[2014] Brèves paléontologiques générales

Discussion: 23 211 11 Dernière réponse

Posté par

J'ouvre le fil de discussion pour l'année 2014, consacré à l'annonce des brèves actualités paléontologiques (en dehors de celles des dinosaures).

Posté par

Otero et al (2014). Aristonectes quiriquinensis, sp. nov., a new highly derived elasmosaurid from the upper Maastrichtian of central Chile. Journal of Vertebrate Paleontology Volume 34, Issue 1, 2014

Vila Nova et al. (2014): Redescription of Cearadactylus atrox (Pterosauria, Pterodactyloidea) from the Early Cretaceous Romualdo Formation (Santana Group) of the Araripe Basin, Brazil. -Journal of Vertebrate Paleontology 34: 126-134.

- Un article dans Nature, qui révèle des indices sur la couleur des reptiles marins:
http://www.alphagalileo.org/ViewItem.aspx?ItemId=137891&CultureCode=en

Posté par

- Valentin Fischer, Nathalie Bardet, Myette Guiomar & Pascal Godefroit (2014) High Diversity in Cretaceous Ichthyosaurs from Europe Prior to Their Extinction. PLoS ONE 9(1)

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0084709

Posté par

Tischlinger, H. & Frey, E. 2014. Ein neuer Pterosaurier mit Mosaikmerkmalen basaler und pterodactyoider Pterosaurier aus dem Ober-Kimmeridgium von Painen (Oberpfalz, Deutschland) [A new pterosaur with moasic characters of basal and pterodactyloid Pterosauria from the Upper Kimmeridgian of Painten (Upper Palatinate, Germany)]. Archaeopteryx 31: 1-13.

http://qilong.wordpress.com/2014/03/24/pterosaur-inter-modulated/

Posté par

Découverte d'un des pterodactyloidea les plus anciens, daté de l'Oxfordien donc jurassique limite moyen, sup 162 millions.
Avec des caractères très intéressants comme un beau développement du métacarpal 4 comme chez tous les pterodactyloidea qui viendront après. Kryptodrakon progenitor c'est son nom.

Posté par

1.J. Rodriguez-Vidal, F. d'Errico, F. Giles Pacheco, R. Blasco, J. Rosell, R. P. Jennings, A. Queffelec, G. Finlayson, D. A. Fa, J. M. Gutierrez Lopez, J. S. Carrion, J. J. Negro, S. Finlayson, L. M. Caceres, M. A. Bernal, S. Fernandez Jimenez, C. Finlayson. <a href='http://www.pnas.org/content/early/2014/08/27/1411529111.full.pdf+html' target='_blank'> A rock engraving made by Neanderthals in Gibraltar</a>. Proceedings of the National Academy of Sciences, 2014.

L'un des premiers éléments artistiques rupestres néandertaliens (je crois qu'on avait déjà trouvé une gravure en forme de visage humain une fois, il faudra que je retrouve la ref).

Cette étude apporte la preuve que Neandertal réalisait de l'art pariétal. C'est à Gibraltar (Grotte de Gorham) que Errico et al. viennent de mettre au jour des gravures rupestres datées de 39 000 ans et attribuées à l'Homme de Neandertal. Des outils de l'industrie moustérienne, typique des néandertaliens, a d'ailleurs été mise au jour (débitage Levallois etc...). Les gravures sont des rainures entrecroisées en grilles, formant des motifs abstraits. Pour creuser à ce point la roche (dolomite, roche assez dure), les artistes ont dû repasser environ 200 fois au même endroit, ce qui prouve nécessite beaucoup d'efforts et suggère que la gravure est intentionnelle.


Posté par

Quand bien même ces gravures dateraient d'une période où la grotte était habitée par Néanderthal, ça ne prouve pas que ces marques auraient été gravées par Néanderthal (ou Sapiens) de manière sûre.

Et puis parler d'art rupestre, c'est bien sûr une interprétation. Il y a certes une volonté de graver quelque chose, mais on aurait très bien pu avoir le même résultat avec un prisonnier ou un habitant régulier qui aurait voulu se défouler sur la paroi

Posté par

Bien sûr, on peut se perdre en conjectures quant à la signification de ces signes.
Citation de Webmaster:
Quand bien même ces gravures dateraient d'une période où la grotte était habitée par Néanderthal, ça ne prouve pas que ces marques auraient été gravées par Néanderthal (ou Sapiens) de manière sûre.


Pour la datation, les gravures étaient recouvertes de sédiments datés à -39000 ans au carbone 14, la gravure est donc antérieure. Et à cette époque, seul Neandertal occupait cette région, ce qui est fait l'auteur désigné de ces gravures.

Citation de Webmaster:
Et puis parler d'art rupestre, c'est bien sûr une interprétation. Il y a certes une volonté de graver quelque chose, mais on aurait très bien pu avoir le même résultat avec un prisonnier ou un habitant régulier qui aurait voulu se défouler sur la paroi


L'un des auteurs, le Pr. Finlayson, propose une autre théorie étonnante: il remarque que cette gravure est située dans un coude à 90° de la grotte et pourrait être une sorte de carte indiquant l'endroit où l'on est dans la grotte.

Posté par

Il y a aussi les chevrons de la grotte de Batcho Kiro et certaines peintures de phoque trouvées en Espagne.

Posté par

Codorniú L, Paulina Carabajal A, Pol D, Unwin D, Rauhut OWM. (2016) A Jurassic pterosaur from Patagonia and the origin of the pterodactyloid neurocranium . PeerJ 4:e2311

Akllkaruen koi, nouveau ptérosaure du Jurassique moyen d'Argentine, analysé par tomographie 3D. Son adaptation au vol est intermédiaire entre ptérosaures basaux et plus dérivés.

https://peerj.com/articles/2311/

Posté par

Sulej, Tomasz; Niedźwiedzki, Grzegorz (2018). "An elephant-sized Late Triassic synapsid with erect limbs". Science: eaal4853.

http://science.sciencemag.org/content/early/2018/11/19/science.aal4853

Une découverte qui a peut-être intéressé Croc en Stock (s'il passe encore sur le forum). Lisowicia bojani sp. nov., un nouveau dicynodonte du Trias supérieur de Pologne, de dimension comparable à un éléphant, le plus imposant (9 tonnes) et plus jeune membre de la lignée. Il contribue à montrer que d'autres groupes ont profité de la radiation des mégaherbivores au trias, et pas seulement les dinosaures (mais ça on le savait déjà). Pour rappel, les Thérapsides subiront fortement la crise Trias-Jurassique et il faudra attendre la crise Crétacé/Paléogène pour revoir des thérapsides mégaherbivores (des mammifères en l'occurrence).


Thero