Vol et dégradations à la grotte de Tautavel

Discussion: 7 782 6 Dernière réponse

Posté par

La grotte de Tautavel est un site archéologique mondialement célèbre. C'est là qu'en 1971 l'équipe de Henry de Lumley a découvert un crâne vieux de 450.000 ans, restes d'un jeune homme d'une vingtaine d'années. Il a longtemps été le plus ancien vestige d'Homo erectus européen jusqu'à de nouvelles découvertes plus récentes ailleurs.

La grotte n'est pas gardée. Le centre de recherches créé sur les lieux est seulement protégé par une alarme. C'est là, dans une armoire forte, qu'est conservé le crâne original de l'homme de Tautavel.

Mardi 10 août au soir, les derniers fouilleurs sont partis à 19h30. A leur retour le matin, ils ont découvert que quelqu'un avait emporté un moulage de la face de l'homme de Tautavel, qui est d'habitude montré aux visiteurs et surtout qu'on avait brisé un crâne d'ours vieux de 560 000 ans.

Les voleurs ne s'y connaissaient pas vraiment en paléontologie et étaient dépourvu de matériel. Ils ont apparemment essayé d'extraire du sol le crâne d'ours fossilisé. Mais, alors que les fouilleurs avaient seulement partiellement dégagé des sédiments autour du crâne, il s'est brisé à hauteur des naseaux et un peu à l'arrière du crâne, et les voleurs ne sont parvenus à repartir qu'avec une canine, qui doit être en piteux état.

Selon Tony Chevalier, paléoanthropologue actuellement chef des fouilles, il aurait fallu au minimum deux semaines pour dégager l'ours et le matériel alentour en veillant à ce que les os ne se brisent pas et à préserver l'environnement. Et évidemment, c'est le crâne d'ours que les chercheurs montraient aux visiteurs quand ils voulaient rendre visible leur travail.

Ce n'est certes pas le 1er ours retrouvé dans la grotte, mais celui-là ne pourra plus nous apprendre grand chose...

Les voleurs ont dû escalader un échafaudage et se pencher dans le vide à plusieurs mètres de hauteur, tout ça pour au final un moulage et une dent abîmée...

D'habitude, dès que des ossements humains sont découverts, les chercheurs dorment sur place en attendant qu'ils soient déplacés hors de la grotte.

Sources:
- http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jMd0PnK5QPB0-1maiCgPnGfgI3fw
- http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2435700&rubId=5547

----------
Edité le 26/08/2010 à 10:47 par Webmaster

Posté par

C'est honteux

On n'en vient à ne plus savoir ce qu'on doit faire pour protéger les sites.
Certains espionnent les chercheurs et profitent d'une absence (genre une heure, le temps d'aller acheter du plâtre) pour tenter de s'emparer du matériel en cours de dégagement.
J'ai une amie archéologue qui a du rattraper des voleurs ainsi; ils étaient venus faire les curieux pendant la journée histoire de voir ce qu'il y avait à voler, avant de revenir en pleine nuit pour tenter de dérober les découvertes de la journée ! Des petits objets métalliques (broches, monnaies, bijoux) faciles à emporter.

Posté par

Pff! N'importe quoi...C'est d'un égoïsme!

Posté par

Quel bande de ********

Posté par

C'est stupide ce genre de choses ... Une fois sur sa cheminée il va en faire quoi ... Il y a peu de temps on a volé une empreinte de theropode dans le Jura ... Stupide !!! Laissez vivre les fossiles dans leur environnement !!!

Posté par

Et un crâne de deningeri qu'on aura jamais!