Comment reconnaître une pseudo-science?

Discussion: 34 045 37 Dernière réponse

Posté par

La première chose à faire est de s'assurer d'avoir bien compris en quoi consiste la science, la méthode scientifique et d'être capable de faire la différence entre une hypothèse et une théorie scientifique: A lire en premier.

A travers plusieurs exemples, voici plusieurs moyens de détecter si vous avez affaire à une personne ou une théorie qui n'ont rien à voir avec la recherche scientifique.

Exemple n°1: "La science est une question de croyance. On peut donc croire ou pas à telle ou telle théorie".

Le mélange des genres n'a jamais fait bon ménage.
La science n'a rien à voir avec la religion, il s'agit de deux domaines séparés. D'un côté on raconte des "histoires" et de l'autre on raisonne sur des faits.

La religion explique par exemple pourquoi il y a la vie, pas la science, qui étudie le réel de manière raisonnée, par exemple les mécanismes d'évolution des êtres vivants depuis leur apparition.

En religion, on a à accepter des idées indiscutables, à croire sans comprendre, en science on construit en permanence un savoir.

Exemple n°2: "La théorie de l'évolution n'est qu'une théorie, donc ce n'est pas certain / on n'y connaît rien".

On ne peut pas vraiment être pour ou contre une théorie scientifique puisqu'il s'agit d'une construction raisonnée, d'une explication justifiée d'une partie du monde réel, incorporant des faits, des lois, des prédictions, des hypothèses.
L'ensemble est soumis à la méthode scientifique.
Cela veut dire que l'on ne prend pas en compte un avis s'il n'est pas testé et validé par cette méthode, et encore moins des croyances.

Exemple n°3: On essaye de critiquer des théories existantes, comme si détruire la théorie adverse donnait raison à celui qui critique.

Outre l'absurdité de ce raisonnment, on peut préciser que la science n'est pas la loi du plus fort et que l'on peut remettre en question tout raisonnement scientifique à partir du moment où l'on utilise la méthode scientifique.
En science, les idées évoluent en fonction des connaissances du moment. C'est un processus normal et habituel. Il n'y a pas de vérité scientifique définitive.

Exemple n°4: "Oublis" de citations, de sources, de références, ou utilisation de citations hors contexte.

On peut faire dire tout et n'importe quoi à n'importe qui si on se limite à des citations non vérifiables ou en dehors de leur contexte. Et ce n'est pas valable qu'en science...

De plus, tout chercheur prêt à faire une publication scientifique a l'obligation de lire les publications scientifiques précédentes sur le même sujet et les citer, afin de montrer sa base de travail, faire un état des lieux des connaissances, reconnaître la précédence des découvertes et renvoyer le lecteur vers des articles complets sur tel ou tel point de l'étude.
Un choix pertinent des sources est donc nécessaire...

Les publications scientifiques sont soumises au "peer-review", c'est-à-dire à une évaluation avant publication de l'article par des évaluateurs compétents et indépendants du chercheur (vérification de la méthodologie, du raisonnement, des citations...) afin d'apporter les éventuelles corrections nécessaires.

Exemple n°5: Théorie de la conspiration

"On nous cache des choses". "On ne veut pas accepter telle ou telle explication."

Paranoïa et science ne font pas bon ménage. Comme si le fait d'être (soit-disant) persécuté donnait forcément de la crédibilité à ce que l'on dit.

Le fait de ne pas obtenir de financements dépend de multiples intérêts politiques, économiques ou autre. La popularité d'un domaine de recherche est plutôt un phénomène de mode.

De plus, les nouveaux résultats peuvent mettre du temps à être acceptés dans la communauté scientifique, mais s'ils se basent sur la méthode scientifique, c'est qu'ils sont vérifiables et qu'il est possible d'obtenir ce même résultat indépendamment. Les vérifications peuvent prendre du temps, mais s'il y a confirmation, c'est le premier chercheur ayant publié l'information qui aura la paternité de la découverte.

Exemple n°6: avoir comme source des articles publiés dans des revues sans peer-review.

Voir le point précédent pour l'explication de ce type de revue. Elle permet d'assurer un certain sérieux et une procédure de validation des recherches par plusieurs chercheurs compétents.
C'est pour cela que seules les revues avec ce peer-review (= révision par des pairs) sont considérées comme des revues scientifiquement valables.

Autres exemples: Comparer ce qui n'est pas comparable; pas de contre-propositions testables; des publications nombreuses (comme si quantité était synonyme de consensus ou de qualité); négation de la notion d'autorité scientifique; avoir comme caution des scientifiques s'exprimant hors de leur spécialité ou ayant un conflit d'intérêt;...

Maintenant, à vous de jouer: quelles théories pseudo-scientifiques existe-t-il actuellement?

----------
Edité le 29/03/2008 à 20:27 par Webmaster

Posté par

Avant tout merci d'avoir crée ce topic, non seument il est trés pratique mais maintenant tout est mis au clair pour moi ^^

Une théorie pseudo scientifique ? euh... récémment on a eu un BAND qui affirmé que les dinosaures ny été pour rien dans le vol des oiseaux enfin bref..

Posté par

Mince la politique n'est pas une science

Posté par

Tout à fait d'accord avec l'argument n°3 du premier post.
Passer son temps à critiquer la théorie du voisin sans trouver d'arguments pour la 'remplacer' est inutile, ce n'est pas comme ça que l'on progresse...

De toute façon, ce n'est pas pour critiquer, mais le jour où la communauté scientifique aprrendra à travailler ensemble... Beaucoup de choses sont utopiques dans la connaissance et la manière de l'acquérir hélas...

Egalement, très heureux de lire l'argument n°1. Religion ou croyance et science ne vont pas ensemble. Avoir foi en une théorie ne fait pas un bon scientifique. Une théorie est par définition modulable et réfutable, en fonction des contre-exemples, exceptions, observation qu'on y ajoute...

Une petite citation comique d'A.Einstein sur la méthode scientifique, qui reflète bien le cas général :
"La théorie, c'est quand on sait tout, mais que rien ne marche"
"La pratique, c'est quand tout marche mais que personne ne sait pourquoi"
"Ici, nous avons réuni théorie et pratique : rien ne marche, et personne ne sait pourquoi"

Posté par

Oui mais c'est laisser la porte ouverte aux créationistes de tout poils qui rétorquent alors, si vous ne savez rien, alors comment voulez vous prouver que nous avons tort.
Il faut bien que certaines choses soient établies.

Posté par

Oui bien sûr, on a quand même des lois, des postulats, attention, qui sont établis depuis le temps. Mais le scientifique doit rester critique, et pas seulement des résultats du voisin, mais aussi des siens !!
La différence entre religion et science, c'est que notre théorie se vérifie par l'expérience, le fait, l'observation. On s'attend au résultat, on peut le prévoir. Nos théories et lois répondent très précisément à des questions, mais pas à toutes bien évidement (la question de savoir si l'on sait tout est difficile et improbable) et le travail de la science est de quantifier la portée et les limites d'application de la théorie, de la loi sur diverses observations ou cas...
Allez démontrer les propos d'un crationniste en vous balladant dans la nature... bon courage !!!

Posté par

Une vidéo qui réfute les arguments préférés des créationnistes. C'est long, c'est en anglais, mais je trouve que ça en vaut la peine :
http://www.youtube.com/watch?v=EXMKPvWqgYk&feature=related
Les autres vidéos d'ExtantDodo sont à voir aussi.

Posté par

Je comprends pas cet acharnement des créationnistes à dire qu'il n'existe pas de "formes transitionnelles", alors que des fossiles comme Archaeopteryx sont des exemples très parlants...
En plus, ils utilisent des termes (comme "chaînon manquant") qui ne sont plus employés depuis des décennies...

Posté par

Il faut comprendre que cet acharnement est idéologique : ils s ' efforcent de faire correspondre une réalité scientifique de plus en plus difficille pour eux , bien attéstée , a des a prioris ''idéologiques '' , qui sont ''simplement '' vitaux , non-négociables , pour eux : le Dieu unique et la Morale réactionnaire qui va avec .

Ils ne plaisantent pas . En les réfutant scientifiquement , on leur pourrit la vie , ce qui est déjà bien , mais il faut évidemment s ' attendre à un énième réaménagement , à de pseudo-concessions , qui auront toujours le même objectif : sauver les '' Meubles '' . A titre personnel , je pense que le combat est perdu pour eux sur le vieux continent , mais aux USA et dans le monde musulman , c'est une autre paire de manches ...

Posté par

Bon.

ilogin et mr goodbytes, malgré toute la sympathie que j'ai a priori pour vous, ce n'est pas vous je prendrais pour aller combattre les ces fous de Dieu, parce que eux c'est pas des amateurs.
Ils prennent des cours de rhétorique?

Alors, allons-y, messieurs ilogin et mr goodbytes, je vous demande pour commencer :

Lequel est le premier, l'oeuf ou la poule? C'est une aporie hindoue de je ne sais plus quel siècle, mais aujourd'hui, ce n'est plus une aporie : elle a une réponse. Je vous écoute.

Posté par

Je dirais... la poule!

Posté par

Nan !

Posté par

Et si MARLY veut ramener sa fraise ici, il est particulièrement le bienvenu !

Posté par

De l'oeuf d'un animal proche de la poule est sorti une poule suite à une mutation survenue dans son génome ?!

Posté par

Citation de mr goodbytes: De l'oeuf d'un animal proche de la poule est sorti une poule suite à une mutation survenue dans son génome ?!


Bien ! Bravo ! Tu viens de redécouvrir la théorie de l'évolution. Aucun oeuf est identique à un autre et aucune poule n'est identique à une autre.

Bravo !

Posté par

Donc la poule est apparue comme ça, spontanément? Et je suppose que l'animal proche en question était déjà domestiqué et que l'homme s'est chargé d'augmenter le nombre d'individus dans sa basse-cour? L'autre était sans doute aussi un gallinacé, peut être s'agissait'il d'un croisement?

Posté par

Ca y est, tu me déçois déjà !

Etant donné qu'aucune poule n'est LA Poule, ce que suppose implicitement la saisie par la sensation, éventuellement traduite par le langage, on peut de proche en proche remonter à l'apparition de la vie.

Allez, 25 pompes.

Posté par

J'ai pas compris.

Posté par

La poule ou autre chose, on s'en fout, simplement l'aporie hindoue a choisie la poule, donc prenons la poule.

Il ne faut pas se laisser abuser ni par le langage, qui sous-tend que toute les poules ont suffisamment de caractères communs pour qu'on dise "ce sont des poules ", "c'est une poule", qui laisse en propre, inconsciemment penser que toutes les poules sont identiques (En philo, un Etant.), et par la notion scientifique d'espèce qui a sa pertinence, parfaitement circonscrite par la science, mais dont la pertinence a aussi ses limites.

Donc ceci entendu, on peut prendre n'importe quel être vivant et de proche en proche remonter à l'apparition du vivant.

P.S. 50, les pompes,

Posté par

Oui d'accord mais où est le rapport?