Gros serpent

Discussion: 9 152 52 Dernière réponse

Posté par

J'ai lu que des bébé dinos pouvaient se faire mangé par un gros serpent . En savait vous plus ?

Posté par

Predation upon Hatchling Dinosaurs by a New Snake
from the Late Cretaceous of India.

Les restes de Sanajeh ont été retrouvé associés à un nid de titanosauriformes.

Posté par

https://dinonews.net/forum/actus.php?msg=145544
et/ou http://systemanaturae.wifeo.com/sanajeh.php


-----
Correction d'un pb dans les liens

----------
Edité le 26/04/2015 à 10:45 par Webmaster

Posté par

Merci, mais j'ai un contrôle parentale je ne pas regarder les photo

Posté par

Par contre, il est plus petit que l'anaconda actuel 3,50 contre 9m

Posté par

Et alors ?

Posté par

On affaire à de plus gros serpents que les dinos qui sont souvent plus gros que la plupart des créatures terrestres actuelles.

Posté par

Les petits peuvent être plus dangereux que les gros

Posté par

C'est vrai. D'ailleurs il parait que le serpent le plus venimeux c'est le serpent marin.

Posté par

Il y plusieurs serpents marin

Posté par

C'est une légende, le serpent le plus venimeux ( en terme de l'activité de ses substances toxiques et de la quantité qu'il produit) est Oxyuranus microlepidotus, ou taipan du desert. Mais il est timide, préfère les rats marsupiaux et vit assez éloigné de toute population humaine.
Le serpent le plus dangereux en terme de dangerosité (venin, activité, nombre d'accident, milieu de vie proche des hommes et complication médicales) est d'abord le naja naja ou cobra indien, et ensuite le Daboia russeli ou vipère de russel.

Pour l'anaconda vert Eunectus murinus, c'est aussi une légende cette mesure de 9 mètres, on a jamais vu un spécimen de cette taille, le plus grand dépassait un peu 7 mètres. Le plus grand serpent jamais mesuré était un Python reticulatus de 11 mètres.

Posté par

Pourtant un animal de la sorte existe même si il n'est pas aussi venimeux qu'on le pense

Posté par

Si si les serpents marins sont plus venimeux que les terrestres mais beaucoup moins dangereux et moins agressifs.

Posté par

Non non, en terme de toxicité c'est une légende et moi aussi je l'ai cru très longtemps.

Posté par

Tu es sur? c'est indique partout sur internet.

Posté par

Ok moi aussi j'y ai cru jusqu'à tu me le dise

Posté par

Il semblerait d'après l'herpétologue, toxicologue que je connais.

Jolie photo de Laticaudia colubrina ou espce apparentée, qui n'est pas un serpent marin à proprement parler puisqu'il retourne encore à terre celui là.

Mais tout dépend de ce que l'on appelle toxique aussi!

Le plus toxique n'a aucun sens toxicologique si on ne croise pas cette info avec le milieu de vie, la période de vie, l'activité du venin, ses spécificités etc...

Le venin des elapidae est pourvus de puissantes neurotoxiques qui bloquent les neurotransmetteurs et fusillent donc les commandes nerveuses (comme celui du mamba (Dendroaspis) qui bloque la transmission nerveuse au niveau des nerf de la cage thoracique provoquant la mort par asphyxie). En revanche en terme de lésions post traumatiques les vipéridae sont les pires car leur venin provoque la cytolyse ou destruction de cellules, ce qui provoque des nécroses extensives avec obligation d'excavations des chairs nécrosées sous peine de gangrène! (Echis ocellatus en particulier très dangereux parce que commun, petit, discret et au venin très actif, ou Bitis arietans très très commune en Afrique ou encore les crotalinae du groupe des fer de lance (bothrops spc.) qui sont encore responsable en Brésil rural de l'amputation de dizaines de membres, (ceci aggravé par la promotion criminelle de médecines traditionnelles impuissantes face à des morsures aggravées)).

Le venin actif des serpents marins, neurotoxique est actif, très actif, mais pas autant que certains venin d'elapidae australiens comme le serpent brun, le taipan ou le serpent tigre (Pseudonaja textilis, Oxyuranus spc, Notechis spc) de plus leurs habitat ne prédispose pas à rencontre. De plus ils sont de caractère timide.

Posté par

Ok merci pour l'info gigy

Posté par

Bon rémusé, Gigy. Cependant tu oublies quelque chose:

Le venin des mambas est en effet connu pour sa neurotoxicité mais le venin hémolytique n'est pas la prorpiété exclusive des Viperidae: celui des mambas l'est également (dans une moindre mesure). Et comme si cela ne suffisait pas le venin des Elapidae est également hémorragique (il lèse les tissus vasculaires) et curarisant chez certains (il bloque les muscles striés squelettiques). Je crois bien que les mambas sont les seuls serpents à avoir ces 4 propriétés réunies. Le mamba est également l'un des plus rapide et l'un des plus agressifs (le vert comme le noir). Bref nous avons là une parfaite machine à tuer.

Ce qu'il faut aussi voir c'est que la dangerosité d'un venin dépend de sa toxicité et de la quantité injectée. Par exemple, la vipère du Gabon dispose d'un venin peu toxique, mais elle est très dangereuse en raison des quantités qu'elle injecte.
Mais d'une manière générale les serpents les plus dangereux sont des Protéroglyphes (cobras, mambas, taïpan, serpent corail...). Cela dit certains solénoglyphes sont pas mal non plus (la vipère fer de lance ou encore certains crotales). Le cobra cracheur peut, lui, projeter son venin. Sa glande à venin est entourée de muscles puissants et le venin est explusé par des orifices à la base de ses crochets. Cela dit son venin ne fait que brûler le visage et provoquer la cécité.

Pour l'anaconda vert je me souviens avoir entendu que le record était supérieur à 8m.

Pour les hydrophiidés, un de mes bouquins parle de deux fois la toxicité d'un cobra (sur internet on trouve des facteurs 1000 mais là c'est du n'importe quoi). Gigy, as-tu plus de précisions?

Posté par

Bien entendu que le venin à des propriétés multiples ici j'ai volontairement simplifié pour les plus jeunes, mais après études on trouve trois voire quatre des propriétés chez la plupart des venimeux y compris les couleuvres.
On a découvert que devant certaines résistance des crotales avaient un venin qui devenait plus neurotoxique que cytotoxique (le cas de Crotalus durissus terrificus, une variété de crotale du Yucatan, dont le venin est bien plus actif que celui de la forme nominale ceci en raison de la résistance de ses proies à son arsenal chimique toujours plus actif). Les serpent ont d'ailleurs d'après Phelps tendance à devenir de plus en plus venimeux dans certaines régions du globe.

Pour les élapidae, bien sûr qu'il existe des propriétés hamorrhagiques puisque ces venins contiennent des haemorrhagines qui fissurent les vaisseaux sanguins. Mais ces toxiques spécifiques semblent se trouver en plus grandes quantité chez les viperidae et crotalinae, et d'une manière générale dans la plupart des livres qui parlaient des serpents on citait généralement le clivage viperidae: propriété haemo-cytotoxique, elapidae, colubridae; propriétés: neurotoxique, mais nous savons bien que c'est bien trop réducteur.
Cependant il n'existe pas (à ma connaissance) de cas de cytolyse massive observée chez un patient mordu par un mamba, en revanche la plupart des décès se produisent par arrêt des muscles respiratoires ce qui indique bien des propriétés massivement neurotoxiques. Le dendroaspis est aussi comme tu le dis un serpent rapide, mais pauvre mamba, il n'est pas plus agressif qu'un autre la seule différence est que quand le polylepis montre l'intérieur noir de sa gueule, à l'inverse du cobra il ne bluffe pas lui et il risque de déclencher une série d'attaque rapides (1/20 ème de seconde plus lent qu'une vipère) mais qui seront motivées.
Le mamba noir serait le plus irritable, mais les deux verts (Viridis et Jammesoni sont des être placides qui se réfugient dans les arbres à la moindre alerte et qui ne mordent que quand ils sont menacés). Bref machine à tuer oui mais pour les oiseaux et les écureuils surtout.

Le venin du cobra contient une quantité non négligable de cytotoxiques, (des cas d'amputation volontaire ont été noté sur des extrémité de membres, mais ces nécroses ne sont pas autant extensive qu'elles ne le sont chez les viperidae y compris des formes européénnes comme Montivipera xanthina, ou Macrovipera lebetina)

Pour Bitis gabonica et rhinoceros je peux en parler un peu parce que ce sont deux espèces que je connais assez bien. Leur venin est extrêmement actif! il contient des cytotoxines très puissantes qui provoquent des nécroses massives, des haemotoxines qui détruisent les cellules sanguines, des haemorrhagines qui fissurent les tissus et même des neurotoxiques, donc pour l'activité elle est maximale (source: viperidae and azemiopodae, Old world vipers, Phelps). La quantité produite est énorme compte tenu de sa taille, mais les accidents sont rarissimes car elle est placide, chasse à l'affut, assez loin des hommes et ne mord que pour se défendre et seulement en dernier recours à l'inverse de ses cousines Echis qui sont plus promptes à mordre.

Pour les propriétés neurotoxiques, le venin de Daboia russeli et des crotales provoque la paralysie faciales avec ptosis des paupière indiquant une paralysie des muscles relévateur des paupières. Des cas de "curarisation" victime imobilisée, ont été aussi noté chez Crotalus adamanteus, Crotalus atrox, bassiliscus, horridus,...

Pour Eunectus, Le zoo de new york a offert une prime de 500 000 dollars pour celui qui amènerait un spécimen de plus de 9 mètres, mais jamais personne n'en a renseigné de pareil. Jesus rivas parle lui surtout dans le Pantanal de spécimen de un peu plus de 4 à 5 mètres, mais d'une corpulence incroyable en revanche (plus de 60 à 90 kilos pour Godzilla sa plus grosse femelle au caractère particulièrement vache.

Pour les Hydrophiinae comparé à Naja Naja peut être, mais il faut savoir que le Naja n'est pas le plus venimeux, le Naja nivea est par exemple détenteur d'un venin de 4 à 5X plus toxique et que curieusement parmi les serpents les plus irritables et toxiques d'afrique il y a l'oublié Boomslang (Dyspholidus typus) un colubridae arboricole opistoglyphe mais aux dents antérieures!) sont venin serait plus de 6 fois plus toxique que celui du Mamba. Enfin le noir paradi du venimeux enregistre un très faible taux d'accident, car en australie le territoire est de un surmédicalisé et de deux les serpents ne vivent pas au contact des hommes (exception pour le Pseudonaja textilis qui est volontiers anthropophile, commun et donc potentiellement très dangereux dans les banlieues)


----------
Edité le 26/10/2011 à 23:12 par gigy