[2020] Brèves paléontologiques générales

Discussion: 6 721 3 Dernière réponse

Posté par

*Cadena, E.-A.; Scheyer, T.M.; Carrillo-Briceño, J.D.; Sánchez, R.; Aguilera-Socorro, O.A.; Vanegas, A.; Pardo, M.; Hansen, D.M.; Sánchez-Villagra, M.R. (2020). The anatomy, paleobiology, and evolutionary relationships of the largest extinct side-necked turtle. Science Advances. 6 (7): eaay4593.
https://advances.sciencemag.org/content/6/7/eaay4593

De nouveaux spécimens de Stupendemys geographicus, une tortue géante du Miocène (-10 millions d’années environ) d’Amérique du Sud (2m40 de long et près d’1,15 tonne, soit le double d’une tortue luth actuelle). Sa carapace était prolongée à l’avant par des excroissances semblables à des cornes. Des traces de morsures de caïmans ont été relevées sur la carapace.

*Evans, Scott D.; Hughes, Ian V.; Gehling, James G.; Droser, Mary L. (2020). Discovery of the oldest bilaterian from the Ediacaran of South Australia. Proceedings of the National Academy of Sciences: 202001045.
https://www.pnas.org/content/early/2020/03/17/2001045117/tab-article-info

Ikaria wariootia sp. et gen. Nov., l’un des plus anciens bilatériens connu, datant de l’Ediacarien (Protérozoïque, 555 millions d’années environ) du Sud de l’Australie. Un organisme simple de quelques millimètres de long aux allures vermiformes et avec une différentiation antéro-postérieure. Il a été préservé enfoui dans le sédiment au fond de la mer, probablement à la recherche de nourriture.

Posté par

Krause, D.W., Hoffmann, S., Hu, Y. et al. Skeleton of a Cretaceous mammal from Madagascar reflects long-term insularity. Nature (2020).

https://www.nature.com/articles/s41586-020-2234-8

Une découverte très intéressante à plusieurs titres. Adalatherium hui gen. et sp. nov., un mammaliforme remarquablement conservé du Crétacé final de Madagascar. Avec ses dimensions comparables à un blaireau (52 cm de long), il s’agit de l’un des plus gros mammifères connus du Mésozoïque, avec les genres Didelphodon et Repenomamus, et serait sujet aux phénomènes de gigantisme et d’isolement insulaire, Madagascar ayant dérivé depuis l’Inde vers l’Afrique. Il est classé au sein des Gondwanathériens.

Sa démarche est intermédiaire entre celle des reptiles, avec des pattes arrière s’étendant loin du corps et la colonne vertébrale s’arquant durant la marche ; et celle des mammifères avec qui il partage les pattes situées sous le corps.

Reconstitué en 3D :
https://www.youtube.com/watch?v=cY8jVAsjdrM

Posté par

*Robert W. Boessenecker, Morgan Churchill, Emily A. Buchholtz, Brian L. Beatty, Jonathan H. Geisler. Convergent Evolution of Swimming Adaptations in Modern Whales Revealed by a Large Macrophagous Dolphin from the Oligocene of South Carolina. Current Biology, 2020

Ankylorhiza tieemani gen. et sp. nov., un cétacé odontocète de l'Oligocène (25 millions d'années environ) de Caroline du Sud. Il était doté d'un organe d'écholocation, comme les odontocètes actuels. Sa taille relativement grande (4,80 m), sa morphologie suggérant un nageur rapide, la puissance supposée de sa mâchoire et sa dentition suggèrent qu'il s'agissait d'un prédateur spécialisé sur les proies de grande taille. Ses dents étaient par ailleurs simples, et usées. Ce type de prédateur a été remplacé dans sa niche écologique par les premiers cachalots comme Leviathan ou Brygmophyseter.

Mais surtout, ce fossile montre que plusieurs groupes de cétacés, notamment les odontocètes et les mysticètes, ont développé de manière convergente des caractéristiques semblables. Parmi ces acquisitions, le rétrécissement et la rigidification de la queue et le raccourcissement de l’humérus. Certaines de ces caractéristiques sont déjà présentes chez Ankylorhiza, comme l’augmentation du nombre de vertèbres caudales, d’autres ont été acquises ultérieurement chez des ancêtres communs des cachalots et des dauphins, comme la réduction de l’humérus.



* Kammerer, Christian F.; Nesbitt, Sterling J.; Flynn, John J.; Ranivoharimanana, Lovasoa; Wyss, André R. A tiny ornithodiran archosaur from the Triassic of Madagascar and the role of miniaturization in dinosaur and pterosaur ancestry. Proceedings of the National Academy of Sciences, 2020.

Kongonaphon kely gen. et sp. nov., un ornithodirien du Trias moyen ou supérieur de Madagascar, décrit sur la base de restes très fragmentaires, un fémur et quelques autres ossements, de taille très réduite. L'animal devait mesurer une dizaine de cm de long, soit l’un des plus petits ornithodiriens non aviens connus. Cette petite taille est partagée par Scleromochlus, Lagerpeton et quelques autres, ce qui suggère qu’une phase de miniaturisation des ornithodiriens aurait précédé de peu l’origine des dinosaures et des ptérosaures. Ce petit animal aux dents coniques aurait été insectivore.



Ces deux articles sont payants, me contacter par message privé pour les intéressés.

----------
Edité le 10/07/2020 à 22:16 par Thero


----------
Edité le 11/07/2020 à 11:48 par Thero