Technique de taille laminaire

Discussion: 29 767 16 Dernière réponse

Posté par

Vous ayant déjà entretenu d' une des technique de taille du moustérien (la technique Levallois) je vais essayer de vous expliquer la technique typique du paléolithique supérieur, le débittage laminaire pratiqué par votre ancêtre l' homme de Cro Magnon et en routine journalière.
Cette technique sera employée jusqu'à la fin de la taille de pierre remplacée par les métaux à la protohistoire.
Laminaire car le produit de ce débittage sont des éclats deux fois plus allongés que larges, on les appelle des lames (attention le nom de lame peut aussi s'appliquer au éclat levallois longitudinaux deux fois plus longs que larges!)
Cette technique permet la production de pièces laminaires une fois le noyau ou nucléus préparé. a l'inverse de la technique Levallois la débittage se fera ici sur les flancs du nucléus par opposition au débittage sur la face dorsale en Levallois. (voir sujet débittage levallois à éclat préférentiel)
La préparation rigoureuse consitera à tailer un bloc bifacialement de manière à dégager une crête.

Deux règles physiques de la taille du silex, il ne peut casser qu'en arc de cercle et une nervure propage l'onde de choc vers sont point le plus éloigné. Si le nucléus est cintré et que il y a une nervure il n'en faut pas plus pour faire ce premier enlèvement qui prédéterminera tous les autres. Le produit obtenu appellé lame de crête est rarement utilisé car il s'agit d'une pièce de préparation rien de plus, le but est d'obtenir sur le flanc du nucléus un négatif de l'enlèvement avec de part et d'autre deux nervures!!! Ce sont ces dernières qui vont permettre de débutter le débittage.



Voici une lame de Crête sur du silex bergeracois, on voit bien la line sinueuse, la crête que l'on a ménagé par des enlèvements de part et d'autres en taille bifaciale et qui a guidé londe de choc vers la partie le plus éloignée de la partie où on a frappé (le talon)

le débittage peut alors commencer et on peut enlever selon la qualité du nucléus, ou les erreurs de taille, plusieurs lames, voire plusieurs dizaines de lames.



sur cette vue on voit le plan de frappe et les talons des lames déjà débittées au moins 9 dans ce cas ci!

Mais toutes ne sont pas des produits, certains ne sont que des réaménagements et d'autres sont des produits prédéterminants pour en arriver à quelques produits vraiment voulu (préférentiels).



Sur cette image on voit en 1 une lame de crête, en 2 des réaménagements, en 3 des lames prédéterminantes et en 4 des produits préférentiels,



deux superbes lames préférentielles, dont une la première en partant de la gauche, présente deux faces, on dit qu'elle est à deux pans et la deuxième la plus large à droite porte trois faces et est donc comme on dit à trois pans.
Ces deux lames là sont celles pour lequelles toute la préparation a été réalisées, elles ont été conceptualisées et pensées avant d'être débittées.
Contrairement à ce qu'en pensait leroi Gourhan le débittage laminaire ne permet pas d'obtenir plus de tranchant que les débittages moustériens car dans certaines cultures les produits obtenus ne sont pas en grand majorité utilisé! ils sont pédéterminants. Bien sur que certaines des lames prédéterminantes étaient parfois employées mais dans certaines culture il n'y avait que le produit voulu qui était réllement employé!



Une fois le débittage achevé il reste le "trogon", nucleus abandonné sur les flanc duquel on peut voir les négatifs des lames retirées.

Des lames pour quoi faire?
Des support d'outils, Certaines lames ont été employées telle quelle, comme couteau par exemple mais dans la grade majorité des cas ces produits semi fini étaient retravaillés plus ou moins longuements selon les cultures et les outils à fabriquer. On en a tirer des pointes de projectiles, des couteaux, des burins, des grattoirs, des perçoirs etc....



Voici des exemples de la vocation des lames:

1: perçoir, outils destiné à percer différentes matières, l'os, le bois en passant par la peau... sur une lame à 3 pans. Déjà bien raccouricie, es outils s'usant il faut les retravailler, et la lame s'use alors comme une gomme!!! Il n'en reste à la fin qu'un tout petit bout qui sera jeté car inutilisable.

2: Burin, il ne faut pas être déformé par le mot burin car les préhistoriens désignent par le mot burin ce que les artisans définiraient comme des ciseaux!!!
on voit ici un burin sur une partie proximale de lame à deux pans dans du silex de Bergerac (blond). On voit aussi la chute de burin au dessus, enlèvement réalisé dans le but de réaffuter l'outil qui s'usait sur les bois de renne par exemple.
Les burins étaient employés pour raynurer dans les os et les bois de renne par exemple afin de faire des "baguettes" pour les pointes de sagaies ou de harpons.

3 Un grattoir sur une partie distale d'une lame à deux pan en silex de Bergerac. Outil qui comme son nom l'indique servait à gratter par exemple les peau ou alors il pouvait aussi servir comme rabot sur différente matière.
Dans le cas de l'utilisation sur la peau, ils servait alors à désépaissir la peau afin de la rendre plus souple et de gratter toutes les parties qui auraient pu la faire pourrir trop vite.

Débittage réalisé dans le cadre de recherches expérimentales sur les technique de taille au CETREP de Ramioul, ASBL, chercheurs de la Wallonie.

Voilà j'espère que cette plongée dans la préhistoire vous à plus et j'attends vos questions.


----------
Edité le 11/03/2007 à 20:20 par gigy

Posté par

Ma principale question est : Ou trouvé des silex de qualité, chez moi y en a plein partou mais il sont trop petit et surtout déja fracturé das tout les sens, car ils on tous été amené lors de traveau par des pelleteuse ETC...

Posté par

Comme le disent les spécialistes, "ce qui nous reste, est ce qu'ils ont pas voulu!!!" Il faut aller les chercher dans les bancs de craie encore en place sinon les pièces trouvées en surface on été gélifractées.

Posté par

Tous ces dossiers auraient leurs places dans des forums spécialisés ... les gens ici vont s'interesser mais ils ne pourront en discuter ...

Existe-t-il des forums sur la paléoanthropologie ?

Posté par

Un site de paléoanthropo assez connu est www.hominides.com mais il n'a pas de forum. Y a p-ê moyen de leur soumettre des dossiers perso ?

Posté par

J'aime bien les dossiers de Gigy Vive l'anthropocentrisme et continue à nous poster des dossiers

Posté par

Citation de lolo: Tous ces dossiers auraient leurs places dans des forums spécialisés ... les gens ici vont s'interesser mais ils ne pourront en discuter ...

Existe-t-il des forums sur la paléoanthropologie ?


ça, c'est vrai à 100%, mais je ne crois pas que cela ait été fait pour discuter beaucoup. c'est un dossier, rien à y corriger ou ajouter.

Posté par

Citation: continue à nous poster des dossiers


merchi ça fait plaisir vu le temps que j'ai passé dessus, pour que ça soit compréhensible (les typologistes employent souvent un charabia inintelligible pour les non initiés!), au moisn une après midi à prendre des photos à détourer tout puis tout redimensionner classer et enfin rédiger, ouf ça fait plaisir que ça plaise.

Je ne crois pas faire de l'anthropocentrisme, si? Mais n'oubliez pas que je suis un archéologue préhistorien avant tout donc mon domaine au départ ce ne sont pas les bêbêtes!!!

Citation: mais je ne crois pas que cela ait été fait pour discuter beaucoup. c'est un dossier, rien à y corriger ou ajouter.


Au contraire je suis prêt à répondre aux questions qui se poseraient car tout n'est pas connu sur les techniques de vos ancêtres et c'est bien d'en discuter.
En fait j'ai pour but ici de montrer que les capacités techniques par exmple de nos ancêtres étaient bien plus élevées qu'on l'a toujours prétendu et qu'on continue à nous le faire croire (cf certaines pub ou l'on montre encore l'homme préhistorique comme une espèce de sous développé primitif au milieu d'une nature hostile qu'il ne comprend pas)
Il était en fait tout le contraire de ça, la technique de la taille du silex montre par exemple que par la pratique il avait appris à apprivoiser des gestes complêtement anti instinctifs mais résultant d'apprentissage complexe. Or si il y a bien une caractéristique de notre belle espèce ce sont ses capacités d'apprentissages hors normes.

Si cela vous plait et que vous m'encouragez j'en posterai encore alors, merci...

Posté par

Alors, moi, ça me plaît!

Posté par

J'ai réussi il y a quelque jours, grace a cette tecnique, à faire une petite lame dans une sorte de quartzite.
Elle fait environ 1 à 1.5cm de large pour envron 5 de long et moins de 0.5cm d'épaisseur.
IL y a seulement 1 coté vraiment coupant (l'autre il faut plus appuyer pour que ça coup).
Problème, la lame semble très fragile, surtout au niveau des mini denture de la lame ou justement semble résidé tout sont tranchant.

Sinon j'ai aussi réussi une forme de base pour un levallois a éclat préférentiel a partir d'un galet de quartz mais en voulant afinné les tranchants j'ai tout bousillé
Par contre du coté des galet aménagé je m'en suis meiux sorti (2 en calaire dure et d'autre en galet de quartz) car c'est assez sommaire.

Voila ce que j'ai réussi a produire en une après midi, mais j'ai presque tout balancé sauf la lame et quelques éclats tranchants.

Posté par

J'ai reussi à faire une pointe pas trop mal avec un gros clou de charpentier ca donnais pas mal !!
sagament votre

Posté par

Merci pour ce dossier lumineux...
mais voilà, je cherche la trace (!) d'un article paru il y a des années (La Recherche ?) relatif à ce qu'on pourrait nommer une école du paléolithique.
Sur le site en question on avait retrouvé des traces de taille maladroite "corrigées" par un tailleur émérite.
Si vous pouviez me transmettre la moindre indication à ce sujet, je serais aux anges !!!

Posté par

J'en ai entendu parler, mais je n'ai jamais vu l'article, maintenant je vais un peu me renseigner, si mon dossier vous à plu j'en ai mis d'autres (propulseur, taille galets, levallois, bifaciales)
Pour ce qui est des corrections, on a effectivement pour le néolithique final, les tailleurs de grandes livres de beurre qui semblent être une caste à part dans la société. Mais les nuclei abandonnés semblent parfois avoir été repris par des tailleurs à l'apprentissage pour se faire la main!
Si tu as des question vas y, je te répondrai.

Posté par

Merci ; je vais m'y remettre dès que j'aurai quelque loisir...
En l'occurence, c'était plutôt l'inverse : la taille adroite corrigeait littéralement les essais... Les premières copies et corrections de l'histoire de l'humanité, en somme...
Si quelqu'un a une indication, je suis preneuse.

Posté par

Citation: la taille adroite corrigeait littéralement les essais...


Cela se pouvait aussi mais en l' occurence c'est beaucoup plus difficile à prouver que l'inverse.
Dans le cas des tailleurs de grandes lames les nuclei abandonnés étaient clairement dévolus à ceux qui voulaient se faire la mains car on voit des accidents que les tailleurs expérimentés n'auraient pas fait eux.

Posté par

Toujours pas la moindre indication sur mon école de pierre taillée du paléolithique ?
C'est pas que ça devienne obsessionnel chez moi mais j'en aurais à nouveau besoin pour mon enseignement philo/psycho/péda.
Un site avec des nucléi "rectifiés"...
Les passionnés, merci d'avance