Allosaurus

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Reptile différent"

¤ Position dans la classification: Avetheropoda -> Allosaurinae

¤ Eres géologiques: Jurassique supérieur (152-145 MA.)

¤ Taille estimée: 8 à 12 m de long

¤ Poids estimé: 2 à 4 tonnes

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: USA et Portugal (Formation Morrison et Lourhina)

¤ Découvert en:



Les différentes espèces

Espèces valides

Espèces incertaines

  • Allosaurus europaeus (Mateus et al., 2006)
  • "Allosaurus" tendaguriensis" (Janensch, 1925)

Espèces invalides

Inventaire des fossiles retrouvés

  • Décrit à partir de 3 crânes complets, de nombreux squelettes complets ou partiels, et divers éléments d'une soixantaine d'individus; taille: 12 mètres. La plupart proviennent de Cleveland Lloyd Quarry en Utah bonebed dans lequel cette espèce est dominante avec un total de 44 individus, dont les tailles s'échelonnent de 3 à 12 mètres de long, selon leur âge.
  • Tout d'abord, des restes sont trouvés par Hayden dans le Colorado (1869); Joseph Leidy les décrit en 1870 et s'aperçoit qu'ils ressemblent un peu à certains os trouvés en Europe.

Leidy nomme les fossiles Poikilopleuron, puis Antrodemus.

  • En 1877, O.C Marsh décrit un carnivore au squelette incomplet et le nomme Allosaurus fragilis. En 1883 et 1884, on retrouve un squelette quasiment complet, des squelettes partiels, et des fragments isolés. Une grande partie de ses fossiles seront renommés Antrodemus par Gilmore en 1920 (ce qui est de sa part une erreur, "Antrodemus" étant trop mal connu).

Antrodemus est aujourd'hui considéré comme un synonyme de Allosaurus par la plupart des paléontologues, quoique certains pensent qu'il est un genre à part entière.

  • Les deux spécimens les plus célèbres sont Big Al I et II. Découverts dans la carrière de Howe Ranch Explorée Par Bird R.T. dans les années trente. Cette carrière a livré un bonebed de différentes espèces plus avec des squelettes plus ou moins en articulation, mais l'espèce dominante est Diplodocus. Les théropodes sont aussi présents sous la forme de deux superbes squelettes très complets d' Allosaurus fragilis.

Exploré récemment par Hans Jacob Siber, paléontologue amateur au statut très incertain et personnalité très controversée, les autorités américaines ont saisi les fossiles de Big Al I qui était conservé au musée privé de Sieber. Big Al I présente la particularité d'avoir de nombreuses fractures et malformations dues à une vie trépidante probablement. Sieber devait rééditer le même coup quelques années plus tard avec big Al II mais cette fois encore plus complet puisqu'on estime que c'est un des théropode les plus complet jamais découverts (plus de 95% du squelette). Un individu qui est un adulte jeune d'environ 8 mètres. Lui aussi présente des traces de fractures notamment la scapula. Il est maintenant exposé de manière permanente au Saurier Museum, près de Zurich, en Suisse après avoir fait une tournée au Japon et en Europe.

  • La plupart des Allosaures retrouvés devaient tourner autour des 7 à 8 mètres, mais on sait par des restes au demeurant assez rares que les allosaures pouvaient atteindre des tailles beaucoup plus grandes. Ainsi Allosaurus amplexus, décrit par Cope en 1878 sous le nom d' Epanterias, inclus depuis dans le genre Allosaurus (le problème est que Marsh et Cope décrivaient souvent les mêmes dinosaures sous des noms différents) - Allosaurus amplexus mesure 12,1 mètres pour un poids estimé à 4,5 tonnes. Connu par des vertèbres et un fragment de jambes (tibia: 95.5 cm - Fémur: 1.06 m). Allosaurus amplexus de même que Epanterias sont tous deux des synonymes de Allosaurus fragilis (mais des individus de très grande taille).

Caractères propres à ce dinosaure

  • C'est compte tenu de la quantité de spécimen retrouvés un des dinosaures les mieux connus. C'est un Allosauridae au crâne modérément grand. Assez long et bas quoique la robustesse varie d'un spécimen à l'autre. Curieusement il a 5 dents sur le prémaxillaire. Il présente des os nasals avec des rugosités qui étaient probablement des points d'attaches de deux crêtes kératineuses un peu comme chez Yangchuanosaurus mais en moins massif toutefois.
  • Les os lachrymaux présentent eux aussi les crêtes dorsales en triangle caractéristique. Les dents zyphodontes caractéristique des théropodes (dents incurvées caudalement, aplatie labio-lingualement et serratulées, cranio et caudalement) sont petites pour un théropode de cette taille. Le crâne est très léger et en fait beaucoup moins puissant que le crânes des Tyrannosaurinae. On peut presque dire que ce sont des vides reliés entres eux par des barres osseuses. Le cou est fortement sigmoide et devait être plus flexible que chez les Tyrannosaurinae. La ceinture scapulaire réduite comme chez la plupart des grands théropodes est tout de même assez puissante chez le genre Allosaurus. Les bras sont courts mais puissants et chacun de ces bras est terminé par une main pourvue de trois doigts munis de griffes très puissantes. La plus imposante est certainement celle du pouce. La cage thoracique quoique étroite devait permettre de loger les poumons ainsi que un système de sacs aériens comme les vertèbres pneumatisées semblent le suggérer (pleurocoele). Le bassin est formé de trois os de chaque côtés, un ilion, un ischion et en avant un pubis muni d'un "pied pubien" à la forme caractéristique. Il présente aussi la caractéristique de ne pas avoir de chevron sur la première vertèbre caudale.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Il fut certainement un prédateur actif de grande à très grande taille (8 à 12m environ). Ses proies potentielles pouvaient être fréquemment de petits ornithopodes genre Othnielia (comme cela a été révélé par les restes de repas de Big Al II), des poissons (restes de Ceratodus), mais ils pouvaient aussi s'attaquer au grands sauropodes genre Apatosaurus et Diplodocus. Il n'est pas exclu qu'à cette occasion les Allosaurus se regroupaient alors en meute pour chasser.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

  • Une étude toute récente qui tend à prouver que les pneumatophores (orifices) ne sont pas un bon caractère pour la détermination étant donné qu'on vient de publier un maxillaire et un nasal d'Allosaurus, percés de pneumatophores comme on croyait n'en rencontrer que chez les seuls Sinraptoridae (Smith & Lisak, 2001). La présence ou l'absence de ce caractère devrait donc être considérée avec plus de prudence. Il semblerait que sa présence ou son absence soit plutôt due à des mutations neutres plutôt que d'avoir une quelconque utilité.
  • 2006: Une nouvelle espèce européenne, originaire du Portugal, a été décrite: A.europaeus. Son crâne incomplet est tout à fait caractéristique du genre Allosaurus. Voir les forums
  • 2010: Le squelette d'Allosaurus le plus grand (complet à 70%) a été vendu aux enchères pour un montant de 1,3 millions d'euros. Voir la discussion sur le forum

Publications

  • Marsh, O.C. (1877). Notice of new dinosaurian reptiles from the Jurassic formation. Am. J. Sci. 3 (14), 514-516
  • Marsh, O.C. (1878). Notice of new dinosaurian reptiles. Am. J. Sci. (ser. 3)15: 241-244
  • Marsh, O.C. (1888). Notice of a new genus of Sauropoda and other new dinosaurs from the Potomac Formation. Am. J. Sci. (ser. 3) 35: 89-94
  • Marsh, O. C. (1896). The dinosaurs of North America. U.S. Geological Survey, 16th Annual Report, 1894-95, pp. 133-244
  • Riabinin, A. N. (1914). Report on a dinosaur from Transbaikalia. Thudy Muz. Petra Velikogo 8:133-140
  • Gilmore, C.W. (1915). On the fore limb of Allosaurus fragilis. Proceedings of the United States National Museum 49(2120):501-513
  • Janensch, W. (1925). Die Coelurosaurier und Theropoden der Tendaguru-Schichten Deutsch-Ostafrikas. Palaeontographica (Suppl. 7)1:1-99
  • Madsen, J.H. (1976). Allosaurus fragilis: a revised osteology. Utah Geol. Mining Surv. Bull., 109: 1-163
  • Chure, D.J. (2000). A new species of Allosaurus from the Morrison Formation of Dinosaur National Monument (Utah-Colorado) and a revision of the theropod family Allosauridae. Ph.D. dissertation, Columbia University, 1-964
  • Smith, D. K., and Lisak, F. J., (2001). An Unusual Specimen of Allosaurus for Southeastern Utah. Brigham Young University Geology Studies, v. 46, p. 93-98.
  • Bybee, P. J., A. H. Lee, and E.-T. Lamm (2005). Sizing the Jurassic theropod dinosaur Allosaurus: assessing growth strategy and evolution of ontogenetic scaling of limbs. Journal of Morphology 267(3):347-359
  • Mateus, O., Walen, A. and Antunes, M.T. (2006). The large theropod fauna of the Lourinhã Formation (Portugal) and its similatiry to the Morrison Formation, with a description of a new species of Allosaurus. In Foster, J.R. and Lucas, S. G. R.M., eds., 2006, Paleontology and Geology of the Upper Jurassic Morrison Formation. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin 36. [Allosaurus europaeus - Torvosaurus tanneri - Ceratosaurus sp.]

Liens complémentaires