Campagnes 2013

Discussion: 13 236 8 Dernière réponse

Posté par

Ah enfin je me languissais de vous mes amis.

Je suivais vos échange de loin, en voyant que pas mal de belles sont déjà sorties. Malheureusement en Belgique c'est la Sibérie! Température glaciales, pluies etc...

Hier je me suis risqué à une sortie et bingo, elles sortent.

Dans une de mes stations j'ai pu confirmer la présence de cette espèce très rare chez nous.



Superbe mâle avec son exuvie, malgré la température de seulement 16 petits degrés et des nuages menaçants.

et une autre femelle cette fois, plus avancée dans sa transformation.



Déjà de belles couleurs mais les ailes encore fermées.

pas trouvé qui nous sommes?

Brachytron pratense.


Lieu: Solières, Province de Liège, Température, 16C°, nébulosité: importante, voiles nuageux épais et diffus (stratiformes), taille: 5 cm environ.

Posté par

Jolies photos.

Posté par

Belles bestioles. Il fait pas un peu froid pour qu'elles sortent ?

Posté par

Je dois dire que je suis également surpris.

Je ne sais plus si tu nous l'a déjà dit, Gigy, mais pourrait-on savoir quel appareil tu utilises? Tes clichés me donnent presque envie de me mettre également à la photo.

Posté par

Ici c'est un peu spécial parce que comme j'étais en prospection simple, je n'avais qu'un bloc note numérique, de marque Sony.
Pub non payée.



Configuration un peu particulière parce que j'ai débrayé tous les automatismes! Je veux qu'un appareil fasse ce que JE veux et pas ce que un algorithme veux!

Donc j'ai tout mis en manuel, mode Programme intelligent, le seul qui soit programmable, iso manuel, mise au point sur le colim central pour avoir le plus de précision en macro, mode de mesure manuelle ou spot.

mais sinon mon compagnon c'est lui!



Eos 1ds mark III, 21 mega pixel (même si Nikon fait mieux maintenant, mais mon appareil à déjà 6 ans). Construction de char d'assaut et possibilité de travailler en Full manuel.

----------
Edité le 21/05/2013 à 16:22 par gigy

Posté par

Alors là, après une trop longue absence pour cause d'intempéries, votre Oxie est de retour et il est heureux.
Parce qu'il vient de réussir quelque chose d'assez rare.
Certes l'espèce n'est pas la plus rare et encore moins la plus spectaculaire mais il est tellement rare qu'elle soit coopérative! Ceux qui connaissent savent à quel point les corduliidae peuvent être empoisonnants à suivre.
C'est pourquoi lorsque j'ai vu ce mâle posé, je n'en suis pas revenu, un superbe spécimen, bien orienté, belle lumière, fond dégagé bref un tableau!

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps:



Votre Oxie ose dire qu'il a là, le meilleurs cliché que j'aie jamais pris de l'espèce.

Lieu: Ben-Ahin, Réserve, Date: 05/06/2013, température: 22 °C, météo: éclaircies avec des nombreux passages nuageux dûs à des cumulus humilis bien présents eux aussi!.

----------
Edité le 05/06/2013 à 19:57 par gigy

Posté par

Aujourd'hui, température idéale, seul un vent assez modéré à moyennement fort a quelque peu perturbé les odonates. Les zygoptères étaient assez peu enclins à décoller de la végétation. Les anisoptères se posaient souvent.
C'est pourquoi j''en ai profité pour aller traquer mon espèce fétiche.



et un autre:



En dehors de cela des dizaines de jeunes appartenant au kl. esculenta:



ou encore:



Je vous met les images pour que vous puissiez juger.

Bien reconnaissables à leur bandes médiane claire. ils doivent être un peu mélangés avec des ridibunda je pense. Mais sans ADN je ne me prononcerai pas.

----------
Edité le 08/06/2013 à 23:26 par gigy

Posté par

Ca y est enfin, après avoir patiemment contemplé des dizaines de larves de cyanea à leur dernier stade, elle sortent enfin. L'émergence a commencé hier (10 sorties et ça continue aujourd'hui)



Voici une toute jolie fifille cyanea qui vient de naître. L'angle de vue est un peu bizarre mais je l'ai prise avec un compact Sony et pas ma "machine de guerre habituelle", mais force est constater que ce petit compact en a dans le ventre. Et puis des PDC pareilles sans fermer le diaph ça fait rêver non?



Voilà, Aeshna cyanea, femelle, 8 cm environ, au stade de sêchage des ailes. Lieu: chez moi, à mon domicile, Haillot.
Sinon la météo est tellement pourrie chez nous qu'il n'y a presque rien à se mettre sous la dent.