Skorpiovenator

De Paleowiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Du Latin skorpios (Scorpion) et venator (chasseur) un clin d’œil aux abondants scorpions en mouvement autour de l’excavation du spécimen."

¤ Position dans la classification: Abelisauridae - Carnotaurinae - Brachyrostra

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Cénomanien supérieur-Turonien inférieur : ~ 97-93 millions d’années)

¤ Taille estimée: ~6 m de long.

¤ Poids estimé: ?

¤ Régime alimentaire: carnivore

¤ Répartition géographique: Formation Huincul, environ de Villa El Chocón, province de Neuquén, Argentine.

¤ Découvert en: ?



Les différentes espèces

L’espèce honore Manuel Bustingorry, le propriétaire de la ferme sur le territoire de laquelle a été trouvé le spécimen.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • MMCH-PV (Holotype), un squelette articulé comprenant le crâne quasi complet avec les mandibules et la majorité des os postcrâniens dont il ne manque que divers éléments des membres antérieurs, des métatarses et la moitié distale de la queue.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Skorpiovenator est l‘un des Abelisauridae les plus complet que l’on connaisse (avec Carnotaurus, Aucasaurus et Majungasaurus). L’holotype est un squelette articulé d’environ 4,35 m de longueur du bout du museau à la douzième vertèbre caudale; avec le reste de la queue cet individu devait mesurer environ 6 m de long.
  • Le crâne de Skorpiovenator est caractérisé par son maxillaire dont le processus ascendant présente une largeur homogène sur presque toute sa hauteur, le rameau horizontal du maxillaire est haut avec un bord dorsal et ventral subparallèle, un contact maxillaire/jugal subvertical, présence de 19 dents maxillaires, un lacrymal projeté rostralement avec un processus suborbital bien développé, un quadratojugal avec une encoche caudale prononcée et un dentaire avec un processus caudoventral bifurqué pour recevoir l’extrémité de l’angulaire. Skorpiovenator se distingue aussi par sa fenêtre mandibulaire plus petite que chez les autres Abélisauridés et son orbite presque entièrement fermée ventralement par le processus intraorbitaire du postorbitaire, qui est presque en contact avec le lacrymal.
  • Les dents de Skorpiovenator ressemblent aux dents des Carcharodontosauridae par la présence de rides bien marquées et espacées bordant les serrassions marginales. Ce qui, d’après Canale et al., laisse à penser que les dents isolées présentant de telles caractéristiques découvertes dans les terrains d’âges post-Cénomanien et attribuées a des Carcharodontosauridae de petites tailles pourraient en fait appartenir à des Abelisauridae proche du Skorpiovenator.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Skorpiovenator était probablement un prédateur actif chassant des proies de taille relativement modeste, mais il ne devait pas se priver de charogner (si on lui en laissait l’occasion) des carcasses de très grands dinosaures (comme Argentinosaurus) possiblement tués par le théropode géant Mapusaurus (un Carcharodontosauridae). Tous ces dinosaures ont été trouvés dans la Formation Huincul qui a également livré un autre Abelisauridae, Ilokelesia ainsi que le sauropode Rebbachisauridae Cathartesaura.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Canale J.L., Scanferia C.A., Agnolin F.L. and Novas F.E., 2008. New carnivorous dinosaur from the Late Cretaceous of NW Patagonia and the evolution of abelisaurid theropods: Naturwissenschaften

Liens complémentaires