V. aspis, 54, limite Nord de répartion.

Discussion: 10 125 9 Dernière réponse

Posté par

Pour le plaisir :





Ca ne se voit pas mais mémère fait 5O cm et pèse 400gr . Il va de soi qu'elle a été relâché sur le lieu de capture.

Posté par

Cette remise en liberté s'est passée dans le cadre de ton travail?

Posté par

Merci de nous faire partager les photos

Posté par

Oui, en ce moment j'ai un chantier sur un secteur où l'aspic pullule : 4 captures, , , et 4 ratés, , , aujourd'hui.

Et non, malheureusement, je ne travaille pas sur la faune.

Posté par

Je vais essayer d'insérer quelques clichés illustrant le morphotype de la limite de répartition Nord de cette espèce.

Une seule couleur par individu, mais variable d'un individu à un autre, et un motif noir très prononcé et avec un décalage, que l'on voit très bien sur le second cliché déjà fournis, sur le dos, tendant à s'estomper avec l'âge.

Tous ces animaux ont été relâchés le lendemain matin sur le lieu de capture, et aucun animal n'a été blessé, je préfère laisser fuir l'animal que prendre le risque d'une blessure. On voit des morceaux de peau sur un jeune mâle : il a en fait commencer sa mue.


----------
Edité le 26/08/2012 à 21:15 par Neopilina

Posté par



Ci-dessus, jeune mâle un peu énervé (Euphémisme!?), l'aspect chiffonné est du au fait que le jeune garçon, deux ans, a commencé sa mue.






Très belle femelle adulte, placide, un peu différente de la première.



Et enfin un cliché pour tordre le coup à pas mal de préjugés, au fond de ce seau, in situ, il y a à gauche une coronelle lisse de 70 cms et d'à peine 200 grs, et à droite la placide matrone du dessus, 400 grs pour 50 cms. La coronelle lisse consomme les vipères plus petites qu'elles, l'inverse n'est pas vrai. Les vipères, c'est orthoptères, micro-mammifères et insectivores dès que la taille le permet. La vipère ne s'alimente pas l'année de sa naissance. La coronelle lisse mordra trois fois la vipère qui ne réagira pas, sans omettre que cette petite couleuvre vous mâchouillera toujours les doigts lors de sa capture. Le fameux "V" sur la tête ne vaut rien, dans cette même station, il y a des coronelles lisses et des vipères aspic avec, et sans.

Le meilleur critère c'est le rapport taille/ poids. Les couleuvres à masse égale sont longues et fines, et les vipères courtes et massives, d'où leur allergie au milieu aquatique, la portance est médiocre, la nage rapidement impossible, c'est simple, je commence mes petites expéditions lors des beaux jours quand la rosée a disparu.






----------
Edité le 26/08/2012 à 20:55 par Webmaster



----------
Edité le 26/08/2012 à 21:03 par Neopilina

Posté par

Superbes photos!

J'ai déplacé le sujet vers le forum approprié.

Les animaux n'ont pas été blessés, mais toi, tu as pu également échapper aux morsures?...

Posté par

J'aurais 43 ans dans quelques jours. Je me suis fait mordre par un serpent que je n'avait pas vu à 17 ans, je l'ai relâché et quelques autres avant d'entreprendre ma petite...odysée!

Posté par

Plus sérieusement. j'ai un grand seau de crépis clipsable (=ultra-sur même s'il tombe sur le cote.) dans le coffre de ma voiture.
Si je m'aperçois que le lieu est une station intéressante pour telle ou telle espèce, je décide ou pas d'aller le chercher.

Si découverte de serpents venimeux, je vais le chercher, et je me taille vite fait avec mon bon vieux Douk-douk une petite trique pour toujours tenir la tête de l'animal à distance de l'aitre main qui le saisi par l'arrière. Ces premières minutes sont absolument cruciales pour l'avanir et donne le ton pour le reste de la courte "relation" à venir.