Megaraptor

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Voleur géant"

¤ Position dans la classification: Tetanurae -> Megaraptora

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Coniacien, de 89,3 à 85,8 MA)

¤ Taille estimée: environ 8-9 mètres de long

¤ Poids estimé: Inconnu

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: Argentine, Neuquén

¤ Découvert en: 1996



Les différentes espèces

Une seule espèce :

  • Megaraptor namunhuaiquii (Novas, 1998) (type)

Inventaire des fossiles retrouvés

Plusieurs squelettes fragmentaires :

  • MCF-PVPH 79 (holotype) : Ulna droit, phalange droite l.1, ongle de la phalange droite digit 1, métatarse III droit.
  • MUCPv 341 (paratype) : Ulna droit, radius, scapula droit, coracoïde, main droite complète (Calvo et al. 2004)
  • MUCPv 412 : Ulna droit (Porfiri et al. 2007)
  • MUCPv 413 : Phalange droite I-1 (Porfiri et al. 2007)
  • Megaraptor sp. (UNPSJB_PV 944) : Fragment post-cranials (Lamanna, 2004) (Megaraptor sp. nov. Martinez et al. 1999)
  • Megaraptor sp. (UNPSJB_PV 958) : Fragment post-cranials (Lamanna, 2004)
  • cf. Megaraptor (NMV P186076) : Ulna droit isolé (Smith et al. 2008), Australie

Description et caractères propres à ce dinosaure

Megaraptor n'est connu que par des squelettes trop fragmentaires pour avoir une bonne idée de l'animal. Aucune partie du crâne n'a été retrouvée, en revanche, on connait parfaitement l'ostéologie de la main du spécimen MUCPv 341. Par rapport aux griffes des phalanges II et III, la griffe de la phalange I est disproportionnée, et atteint 35,42 cm (taille estimée) (31 cm chez MCF-PVPH 79). Cette griffe lui a value son nom spécifique: namun (pied), huaiqui (élancé) en langue Mapuche (tribu indienne sud-américaine), en réalité, il ne s'agit pas du pied, mais de la main.

En effet, Megaraptor fut d'abord décrit par Novas (1998) comme un gigantesque Dromaeosauridae, ou un Coelurosauria convergent à cette famille, en pensant alors que la griffe était celle du pied (MCF-PVPH 79). La découverte de cette main complète a permis aux scientifiques de mieux connaître ce dinosaure, et de le ranger parmi les Tetanurae.

Megaraptor possède des cervicales et des vertèbres caudales semblables sur certains points à celles des Carcharodontosauridae, mais toutes les autres caractéristiques le rapprochent des Spinosauridae, tel que Baryonyx, le pubis ressemble à celui de Torvosaurus.

Selon les études, il était donc rattaché au clade des Spinosauroidea (Calvo et al., 2004), renommé en Megalosauroidea.

Megaraptor est considéré comme un Spinosauroidea dérivé dans Smith et al., 2008, comme proche-parent du spécimen NMV P186076 (cf. Megaraptor, d'Australie).

Benson et al. (2010), le classent dans un nouveau clade, les Megaraptora, au sein des Neovenatoridae, dans les Carcharodontosauria.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

D'après les fossiles que les scientifiques possèdent, on sait que Megaraptor était un grand Theropoda carnivore proche des Spinosauridae; mais les scientifiques n'ont pas encore trouvé de crânes, ni de vertèbres dorsales, qui pourraient nous renseigner sur sa classification exacte (encore proche de Streptospondylus ou déjà de Baryonyx?). Certains scientifiques pensent que, à l'instar de Mapusaurus roseae (Coria & Currie, 2005), Megaraptor était grégaire (trois spécimens à Futalognko et deux dans la Province de Chubut), ou alors que cette espèce était capable de vivre en groupes temporairement (Porfiri et al. 2007).

Au Crétacé supérieur, le climat argentin était chaud et humide, marqué par une alternance de saisons sèches et humides. L'environnement, dominé par les gymnospermes (araucarias...), était parcourues par des rivières bordés d'angiospermes (magnolias...) et de fougères. On y trouvait de petits et moyens Ornithopoda, de grands Titanosauria tel que Futalognkosaurus et des Theropoda comme le Dromaeosauridae Unenlagia. On trouvait également des crocodiliens Peirosauriens ou Notosuchiens, des tortues Pleurodiriens et des Pterosaures Azhdarchoidea. Les poissons abondaient dans les rivières. Les petits reptiles et mammifères chassaient les nombreux insectes de cet environnement tropical (Calvo et al. 2007).

On pense que Megaraptor était capable de s'attaquer à des Ornithopoda ou à de petits Sauropoda, mais il devait également être capable de pêcher des poissons et attraper de petits reptiles. Megaraptor était peut-être un charognard occasionnel. La morphologie de la patte avant et cette griffe sur la première phalange suggère que, comme Baryonyx, il pouvait s'en servir pour pêcher des poissons, et que son régime était en partie piscivore (Porfiri et al., 2007).

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

  • 2008- Découverte d'un spécimen australien:

L'Ulna (ou Cubitus) d'un Théropode trouvé en 1989 à Dinosaur Cove (Australie), âgé de 110 Millions d'Années (MA), semble être proche de celui de Megaraptor. Il nous renseigne donc sur les échanges faunique du Gondwana au Crétacé inférieur, il prouve également que l'Australie à cette époque n'était pas isolée du reste du Gondwana, comme on le pensait.

Ce fossile était près de deux fois plus petit que le Megaraptor sud-américain, mais on ne sait pas encore si cet os appartient à un juvénile ou un adulte (Smith et al., 2008).

Publications

  • R. B. J. Benson, M. T. Carrano, and S. L. Brusatte (2010). A new clade of archaic large-bodied predatory dinosaurs (Theropoda: Allosauroidea) that survived to the latest Mesozoic. Naturwissenschaften 97:71-78. Article en ligne (PDF) - suppléments (PDF)
  • N.B. Smith, P.J. Makovicky, F.L. Agnolin, M.D. Ezcurra, D.F. Pais, S.W. Salisbury (2008). A Megaraptor-like theropod (Dinosauria: Tetanurae) in Australia: support for faunal exchange between eastern and western Gondwana in the Mid-Cretaceous. Proc. Royal Soc. London B275
  • Calvo, J.O., Porfiri, J.D., González-Riga, B.J., and Kellner, A.W. (2007) A new Cretaceous terrestrial ecosystem from Gondwana with the description of a new sauropod dinosaur. Anais Academia Brasileira Ciencia, 79(3): 529-41
  • Porfiri, J.D.; Calvo, J.O. y dos Santos, D. (2007). Evidencia de gregarismo en Megaraptor namunhuaiquii (Theropoda, Tetanurae), Patagonia, Argentina. 4° European Meeting on the Palaeontology and Stratigraphy of Latin America, Short Papers: 323-326.
  • Porfiri, J.D., Dos Santos, D. & Calvo, J.O. (2007). New information on Megaraptor namunhuaiquii (Theropoda: Tetanurae), Patagonia: considerations on paleoecological aspects. Arquivos do Museu Nacional, Rio do Janeiro, 65(4): 545-550.
  • Calvo, J.O.; Porfiri, J.D.; Veralli, C.D.; Novas, F.E. y Poblete, F. (2004). Phylogenetic status of Megaraptor namunhuaiquii Novas based on a new specimen from Neuquén, Patagonia, Argentina. Ameghiniana, 41(4): 565-575. Abstract
  • Novas, F. E. (1998). Megaraptor namunhuaiquii, gen. et sp. nov., a large-clawed, Late Cretaceous theropod from Patagonia. Journal of Vertebrate Paleontology 18: 4-9.

Liens complémentaires