Dinosaure à oiseaux.

Discussion: 5 090 5 Dernière réponse

Posté par

Bon j'arrive toujours pas à m'y inscrire à votre truc et je comprends pas comment ca marche Enfin si vous voulez j'ais fais quelques truc notament l'évolution des zozio. si ca vous interesse je vous l'envoi par MSN

Posté par

Ce n'est pas plus compliqué que de s'inscrire sur un forum...

Si t'y arrives pas, postes tes dossiers ici et on s'occupera de les mettre en ligne

Posté par

C'est quoi ce truc ? dinosaures à oiseaux ?

Posté par

Vari-Pyro a du mal avec la technique, à moins que ce soit dû à autre chose...

Posté par

Evolution des Oiseaux:

"Quand vous verrez un vol d'oies du Canada passer au dessus de vos têtes, dites-vous:
les dinosaures migrent", ainsi écrivait déjà en 1986, Bob Bakker, le paléontologue
américain, dans son livre "Dinosaurs hérésies"

Pendant la période du Jurassique, des dinosaures porteurs de plumes étaient présents sur terre. Cependant, les avis scientifiques divergent encore pour savoir si ces dinosaures ont donné une descendance avienne ou non.
rôles fondamentaux des plumes, à savoir :
- caractères spécifiques
- caractères sexuels secondaires
- isolant thermique
Cependant dans les années 90 des découvertes chinoises ont permis de déduire que les oiseaux sont des petits dinosaures à plumes et à queue courte.
Il y a 150 millions d'années, durant la période du Jurassique, vécut le plus célèbre des fossiles d'oiseaux : l'Archaeopteryx. Son squelette présente toutes les caracéristiques d'un reptile, sauf en ce qui concerne ses deux clavicules qui sont soudées entre elles, comme chez les oiseaux, pour former ce qu'on appelle la fourchette. De plus, l'Archaeopteryx possède des plumes mais elles ont très bien pu être héritées d'autres dinosaures emplumés. Il n'est donc pas un précurseur direct des oiseaux modernes; il représenterait plutôt une branche latérale sans descendance dans l'évolution des oiseaux.

image
(fossile d'Archaeoptéryx)

Les dinosaures à plumes de Liaoning en Chine:

-Protarchaeoptéryx, proche parent des dromaeosauridés.Un exemplaire unique et incomplet décrit en 1997
- Caudyptéryx proche d' Archeoptéryx et Sinosauropteryx.
Ce sont deux dinosaures emplumés âgés de 145MA, avec des plumes symétriques ne
permettant pas le vol mais ils sont postérieurs de 5MA à l'archéoptéryx et ils n'ont pas de
plumes modernes.

image
(fossile de Caudyptéryx)

-Sinornithosaurus (124 à 147MA) appartenant aux dromaeosauridés. Ces nouveaux dromaeosaures ont des plumes à filament central à leur base rappelant les arêtes semblables aux plumes
d'oiseaux actuels.Découvert en 2000 ce dromaeosaure long de 1,25m pesant 6Kg pouvait replier le bras comme une aile grâce à un os en demie lune.

image
(fossile de Sinornithosaurus)

Ce qui confirme ainsi que cette famille de dinosaures était très proche des oiseaux, sans pour autant en faire partie.

Oiseaux chinois avec des caractéres archaïques:

- Confuciusornis (1994), à bec édenté dont on distingue le mâle par les immenses plumes
caudales tel un coq faisan vieux de 120 MA, possédant un pygostyle et un bréchet, d'une
envergure de 36cm pour une longueur de 20cm, par centaines d'exemplaires.

image
(fossile de Confuciusornis)

- Chaoyangia (137 à 142 MA), de la taille d'un gros moineau, avec bréchet développé,
pygostyle, et furcula en V, du début du crétacé inférieur.
- Changchengornis, muni d'une corne sur le bec comme un calao.
- Liaoxiornis, 122MA est le plus petit oiseau fossile connu dans cette formation de
Liaoning.
- Jeholornis, un oiseau à corps de dromaeosaure de 120MA, volant et grimpant, avec 50
graines dans l'estomac ;

image
(fossile de Jeholornis)

- Shenzhouraptor, qui serait le chaînon entre théropodes et oiseaux daté de 140
MA seulement.
Ces caractères montrent leurs liens de parenté avec des oiseaux tels que Hesperornis et Ichtyornis.

Toutes les espèces qui existaient à cette époque sont divisées en trois sous-classes :

- les odontognathes : des oiseaux anciens encore pourvus de dents
- les paléognathes : des oiseaux privilégiant la course par rapport au vol
- les néognathes : les oiseaux volants, au sens large
Les odontognathes présentent de nombreux caractères primitifs : ce sont, en effet, les derniers oiseaux dentés et ils possèdent également un gros bec. La diffusion des odontognathes a été très importante, car on a retrouvé des exemplaires fossiles dans des terrains de la fin du Crétacé, au Kansas, alors que l'Archaeopteryx vivait en Europe au cours du Jurassique.
Il y a environ 90 millions d'années, deux espèces d'oiseaux beaucoup plus évoluées que l'Archaeopteryx vivaient en Amérique du Nord : l'Hesperornis, qui s'était spécialisé dans la nage et qui ne possédait plus de membres antérieurs, et l'Ichtyonis, qui, au contraire, volait très bien.
Il y a 65 millions d'années, les dinosaures ainsi que d'autres reptiles qui avaient dominé toute l'Ere secondaire disparurent de la surface de la terre. Les espèces dominantes ont libéré, en disparaissant, des niches écologiques; d'autres animaux, comme les oiseaux, ont pris leur place : ils étaient en pleine expansion, alors que la classe des mammifères n'était encore représentée que par des animaux de petite taille et peu spécialisés. En abandonnant le vol, certaines espèces d'oiseaux primitifs se sont propagées sur tous les continents.
Répartition géographique (non temporelle):

image (carte de du monde avec répartition)

Les oiseaux aprés la crise K/T (crétacé tertiaire):
Ainsi, il y a 65 à 55 millions d'années, les vertébrés dominants étaient les oiseaux non volants comme le Dyatrima, le Phororacos et le Gastornis. Leur domination ne dura cependant pas longtemps : c'est la subite évolution des mammifères, suivie de l'apparition de nombreux ordres, qui a entraîné la disparition progressive des grands oiseaux coureurs. Certains ont disparu il y a 20 à 30 millions d'années; d'autres sont parvenus jusqu'à nous, mais ont été exterminés par l'Homme. Il existe cependant encore aujourd'hui, en de nombreuses régions du globe, des oiseaux menant une vie essentiellement terrestre.

image
(reconstitution de Gastornis d'aprés la BBC)

Les premiers oiseaux de proie:
Il y a 30 à 50 millions d'années, au début du Tertiaire, les premiers oiseaux de proie apparurent. Leurs fossiles indiquent que les cinq grands groupes actuels de rapaces descendaient d'un ancien et même groupe d'oiseaux. Les Cathartidés furent d'abord découverts en France, dans des gisements remontant à la fin de l'Eocène ou au début de l'Oligocène (30 à 50 millions d'années).
Curieusement, leur présence dans le Nouveau Monde, où ils sont à présent confinés, ne date que du Pliocène (2 à 5 millions d'années). Certains des condors disparus avaient l'aspect de cigognes, avec de grandes pattes et un bec étonnamment recourbé. Ces proches parents, les Tératornithidés, étaient de grands planeurs dont on connait quatres espèces. Le premier d'entre eux, trouvé dans des dépôts du Miocène supérieur (10 millions d'années) en Argentine, était le plus grand de tous, avec une envergure probable de plus de 7 mètres et un poids de 120 kg. Il fut baptisé Argentavis. Il semble que cet oiseau soit apparu en Amérique du Sud et ait été un chasseur plutôt que charognard. Le dernier des Tératornithidés vécut jusqu'aux glaciations du Pléistocène, il y a 1,8 millions d'années.

image
(reconstitution d'Argentavis)

Dès l'Oligocène, il y a 36 millions d'années, les hiboux Protustix cédèrent leur place aux hiboux "aux longues oreilles" : les ducs. Les premiers Accipitridés furent découverts à cette époque en France. Ils sont supposés être proches des buses. Des restes de vautours rappelant ceux de l'Ancien Monde, notamment le vautour percnoptere, sont connus en Amérique du nord. Des fossiles de parents du balbuzard, découverts en Egypte et en Californie, suggèrent une large distribution précoce de ce groupe. Une lignée assez différente apparut en Floride au Miocène supérieur. Des restes de deux espèces proches du serpentaire, mais avec des pattes plus courtes, sont connues en France, alors que la famille est à présent confinée à l'Afrique. Ils datent de l'Oligocène supérieur (25 à 30 millions d'années) et du Miocène.

image
(exemple d'Accipitridés )

Le Miocène, il y a 25 millions d'années, fut l'âge d'or des rapaces. Ils s'adaptèrent, proliférant en nombre et en variété. A cette époque apprurent les pygargues, vautours de l'Ancien Monde, chouettes effraies, milans et faucons. Ces derniers étaient très semblables aux caracaras et furent retrouvés dans les deux Amériques.
Au Pléistocène, au cours des glaciations jusqu'à nos jours, ce fut le développement des busards, des chouettes effraies, des caracaras, des balbuzards pêcheurs et des gypaetes barbus.
Il y a au moins 30 000 ans et jusqu'il y a moins de 1 000 ans, une espèce d'aigle géant, l'aigle de Haast, habitait encore les forêts de Nouvelle Zélande. Il fut chassé jusqu'à l'exctinction par les Polynésiens colonisateurs.

image
(reconstitution d'un aigle de Haast fondant sur des Moa)

Mais dites-vous bien comme Bob Baker que "dans votre canari, il y a une parcelle de Trex qui sommeille" et comme Marc Norell du musée de New York : "les mots dinosaure et
oiseau sont interchangeables et synonymes. Ils caquettent, roucoulent, sont dans nos
poulaillers, sur nos places bref ils sont encore parmi nous et partout !".