
D'après Guide critique de l'évolution (2021).

Reconstitution d'hominidés
Reconstitution de trois femmes adultes préhistoriques, au musée des Confluences de Lyon.
De gauche à droite: femme de Florès, femme sapiens et femme néanderthalienne. Les reconstitutions sont des propositions artistiques, réalisées à partir des données archéologiques.
Photo: Arnaud Salomé.

Ainsi, comme tous les dinosaures non aviens (tous les dinosaures sauf les oiseaux) ont disparu il y a 66 millions d'années, aucun homme préhistorique n'a cohabité avec des dinosaures non aviens, comme le T.rex ou le Triceratops. En dehors des films de science-fiction bien sûr.

Mais comme le groupe des dinosaures existe encore aujourd'hui et qu'il est apparu avant les premiers homininés, on peut donc dire que tous les hommes préhistoriques ont bien fréquenté des dinosaures.

Quels dinosaures ont cohabité avec les hommes préhistoriques?

Tous les oiseaux. Mais le rapport de force n'était pas forcément le même qu'aujourd'hui, puisque certains oiseaux auraient même pu chasser les premiers humains et s'en nourrir. Quelques exemples parmi les découvertes archéologiques:

  • Les autruches géantes qui ont vécu jusqu'à la fin du Pléistocène de l'Europe centrale jusqu'à l'Inde et la Sibérie. Les autruches actuelles sont les plus gros oiseaux, elles peuvent atteindre 150 kg et mangent presque de tout. Certains représentants de Pachystruthio pouvaient quant à eux atteindre les 450 kg et les 3,5 mètres de haut... Largement de quoi s'attaquer aux Homo ergaster ou aux Homo erectus contemporains? Un silex a été retrouvé coincé dans le bassin d'une autruche, mais difficile de dire s'il s'agit d'une défense, de chasse ou de charognage. Il devait d'ailleurs être plus facile de s'attaquer aux œufs de ces autruches qu'à des adultes aussi grands.
  • Le marabout Leptoptilos robustus, qui a vécu sur l'île de Florès en Indonésie il y a entre 250 000 et 50 000 ans environ. Il mesurait 1 mètre 80 de haut, soit près du double de l'Homme de Florès (Homo floresiensis) vivant sur cette île à cette époque. Actuellement, les marabouts sont des oiseaux de grande taille (jusqu'à 1 mètre 50 de haut pour 3 mètres d'envergure), ils sont munis d'un grand bec solide. Appartenant à la famille des cigognes, ils sont réputés pour leur agressivité (ils peuvent même s'attaquer à de petits crocodiles), mais sont en général charognards. Leptoptilos devait certainement être en compétition pour les proies avec les Hommes de Florès et aurait sans doute pu s'en prendre à de jeunes individus.
  • L'enfant de Taung, un Australopithecus africanus daté de 2,8 millions d'années environ, présente des marques de perforation sous les orbites correspondant aux griffes d'un aigle. Un type de prédation similaire à l'aigle sacré d'Afrique actuel, connu pour s'attaquer aux grands singes qui pèsent environ le même poids qu'un enfant humain.

Des fossiles découverts en Pologne en 2018, vieux de plus de 50 000 ans pourraient également correspondre à des phalanges (os des doigts) d'un jeune néandertalien qui seraient passés par le système digestif d'un oiseau géant. Contactés, les auteurs de cette découverte n'ont pas encore la preuve que ces ossements sont bien humains, une analyse paléogénétique est en cours. S'il y a confirmation, cela pourrait signifier soit que l'oiseau a tué l'enfant préhistorique, soit qu'il a boulotté les restes d'un cadavre.

Reconstitution d'hominidés
Reconstitution d'une scène d'une grotte de l'île de Florès il y a 70 000 ans.
Le marabout géant Leptoptilos robustus dispute une carcasse de proboscidien à un dragon de Komodo juvénile, sous les yeux de congénères, d'un vautour et d'Hommes de Florès au loin.
Artiste: Gabriel Ugueto.

En archéologie, on a également des traces qui montrent que les humains de la Préhistoire ont utilisé les oiseaux et donc des dinosaures comme source de nourriture ou pour se construire des objets:

  • D'une manière générale, les différents sites d'occupation des Hommes de Néandertal et Sapiens montrent qu'ils étaient des chasseurs et consommateurs de pigeons, corvidés, perdrix et autres volatiles. Des dizaines de chouette harfang ont parfois été retrouvées, au Magdalénien dans le Bassin aquitain, montrant que la chair a été prélevée et grillée avant d'être mangée.
  • Des traces de découpe par Néandertal et Sapiens sur les os de certains rapaces (gypaète barbu, vautour moine, faucon Kobez) montrent que leurs plumes ont été prélevées. Comme ces plumes n'ont pas été conservées avec le temps, on peut ensuite faire l'hypothèse de leur utilisation, par exemple comme ornementation ou pour des rites symboliques.
  • Sur plusieurs sites européens du Paléolithique moyen, des phalanges de pied de grands rapaces diurnes portent des traces de découpe résultant du prélèvement des serres. Phalanges et serres de ces oiseaux ont pu servir à la confection de colliers.
  • En Allemagne et en France, des ossements de grands rapaces (parmi d'autres ossements) ont été utilisés pour fabriquer des instruments de musique (flûtes) ou ont servi de support de gravures.
  • Il existe également plusieurs représentations pariétales d'oiseaux, comme celle d'un hibou au fond de la grotte Chauvet en Ardèche.

Flûte
Flûte préhistorique en os de vautour, trouvée en Allemagne.
Photo: Tomatenpflanze (CC BY-SA).

Illustration du titre:
L'autruche géante Pachystruthio dmanisensis vivait en Crimée il y a 1,8 million d'années, en même temps que des hommes préhistoriques. Trois fois plus grande qu'une autruche actuelle, aurait-elle pu les chasser?
Artiste: Andrey Atuchin.

Quelques références

Pour en savoir plus

Article publié par , .