La vérité sur Spinosaurus

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Depuis Jurassic Park 3, le dinosaure Spinosaurus est souvent réputé à tort d’être le plus grand dinosaure carnivore de tous les temps, succédant à Tyrannosaurus. Pourtant, l’image de ce dinosaure à été faussée en de nombreux points, ce qui accroît encore l’image de monstres terrifiants et sanguinaires que sont les dinosaures dans notre entourage.

Généralités

Le genre Spinosaurus (Stromer, 1915) habitait ce qui est actuellement l’Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte et Niger) durant le Crétacé, entre 110 et 90 millions d’années environ (Albien, Cénomanien). Il n'existe qu'une seule espèce valide de ce genre: Spinosaurus aegyptiacus (Stromer, 1915), classée actuellement dans le groupe des Spinosauridae (Stromer, 1915), incluse dans les Théropodes, autrement dit les dinosaures carnivores.

Description

Spinosaurus est un genre décrit à partir de divers fragments provenant d’Afrique du Nord. Six spécimens de Spinosaurus sont actuellement décrits :

  • IPHG 1912 VIII 19 (Stromer, 1915) : holotype, provenant de l’Oasis de Baharia (Egypte), détruit durant la Seconde Guerre Mondiale. Estimé à 14 mètres, ce spécimen n’est connu que par des fragments de maxillaires, un dentaire incomplet, dix-neuf dents, deux cervicales incomplètes, sept vertèbres, des côtes et une gastralia.
  • CMN 50791 (Russel, 1996) : holotype de Spinosaurus marocannus, considéré comme synonyme junior de S. aegyptiacus. Cervicale, dorsales, deux dentaires.
  • MNHN SAM 124 (Taquet & Russel, 1998) : restes partiels de crâne.
  • Office National des Mines nBM231 (Buffetaut & Ouaja, 2002) : Dentaire antérieur provenant de Tunisie.
  • MSNM V4047 (Dal Dasso et al. 2006) : Prémaxillaire et maxillaire partiel.
  • UCPC-2 (Dal Dasso et al. 2005) : Arrière du crâne.
Illustration de E. Stromer de 1915 montrant l’holotype de Spinosaurus (en noir).
Reconstitution de Spinosaurus dans la position « traditionnelle » des Théropodes.

De ces fossiles, on peut facilement estimer une taille avoisinant 14 m de long, voire plus, avec un crâne d’environ 130-150 cm de long. Ce matériel très fragmentaire n’aurait pas pu contribuer à recréer l’apparence de l’animal, c’est un de ces proches parents, Baryonyx walkeri (Charig & Milner, 1986), connu à 70% de son squelette, qui a aidé à reconstituer l’apparence de l’animal.

Reconstitution du squelette de Baryonyx walkeri exposé au Natural history Museum (Londres).

On peut donc penser que Spinosaurus était un grand dinosaure bipède (pourtant, l’hypothèse d’un dinosaure quadrupède a longtemps été admise), son museau, long et fin, ressemble à celui de l’actuel gavial du Gange (sorte de crocodile), le bout du museau est arrondi. Les dents de Spinosaurus n’étaient pas comme celles des autres Théropodes, mais longues et droites. Les mains de Spinosaurus étaient formées de trois doigts, dont le premier, à l’instar de Baryonyx, devait porter une lourde griffe recourbée.

Mais le caractère le plus surprenant de Spinosaurus reste sa colonne vertébrale, portant des épines neurales de 180 cm pour les plus grandes, donc anormalement allongées. On a longtemps pensé qu’elles étaient reliées entre elles par une voile, qui pouvait l’aider à maintenir une homéothermie adéquate, pourtant, de récentes études tentent à croire qu’il s’agirait plutôt d’une bosse dorsale, comme chez le bison ou le dromadaire (voir la suite).

restauration des restes de trois espèces de Spinosauridae.

La taille de Spinosaurus est souvent controversée, la plupart des scientifiques s’accordent sur une taille avoisinant 12-14 mètres de long pour un poids de 6 tonnes, pourtant, de récentes analyses porteraient en faveur d’une taille de 16-18 mètres et 7-9 tonnes pour les spécimens des plus grands. Ces estimations sont encore des hypothèses puisque elles sont surtout fondées sur des relations têtes/corps avec d’autres Spinosauridae, comme Baryonyx, et aucun squelette « complet » n’a encore été découvert. Toutefois, cette taille permet de l'intégrer sur le podium des plus grands dinosaures carnivores, avec notamment Carcharodontosaurus, un autre dinosaure de Baharia.

Vision « idéaliste » de Spinosaurus dans le film Jurassic Park 3.

Régime alimentaire

Il semble que, d’après la robustesse des os du crâne, que Spinosaurus n’aurait jamais pu fondre sur une proie la gueule béante. Les scientifiques se sont alors accordés sur un régime alimentaire piscivore, c’est-à-dire de poisson (il ne faut pas oublier que Spinosaurus à été trouvé près de poissons dépassant un mètre de long), cette thèse à été acceptée rapidement car un poisson du genre Lepidotes à été retrouvé dans les cavités du corps de Baryonyx, à côté de quelques os d’un jeune Iguanodon (Angleterre). Il est également à noter qu'une dent de Spinosauridae a été retrouvée dans une vertèbre de Ptérosaure en Amérique du Sud (Brésil), en revanche, on ne sait pas si le jeune Iguanodon et le Ptérosaure étaient en vie lorsqu’ils ont été attaqués par ces Spinosauridae.

On peut penser que la griffe recourbée des Spinosauridae servait à capturer des poissons, et que le museau allongé et ce type de dent étaient typiques d'un régime piscivore. Pour conclure, il est évident que Spinosaurus était un animal opportuniste, capable à la fois de se nourrir de poisson et de chair de « grand » reptile.

Reconstitution réaliste de Spinosaurus capturant un poisson grâce à sa griffe (image : F. Spindler).

Environnement

Les scientifiques admettent que Spinosaurus vivait dans d’immenses marais tropicaux qu’étaient l’Afrique du Nord au Crétacé inférieur et supérieur. Les coniférophytes, tel Araucaria, Sequoia ou Ginkgo, dominaient le paysages; des cycas, des prêles, des palmiers et les toutes nouvelles plantes à fleurs couvraient le sol.

Les dinosaures herbivores tels que Aegyptosaurus et Paralititan abondaient aux côtés d’Iguanodontidae, des prédateurs tels que Carcharodontosaurus ou Deltadromeus (=Bahariasaurus) évoluaient sur les berges.

De nombreux crocodiles, tortues, amphibiens, poissons et insectes évoluaient dans ces marais. Spinosaurus devait préférer les eaux calmes et peu profondes, où il attendait les poissons, tout en guettant l’arrivée de grands crocodiles ou autres Théropodes potentiellement dangereux pour lui, par exemple le Carcharodontosaurus, plus robuste et réellement carnassier.

Reconstitution réaliste de Spinosaurus tentant d'échapper à deux Carcharodontosaurus (Image M. Maingeot).

A quoi servait sa voile?

La reconstitution de Spinosaurus arborant une voile est en évolution. Plusieurs explications ont été avancées:

  • On peut considérer la voile du Spinosaurus comme un caractère qui lui aurait permis de réguler sa température: richement irriguée, elle pouvait constituer une importante surface d'échange avec l'air. Donc en l'oriantant plus ou moins au soleil, le Spinosaurus pouvait plus ou moins se réchauffer. Baryonyx, vivant sous un climat semblable, s’en passait très bien, ce qui n'est pas contradictoire: l'évolution d'animaux dans un même milieu peut prendre différentes formes.
  • La thèse d’une voile colorée pour les parades amoureuses de Spinosaurus est aussi en discussion, puisque chez les reptiles actuels et Amargasaurus, une série de pointes fines et élancées auraient suffit, or, les épines neurales de Spinosaurus sont larges et énormes. Cependant, rien ne permet de dire que cette voile n'avait pas plusieurs fonctions.
  • Les épines neurales du Spinosaurus auraient pu aussi supporte une masse de graisse, de muscles et de tissus, à l’instar du bison d’Amérique actuel ou du dromadaire. Baryonyx tenerensis, un proche parent, possédait déjà des épines neurales anormalement allongées par rapport au reste du corps, cette caractéristique aurait évolué en cette grosse bosse présente chez le « nouveau » Spinosaurus.


O. Rauhut, un scientifique, pense que l’holotype de Spinosaurus serait en fait une chimère, avec les fragments de crâne, les dents et les cervicales appartenant bien au genre Spinosaurus, des dorsales de Carcharodontosauridae (!) (similaire à Acrocanthosaurus ?) et certains caractères des caudales présents chez les Ornithopodes (2003); avec les analyses plus récentes, cette thèse est rejetée.

Fausses idées reçues

  • Spinosaurus n’a jamais rencontré Tyrannosaurus puisqu’environ 30 millions d’années les séparaient, d’autant plus que Spinosaurus vivait en Afrique et Tyrannosaurus en Amérique du Nord, en revanche, Baryonyx vivait aux côtés d’un Tyrannosauroidea primitif de quatre mètres de long : Eotyrannus.
  • Spinosaurus n’avait pas la corpulence pour s’attaquer ou se défendre contre d’autres Théropodes, tel que Carcharodontosaurus.
  • Spinosaurus n’était pas un grand Théropode carnivore qui s’attaquait à de grands dinosaures.
  • La couleur de Spinosaurus nous est inconnue, puisqu’aucune trace de couleur n’a été observée sur les fossiles d’écailles de dinosaures. On ne connait pas non plus son cri.

Conclusion

Spinosaurus dévait donc être un Théropode piscivore et opportuniste, à l’instar de l’actuel grizzly; les récentes études donnent une assez bonne idée de l’apparence de ce dinosaure, très éloignée de celle présente dans l’opinion populaire. Comme c'est souvent le cas, il reste encore de nombreuses interrogations entourant ce dinosaure, attendons la progression de la recherche et la découverte de nouveaux squelettes...

Annexes

Photographie de l'holotype de Spinosaurus : IPHG 1912 VIII 19.
Phylogénie des Spinosauridae (sereno et al. 1998).

Pour en savoir plus