Question sur la disparition des ptérosaures

Discussion: 5 843 7 Dernière réponse

Posté par

Bonjour tous le monde,
voilà je me suis lancé dans un projet d'écriture, je rédige un article qui parle du début de l'apparition de la vie à nos jours. Pour celà je suis allé sur un site où il y a de très nombreuses espèces disparus, en les rangeant en fonction de leurs époques, j'ai remarque que beaucoup de ptérosaures disparaissent à l'aptien, est ce que je me fais des idées ou est ce que c'est vrai ? Et si oui comment celà se fait il ?

Posté par

En fait les Ptérosaures subissent effectivement un effet de "goulot d'étranglement" avant la grande crise KT mais pas durant l'Aptien.

Si certaines familles s'éteignent (comme les boreopteridae) d'autres famille ou groupes entiers, continuent (ornithocheiridae, Ctenochasmatoidea et les azhdarchoidea) Mais plus tard au Campanien il ne reste plus que trois familles!

Les Pteranodontidae, les Nyctosauridae et les neoazdharchidae. Les pteranodontidae vont s'éteindre avant le dernier étage, Si bien que à la toute fin il ne reste plus que les neoazhdarchidae (Quetzalcoatlus, Arrambourgianna et Hatzegopteryx) des animaux gigantesques, hyperspécialisés et peu nombreux en terme de genre et d'espèces et les Nyctosauridae, les ornithocheiroidea les plus dérivés (absence de doigts de marche et trois phalanges au doigt IV au lieu de 4). Face à cette hyperspécialisation l'issue était si pas prévisible tout de même envisageable.

On constate que les oiseaux vrais, prennent petit à petit l'ascendant sur les ptérosaures qui se réfugient dans des niches écologiques spécialisées (espèces hyperadaptées au vol au point de ne presque plus descendre à terre, pour les Nyctosauridae chez lesquels les proportions des membres sont hallucinantes tellement les membres antérieurs sont démesurés et les neoazdharchidae qui atteignent des tailles gigantesques.

Rappel des tailles gargantuesques de ces géants des airs!



Le crâne du Pteranodon longiceps mâle au dessus est de 1,60 m, le Hatzegopteryx figuré en bas à lui un crâne de 3 mètres de long! reconstitution proposée sur base de comparaisons avec Quetzalcoatlus et Zheniuanopterus.



----------
Edité le 29/03/2014 à 00:10 par gigy

Posté par

Pour info Grellet-Tinner et al. sont en train de décrire une nouvelle espèce de Thalassodromeus provenant ... du Maastrichtien de Roumanie ! Pour rappel le genre n'était connu que dans l'Aptien du Brésil avec Thalassodromeus sethi plus vieux de 40 millions d'années. Bon faut voir de quoi est composé le matériel roumain (il y aurait au moins la crête prémaxillaire) mais il est donc possible que les Tapejaridae aient persistés jusqu'au Maastrichtien, ajoutant une famille supplémentaire dans la faune de ptérosaures de cette époque.

Posté par

C'est effectivement possible que les Thalassodromine aient persistés puisque il existe un rostre de la formation Javelina datée du Maastrichtien et qui avait été erronément attribué à un Quetzalcoatlus et qui présente des caractères des thalassodromine (fenêtre nasoantéorbitaire extrêmement étendue).

Maintenant je suis perplexe quand à l'attribution, les thalassodromine présentent de nombreux caractères en commun avec les neoazdharchidae (longirostrie, crâne hyperpneumatisé, orbite en position ventrale et très réduite, crête prémaxillaire parfois étendue à la zone pariéto-occipitale, etc...) donc si on a très peu de matos cela va être difficile de faire la différence. Cela dit c'est possible.

Sinon il ne faut pas exclure que nous n'ayons qu'une infime partie des genres ayant existé compte tenu de la fragilité des restes et du fait que les Ptérosaures étaient des animaux vivant en milieu majoritairement terrestre (le cas des neoazdharchidae de la formation Javelina en est un excellent exemple).

Posté par

Attendons la publi on verra bien.

Sinon, je suis bien d'accord que le registre fossile doit être bien incomplet plus particulièrement encore concernant les derniers ptérosaures. Par exemple je ne vois pas la raison qui empêcherait l'existence de petites espèces de ptérosaures (genre de la taille d'un moineau à celle d'un goéland) au Maastrichtien, même avec l'expansion des oiseaux (même si de tels ptérosaures étaient peut être moins nombreux qu'aux périodes précédentes par exemple). Personnellement je pense que c'est juste l'absence de gisements exceptionnels (du type Liaoning en milieu continental) pour cet intervalle de temps qui fait qu'on n'en ait pas encore trouvés.

Posté par

Merci pour les infos, ^^ j'aurais quelques lignes à rajouté dans mon article ^^

Posté par

Peut-Être que les prédateurs attaquer plus cet espèce.