Recherche dans les forums

Résultat de votre recherche : 43 résultats

Posté par Croc en stock, dans Actualités des dinosaures, le 11 341

Les résumés des découvertes qui seront présentées lors du prochain congrès de la Society of Vertebrate Paleontology, en Octobre prochain, sont déjà en ligne. Encore pas mal de découvertes passionnantes en perspective.

Parmi les sujets abordés il y a ces trois là qui m'interpelle :

Le sauropode de Damparis va enfin avoir la description qu'il mérite, et ce plus de 80 ans après sa découverte, et plus de 70 ans après l'attribution de ce spécimen à l'espèce Bothriospondylus madagascariensis par Lapparent (un genre aujourd'hui invalide). Comme on pouvait s'y attendre, il représente un nouveau taxon de Brachiosauridae. Espérons que l'on n'ait pas à attendre aussi longtemps pour la description du squelette presque complet du titanosaure Eva.

THE EARLIEST KNOWN TITANOSAURIFORM SAUROPOD DINOSAUR AND
THE EVOLUTION OF BRACHIOSAURIDAE

MANNION, Philip, Imperial College London, London, United Kingdom; ALLAIN,
Ronan, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris, France; MOINE, Olivier, Laboratoire de Géographie Physique, Paris, France

Brachiosauridae is a clade of titanosauriform sauropods that includes the wellknown
Late Jurassic taxa Brachiosaurus and Giraffatitan. However, there is
disagreement over the brachiosaurid affinities of other taxa, and little consensus
regarding the clade's composition or inter-relationships. An unnamed partial skeleton
from the Oxfordian (Upper Jurassic) of France potentially represents the earliest known
titanosauriform and has been known as the 'French Bothriospondylus' or 'Damparis
sauropod' in the literature. Full preparation and description of this individual (comprising
teeth, vertebrae, and most appendicular elements) recognizes it as a distinct brachiosaurid
taxon. Along with all putative brachiosaurids, the Damparis sauropod was incorporated
into a revised phylogenetic analysis comprising 69 taxa, scored for 407 characters,
several of which are novel to this study. After pruning of several unstable and highly
incomplete taxa, analysis in TNT produces 18 MPTs of length 1482 steps, and we
recover a nearly fully resolved Brachiosauridae, with good stratigraphic fit. The
Damparis sauropod and other Late Jurassic European forms are recovered as a
paraphyletic array of basal brachiosaurids, with Brachiosaurus, Giraffatitan, and
Cretaceous North American taxa successively more nested within Brachiosauridae. The
putative Middle Jurassic brachiosaurid Atlasaurus is a non-neosauropod eusauropod that
shows some convergence with brachiosaurids, including forelimb elongation. The Late
Jurassic dwarf sauropod Europasaurus has been recovered either as a nontitanosauriform
macronarian or basal brachiosaurid in previous studies. Although the
latter placement seems secure, the effects of alternative treatment of scoring
paedomorphic character states impacts upon tree resolution. Scoring these as missing
data, rather than autapomorphic reversals to the plesiomorphic basal eusauropod
condition, produces a well resolved tree congruent with that recovered with
Europasaurus excluded a priori. Currently, Brachiosauridae is only definitely known
from the Late Jurassic of East Africa, western Europe, and the USA (along with a
possible South American occurrence), and was seemingly restricted to the USA in the
Early Cretaceous. Regardless of whether their absence from the Cretaceous of Africa and
Europe, as well as other regions in general, reflects regional extinctions and genuine
absences, respectively, or sampling artefacts, brachiosaurids appear to have become
globally extinct by the earliest Late Cretaceous.

Posté par Jnoun11, dans Débutants, le 2 602

Super croc en stock
je vais donc utiliser toutes ces informations pour remonter mon atlasaurus le plus correctement possible. je garde le nombre de 12 cervicales et 12 dorsales.
pour le crane je suis entre quelque chose entre brachiosaure et camarosaure avec un arriere crane tres large et un maxillaire tres haut.
merci encore pour toutes ces informations.
bonne fetes de fin d annee.
jnoun

Posté par Croc en stock, dans Débutants, le 2 771

Salut,

Il n'y a pas beaucoup de spécimens dont on possède la totalité de la colonne vertébrale, ou du moins la totalité de la série cervico-dorsale. Et ce n'est le cas ni d'Atlasaurus ni du Brachiosaurus, ce dernier étant moins complet que son cousin africain Giraffatitan. Pour les brachiosaures, le seul dont on possède une série dorsale complète est un spécimen découvert en Tanzanie en 1930 par les britanniques. Il s'agirait d'une espèce encore non nommée, distincte du Giraffatitan brancai. Chez ce spécimen, les vertèbres dorsales sont au nombre de 12. Les Camarasauridae (Camarasaurus et Cathetosaurus) en ont 12 également. Le Tehuelchesaurus du Tithonien d'Argentine, semble avoir au moins 11 vertèbres dorsales (peut être en avait-il 12 lui aussi, mais tout le cou est manquant et peut être que la première dorsale n'a pas été conservée). Chez les titanosaures, Rapetosaurus, Trigonosaurus, Futalognkosaurus, Overosaurus, et probablement Malawisaurus ont 10 vertèbres dorsales, Opisthocoelicaudia en a 11, et Phuwiangosaurus en a 12. Un des titanosaures articulés trouvé sur le chantier de l'A9 dans le Var aurait également 12 vertèbres dorsales, mais il faut encore attendre la publication de ce matériel pour le confirmer. Il semble que la plupart des Macronaria possédaient entre 10 et 12 vertèbres dorsales. Mais Euhelopus, lui, en avait peut être 13.

En ce qui concerne les vertèbres cervicales, leur nombre est plus variable selon les groupes (sans parler de leurs proportions). Les Camarasauridae en ont 12. Chez Giraffatitan la série cervicale n'est pas connue en totalité, mais il ne doit en manquer qu'un petit nombre. Il devait en avoir entre 12 et 14. Chez les "Euhelopodidae", Euhelopus semble avoir 17 vertèbres cervicales et son cousin Daxiatitan devait en avoir un nombre similaire (une dizaine sont conservées). Le titanosauriforme Dongbeititan du Crétacé inférieur du Liaoning en avait au moins 16. Futalognkosaurus, l'un des rares titanosaures dont le coup est complet, possède 14 vertèbres. Phuwiangosaurus en avait au moins 13, et Rapetosaurus au moins 17.

Bien sûr, mis à part leur nombre, les proportions des vertèbres déterminent aussi la longueur du cou. Un sauropode ayant 12 vertèbres cervicales allongées peut avoir un cou plus long qu'un sauropode ayant 17 cervicales aux centra relativement courts. Atlasaurus avait semble-t-il un cou plus court que celui du Giraffatitan et du Brachiosaurus, mais j'ignore si leurs cous comptaient le même nombre de vertèbres.

Quelques liens qui pourraient t'intéresser :

A re-evaluation of Brachiosaurus altithorax and its generic separation from Giraffatitan brancai

Correction : A re-evaluation of Brachiosaurus altithorax and its generic separation from Giraffatitan brancai

Osteology and phylogenetic relationships of Tehuelchesaurus benitezii from the Upper Jurassic of Patagonia

Posté par Jnoun11, dans Débutants, le 2 651

Bonjour
deux questions simples...pour vous.
combien de vertèbres cervicales ont les macronaria, particulièrement deux espèces: atlasaurus imelakei et brachiosaurus
combien de vertèbres dorsales ont atlasaurus et brachiosaurus ?
éventuellement tout lien sur leur anatomie seraient les bienvenus.
merci d avance
jnoun

Posté par Croc en stock, dans Débutants, le 17 398

Salut jerraptor ! Ce livre est la version française de l'ouvrage The Princeton Field Guide To Dinosaurs sorti en 2010. Il a fallu un petit moment pour que ce bouquin soit publié en français, mais au moins il est sorti. Bien sûr il a été rédigé avant 2010 donc tous les dinosaures décrits en 2010 (environ 80 espèces, un record !) et lors des années suivantes sont absentes. Par contre, il faut quand même préciser que Gregory S. Paul a ses propres points de vue sur la taxonomie et la classification des dinosaures. Des points de vue rarement partagés par la majorité des paléontologues. Dans le livre il précise bien que la phylogénie et la taxonomie qu'il présente n'est pas formelle et est arbitraire. Mais le plus gênant c'est que pour bon nombre d'espèces, il balance des recombinaisons de noms sans aucunes justifications (par exemple plaçant plusieurs espèces de centrosaurines ou de lambeosaurines, de carcharodontosauridés ou d'abélisauridés dans un seul genre). Pareil pour la classification des taxa de rangs supérieurs qu'il utilise pour certaines espèces et qui est différente de celles adoptées par la majorité des chercheurs. Pour ne rien arranger, le livre est truffé d'erreurs en tout genre comme sur la répartition géographique et stratigraphique de certains genres ou de certains groupes. Par exemple pour les rhabdodontes il est écrit iguanodontiens de taille moyenne limités à la fin du Crétacé inférieur d'Amérique du Nord. Alors que ces animaux ne sont pour l'instant connus que dans le Crétacé supérieur d'Europe. C'est aussi un festival de fautes dans les noms des dinosaures. Parfois seul le genre est concerné, parfois ce n'est que l'espèce, et parfois c'est à la fois le genre et l'espèce. Ces fautes existaient déjà dans la version originale et n'ont pas été corrigées dans la vf. Quelques exemples :

Arenyasaurus au lieu de Arenysaurus

Puertosaurus roulli au lieu de Puertasaurus reuili

Pycneosaurus au lieu de Pycnonemosaurus

Kryptops palios au lieu de Kryptops palaios

Le problème c'est que les jeunes générations et les non initiés vont être induits en erreur par la taxonomie fantaisiste utilisé par Greg Paul (car dans la plupart des cas non validée par des articles scientifiques), sans compter les fautes dans les noms des bestiaux. Les lecteurs non avertis risquent d'être par la suite un peu perdu avec ce qu'ils vont découvrir dans d'autres livres ou sur le net.

Pour ne pas rester que sur du négatif, le livre est quand même riche d'illustrations de squelettes d'espèces souvent peu représentées dans les bouquins (même s'il y a aussi des reconstructions où les proportions semblent très exagérées (cf. Atlasaurus). Et je crois que c'est le premier atlas des dinosaures qui mentionne les étages et sous-étages durant lesquels a vécut chaque espèce (et plus uniquement les moins précis Jurassique supérieur ou Crétacé inférieur). Ce qui en soit est déjà une petite révolution pour une encyclopédie sur les dinosaures destinée à un large public.

Posté par Croc en stock, dans Débutants, le 7 177

Tazoudasaurus est un animal du Jurassique moyen et je crois que cette image représente plutôt Atlasaurus un autre sauropode du Jurassique moyen.

Posté par Gigy, dans Débutants, le 3 160

Tu as répondu en partie à la question, la réponse ce sont les affres de l"évolution.
Par ailleurs les premiers sauropoda comme Tazoudasaurus ou un peu plus réçent Atlasaurus sont un peu plus petit que les grands sauropoda de la fin du jurassique et surtout du crétacé. Brachiosaurus aura des descendants encore plus grands comme Sauroposeidon.

Posté par Dinofan, dans Proposer des dossiers/articles, le 10 718

Citation de Nicolas: Brachiosauridae est une famille de dinosaure, dont le membre le plus connu est Brachiosaurus. Ils étaient quadrupèdes avec de longues pattes antérieures plus longues que les pattes arrière (d'où le nom « Lézard à bras). En dépit de leurs caractéristiques apparemment distinctes, il existe encore un débat pour savoir si les Brachiosauridae est vraiment une famille distincte ou des Titanosauriformes basique.
Les membres de cette famille présentent tous des caractéristiques communes :
Une petite tête perchée en haut d'un cou très long
Un corps épais
Une queue assez courte
Ils différent des autres sauropodes par les caractères suivants :
Leurs membres antérieurs sont plus longs que leurs membres postérieurs
Leur corps est incliné à partir des épaules comme une girafe


Les membres de cette famille avaient un poids compris entre 20 et 90 tonnes, et leurs cous exceptionnellement longs et droits leur ont donné accès aux feuilles des cimes des arbres qui auraient été inaccessibles à d'autres sauropodes.
Les Brachiosauridae ont existé jusqu'au Campanien (71 à 83 millions d'années), une vertèbre caudale de cette ère a été trouvés au Mexique. Les premiers fossiles de Brachiosauridae ont été trouvés en Afrique au début du 20ième siècle. On en a aussi découvert en Europe et Amérique du Nord. La présence de Brachiosauridae en Asie a été confirmée car on a découvert quelques dents en 2001.
Principaux genres classés parmi les Brachiosauridés :

Bothriospondylus
Marmarospondylus
Pelorosaurus
Lapparentosaurus
Atlasaurus
Cetiosaurus humerocristatus
Ischyrosaurus
Brachiosaurus
Lusotitan atalaiensis
Dystylosaurus
Giraffatitan
Pleurocoelus

Il ne faut pas oublier que beaucoup de sauropodes ne sont connus que par quelques ossements. Il est souvent difficile d'établir avec certitude les liens de parenté.

Le coup des brachiosauridae n'était pas vraiment droit comme celui d'une girafe car récement ,des paléontologues ont remarqué que dans une telle position ,le malheureux dinosaure aurait bien souffert.Autrement dit , il se serait brisé les vértèbres cérvicale (le fameux "coup du lapin" !).La véritable position du cou de Brachiosaurus (et donc des autres brachiosauridae) doit donc être oblique, c'est-à-dire plus verticale que les autres sauropode .

Posté par Nicolas, dans Proposer des dossiers/articles, le 10 874

Brachiosauridae est une famille de dinosaure, dont le membre le plus connu est Brachiosaurus. Ils étaient quadrupèdes avec de longues pattes antérieures plus longues que les pattes arrière (d'où le nom « Lézard à bras). En dépit de leurs caractéristiques apparemment distinctes, il existe encore un débat pour savoir si les Brachiosauridae est vraiment une famille distincte ou des Titanosauriformes basique.
Les membres de cette famille présentent tous des caractéristiques communes :
Une petite tête perchée en haut d'un cou très long
Un corps épais
Une queue assez courte
Ils différent des autres sauropodes par les caractères suivants :
Leurs membres antérieurs sont plus longs que leurs membres postérieurs
Leur corps est incliné à partir des épaules comme une girafe


Les membres de cette famille avaient un poids compris entre 20 et 90 tonnes, et leurs cous exceptionnellement longs et droits leur ont donné accès aux feuilles des cimes des arbres qui auraient été inaccessibles à d'autres sauropodes.
Les Brachiosauridae ont existé jusqu'au Campanien (71 à 83 millions d'années), une vertèbre caudale de cette ère a été trouvés au Mexique. Les premiers fossiles de Brachiosauridae ont été trouvés en Afrique au début du 20ième siècle. On en a aussi découvert en Europe et Amérique du Nord. La présence de Brachiosauridae en Asie a été confirmée car on a découvert quelques dents en 2001.
Principaux genres classés parmi les Brachiosauridés :

Bothriospondylus
Marmarospondylus
Pelorosaurus
Lapparentosaurus
Atlasaurus
Cetiosaurus humerocristatus
Ischyrosaurus
Brachiosaurus
Lusotitan atalaiensis
Dystylosaurus
Giraffatitan
Pleurocoelus

Il ne faut pas oublier que beaucoup de sauropodes ne sont connus que par quelques ossements. Il est souvent difficile d'établir avec certitude les liens de parenté.

Posté par Rhabdo, dans Jeux paléontologiques, le 226

Atlasaurus ?

Posté par Gigy, dans Dinosaures et Oiseaux, le 12 824

Atlasaurus mesure environ 20 mètres et est quasi complet, quand à Tazoudasaurus il est plus petit mais il est surtout un des tout premier sauropode.

Posté par Pyroraptor, dans Jeux paléontologiques, le 173

Atlasaurus?

Posté par Afrovenator, dans Jeux paléontologiques, le 283

Atlasaurus imelakei ? plutot

Posté par Kuzanaguy, dans Jeux paléontologiques, le 192

Peut etre egalement=Atlasaurus imelakei?

Posté par Gui, dans Dinosaures et Oiseaux, le 10 124

Voici une liste:
- Abrictosaurus
- Abrosaurus
- Acanthopholis
- Achelousaurus
- Achillobator
- Acrocanthosaurus
- Adamantisaurus
- Adasaurus
- Aegyptosaurus
- Aeolosaurus
- Aepisaurus
- Afrovenator
- Agilisaurus
- Agnosphitys
- Agustinia
- Alamosaurus
- Albertosaurus
- Alectrosaurus
- Aletopelta
- Algoasaurus
- Alioramus
- Aliwalia
- Allosaurus
- Alocodon
- Altirhinus
- Alvarezsaurus
- Alwalkeria
- Alxasaurus
- Amargasaurus
- Amazonsaurus
- Ambiortus
- Ampelosaurus
- Amphicoelias
- Amtosaurus
- Amurosaurus
- Amygdalodon
- Anabisetia
- Anasazisaurus
- Anatotitan
- Anchiceratops
- Anchisaurus
- Andesaurus
- Angaturama
- Anhanguera
- Aniksosaurus
- Animantarx
- Ankylosaurus
- Anoplosaurus
- Anserimimus
- Antarctosaurus
- Antetonitrus
- Anurognathus
- Apatornis
- Apatosaurus
- Appalachiosaurus
- Apsaravis
- Aragosaurus
- Aralosaurus
- Arambourgiania
- Araripesaurus
- Archaeoceratops
- Archaeodontosaurus
- Archaeornithoides
- Archaeornithomimus
- Argentinosaurus
- Argyrosaurus
- Aristosuchus
- Arkansaurus
- Arrhinoceratops
- Arstanosaurus
- Asiaceratops
- Asiahesperornis
- Asiatosaurus
- Atlasaurus
- Atlascopcosaurus
- Atrociraptor
- Aublysodon
- Aucasaurus
- Auroraceratops
- Austrosaurus
- Avaceratops
- Aviatyrannis
- Avimimus
- Avipes
- Avisaurus
- Azendohsaurus

Posté par Kuzanaguy, dans Proposer des dossiers/articles, le 10 066

Prix et distinctions

Prix Paul Fallot de l'Académie des sciences (1965)
Prix de la Fondation de la Vocation (1968)
Prix Bonnet de l'Académie des sciences (1983)
Prix scientifique de la Fondation de France (1984)
Prix Fontannes de la Société géologique de France (1990)
Membre Associé étranger de l'Académie des sciences de Lisbonne (1998)
Honorary Member de la Society of Vertebrate Paleontology, États-Unis (2001)
Prix de la Fondation pour la science et la technologie du Portugal (2003)
Chevalier de la Légion d'Honneur et Officier de l'Ordre National du Mérite


Publications les plus représentatives

F. de BROIN et P. TAQUET
Découverte d'un Crocodilien nouveau dans le Crétacé inférieur du Sahara
C. R. Acad. Sci. (1966) Ser.II, 262, 2326-2329

P. TAQUET
Sur le gisement de Dinosauriens et de Crocodiliens de Gadoufaoua (Rép. du Niger)
C. R. Acad. Sci. (1970) Ser.II, 271, 38-40

P. TAQUET
Géologie et paléontologie du gisement de Gadoufaoua (Aptien du Niger)
Cahiers de Paléontologie (1976)
Ed. CNRS, Paris 191p

F.-D. DAVIDSON, J.-P. LEHMAN, P. TAQUET et R.-G.WYCKOFF
Analyse des protéines de vertébrés fossiles dévoniens et crétacés du Sahara
C. R. Acad. Sci. (1978) Ser.D. 287, 919-922

E. BUFFETAUT et P. TAQUET
An early Cretaceous terrestrial crocodilian and the opening of the South Atlantic
Nature (1979) 280, 486-487

P.M. GALTON et P. TAQUET
A Hypsilophodontid dinosaur from the Lower Cretaceous of Europe and Africa
Geobios (1982) 15, 147-159

P. TAQUET
Une curieuse spécialisation du crâne de certains dinosaures carnivores du Crétacé : le museau long et étroit des Spinosauridés
C. R. Acad. Sci. (1984) 299, 217-222

P. TAQUET
Les Dinosaures - Grandeur et Décadence
La Vie des Sciences. C. R. Série générale. 10, 265-284

I. MATEUS, H. MATEUS, M.-T. ANTUNES, O. MATEUS, P. TAQUET, V. RIBEIRO et G. MANUPELLA
Couvée, œufs et embryons d'un Dinosaure Théropode du Jurassique supérieur de Lourinhã (Portugal)
C. R. Acad. Sci. (1997) 325, Ser.II, 71-78

M. MONBARON, D. RUSSELL et P. TAQUET
Atlasaurus imelakei n.g., n.sp., a brachiosaurid-like sauropod from the Midlle Jurassic of Morocco
C. R. Acad. Sci. (1999) 329, 519-526

R. ALLAIN et P. TAQUET
A new genus of Dromaeosauridae (Dinosauria, Theropoda) from the upper Cretaceous of France.
Journal of Vertebrate Paleontology (2000) 20, 404-407

A.de RICQLES, O.MATEUS, M.T. ANTUNES, et P. TAQUET
Histomorphogenesis of embryos of Upper Jurassic Theropods from Lourinhã (Portugal)
C. R. Acad. Sci. (2001) Ser.II, 332, 647-656

R. ALLAIN, N. AQUESBI, J. DEJAX, C. MEYER, M. MONBARON, C. MONTENAT, P. RICHIR, M. ROCHDY, D. RUSSELL, P. TAQUET
A basal sauropod dinosaur from the Early Jurassic of Morocco
C.R. Palevol, (2004) 3, 199-208

Principaux ouvrages

P.TAQUET
L'empreinte des Dinosaures
Ed. Odile Jacob (1994) 363 p.

P.TAQUET
Dinosaur Impressions. Postcards from a paleontologist.
Ed. Cambridge University Press (1998) 370 p.

P. TAQUET
Georges Cuvier - Naissance d'un génie
Ed. Odile Jacob (2006) 544 p.

Posté par Lolo, dans Proposer des dossiers/articles, le 51 713

Atlasaurus:


Bellusaurus:


Jobaria:


Haplocanthosaurus:


Camarasaurus:


Neosodon:


Brachiosaurus:


Cedarosaurus:

Posté par Lolo, dans Proposer des dossiers/articles, le 52 055

E- Macronaria:
Les Macronariens se distinguent principalement par la taille de leur ouvertures narinales, qui sont plus grandes que leurs orbites; dents robustes en cuillère; crêtes sur les os du nez; métacarpes allongés.

A la base, on trouve:
¤ Atlasaurus imelakei Monbaron et al., 1999
Callovien - Maroc
¤ Bellusaurus sui Dong, 1990
Jurassique moyen - Chine
¤ Jobaria tiguidensis Sereno et al., 1999
Hauterivien/Barremein - Niger

Macronaria incertae sedis:
¤ Abrosaurus dongpoi Ouyang, 1989
Bathonien/Callovien - Chine (1 autre espèce)
¤ Moabosaurus utahensis
USA (Utah)

F- Camarasauromorpha:
Métacarpe I > métacarpe IV; le métacarpe le plus long fait au plus 40 % du radius.

¤ Europasaurus holgeri Sander et al., 2006
Kimmeridgien - Allemagne

On a érigé ici deux familles:

- Famille ? Haplocanthosauridae, avec:

¤ Haplocanthosaurus priscus Hatcher, 1903
Kimmeridgien/Tithonien - USA (2 autres espèces). Inclus dans ce genre: Elosaurus parvus

- Famille Camarasauridae:
Crâne court et massif; dents puissantes et spatulées; vertèbres assez courtes et creuses; dos quasi à l'horizontale.

¤ Camarasaurus supremus Cope, 1877
Kimmeridgien/Tithonien - USA (5 autres espèces). Inclus dans ce genre: Catethosaurus lewisi, Caulodon diversidens et leptoganus, Morosaurus impar (4 autres espèces), Uintasaurus douglassi.
¤ Eobrontosaurus yahnahpin Bakker, 1998
Jurassique supérieur - USA
¤ ? Neosodon Moussaye, 1885
Kimmeridgien - France
¤ Nurosaurus qaganensis Dong & Li, 1992
Crétacé inférieur - Chine

G- Titanosauriformes:
Griffe sur doigt I réduite ou absente.

Huanghetitan lujiaxiaensis You et al., 2006
Crétacé inf - Chine

Titanosauriformes incertae sedis:
¤ Chiayusaurus lacustris Bohlin, 1953
Oxfordien/Kimmeridgien - Chine (1 autre espèce)
¤ Erketu ellisoni Ksepka & Norell, 2006
Aptien/Albien - Mongolie
¤ Eucamerotus foxi Blows, 1995
Barremien - Angleterre
¤ Lapparentosaurus madagascariensis Bonaparte, 1986
Bathonien - Madagascar
¤ ? Ornithopsis hulkei Seeley, 1870
Barremien - Angleterre (3 autres espèces)
¤ Pelorosaurus conybearei Mantell, 1850
Valanginien - Angleterre (1 autre espèce). Inclus dans ce genre: Dinodocus mackesonii
¤ ? Pleurocoelus nanus Marsh, 1888
Aptien/Albien - USA (3 autres espèces)

- Famille Brachiosauridae:
Humérus = fémur, d'où la posture de "giraffe"; épines neurales courtes; grands pleurocoeles dans les dorsales; crâne large et assez long; dents longues et spatulées; chevrons simples.

¤ Brachiosaurus altithorax Riggs, 1903
Kimmeridgien/Tithonien - USA (4 autres espèces). Inclus dans ce genre: Giraffatitan brancai
¤ Cedarosaurus weiskopfae Tidwell et al., 1999
Barremien - USA

Brachiosauridae incertae sedis:
¤ ? Astrodon johnstoni Johnston, 1859
Hauterivien/Barremien - USA (1 autre espèce)
¤ Bothriospondylus suffosus Owen, 1875
Kimmeridgien - Angleterre (4 autres espèces)
¤ ? Chondrosteosaurus gigas Owen, 1876
Hauterivien/Barremien - Angleterre (2 autres espèces)
¤ ? Ischyrosaurus manselli Hulke, 1888
Kimmeridgien - Angleterre
¤ ? Lusotitan atalaiensis Antunes & Mateus, 2003
Kimmeridgien - Portugal
¤ ? Morinosaurus typus Sauvage, 1874
Kimmeridgien - France
¤ Sauroposeidon proteles Wedel et al., 2000
Aptien/Albien - USA
¤ ? Sonorasaurus thompsoni Ratkevitch, 1998
Albien/Cenomanien - USA
¤ Daanosaurus zhangi Ye et al., 2005
Jurassique supérieur - Chine

----------
Edité le 30/10/2006 à 22:30 par lolo

 

Rechercher:

 

Annuler