Une histoire sur les dinosaures pour l'opéra

Discussion: 19 643 13 Dernière réponse

Posté par

Noé et les dinosaures

Oratorio profane et non créationiste

Prologue

(Une Iguane, Darwin)


L'iguane – Petit père ! je voudrais écrire avec une de mes piques bien taillée et de l'ancre ocre !
Darwin – Que désire tu écrires, enfant au doux baiser ?

L'iguane – L'Histoire de ce qui est arrivé aux dinosaures quand Noé fit son arche !

Darwin – Malheureuse ! Sais-tu que Noé n'a jamais vécu au temps des dinosaures ni aucun des hommes, qu'ils sont morts 63 millions d'années avant le premier bébé humain ?

(Aria)

à cause d'une comète
ou bien des chaînes de montagnes
qui se levèrent en volcans
ou bien d'un changement de la pesanteur de la terre
les dinosaures sont morts

Il ne resta sur la terre que les petites bêtes
comme des sortes de souris,
les bêtes du ciel comme les oiseaux ,
les bêtes au raz du sol comme les crocodiles
les serpents et les tortues,
les iguanes comme toi !
Les dinosaures trop gros et peu nombreux :
Ils sont morts

Enfin ces sortes de petites souris
ces mammifères qui avaient leurs bébés dans le ventre
et ne pondaient plus d'œufs,
comme il y avait de la place
une fois les dinosaures disparus,
ils évoluèrent en éléphants
en baleines
en marsipiaux,
en koala,
en singes et hommes dont Noé fait parti,
Mais les dinosaures, ils étaient bien morts

L'iguane – Je sais tout cela, petit père Darwin, mais ai-je droit à une petite tentative pour te persuader ?

Darwin- Avec des yeux si doux je ne peux rien te refuser !

L'iguane –

(Arioso)

Tu m'a trouvé belle à Galápagos,
Tu m'a adoptée toute nue,
Je te rappelais le passé avec mes écailles et mes piquants !
Tu sais que c'est toi qui m'a donné l'intelligence ?
Monsieur Darwin en créant la théorie évolutionniste !
Dans laquelle les animaux survivent
en sélectionnant les meilleurs atouts au fil des génération.
Eh bien moi j'ai choisi d'évoluer en poète :
Sait tu ce que c'est que la poésie ?

Darwin – Non, je suis un scientifique !

L'iguane – C'est d'inventer une histoire farfelue pour expliquer aux enfants des peurs profondes de l'homme. Or pour moi Noé est l'homme qui cherche a être immortel, à échapper à un fléau de la nature et les dinosaures sont des enfants qui ont peur de la mort.

(Aria)

Peu importe que les dinosaures étaient déjà des os
au temps de Noé,
ce qui compte c'est que des anciens hébreux
ont parlé d'animaux antédiluviens
qui sont morts au déluge :
c'est que c'est animaux fantastiques sont la peur de mourir
sous une catastrophe

Est-ce parce que les anciens trouvèrent des os de dinosaures
et qu'ils se demandèrent :
« qui étaient ces bêtes » ?
Alors ils inventèrent les animaux fantastiques d'avant le déluge ?
C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir
Sous une catastrophe

C'est la même question que se posèrent ailleurs les chinois
quand ils disaient que c'était des os de dragon, tombé de la montagne,
des dragons morts devant la porte close du paradis :
c'est que c'est animaux fantastiques sont la peur de mourir
sous une catastrophe

Et nous aujourd'hui, quand en creusant
On voit sortir du sol les squelettes de dinosaures,
Nous avons les mêmes frayeurs ;
C'est que c'est animaux fantastiques sont la peur de mourir
Sous une catastrophe

Comète & déluge : c'est la même idée de catastrophe
Dinosaure ou animaux antédiluviens, c'est la même idée d'être mortel

Darwin – Je te permets d'utiliser le déluge comme une image de la catastrophe, mais fait attention de composer une fin qui convienne à la théorie de l'évolution !

L'iguane – Oh merci je vais te faire un bisou !

Darwin – Ah non ! tu piques !

L'iguane – Calinou calinou !

Darwin – Au secours

L'iguane – Bisou

Darwin – Heu c'est tout baveux, tu piques , au secours !

L'iguane – Bisou a darwinou !

Le ch½ur – Iguane poètesse, le public attend l'histoire, un peu de tenue !

L'iguane – Excusez moi, où en étais-je ?

Le ch½ur – dis nous notre strophe pour conclure le prologue !

L'iguane – Voici mes enfants une fable farfelue
qui parle de la peur de mourir
C'est une histoire chouette
Vue que ma muse fut Internet !

Le ch½ur – Voici les enfants une fable farfelue
qui parle de la peur de mourir
C'est une histoire chouette
Vue que ma muse fut Internet !


Est-ce tropm difficile pour des enfants. Je précise que ce prologue viens des réaction négative que j'ai rencontrées sur ce site, et j'espère que j'aurais un soutien cette fois-çi pour mon entreprise difficile. Cordialement

Posté par

Heu honnêtement, je n'y connais rien en oratorios.
Sinon, je dois dire que ça me paraît assez original et marrant (sans vouloir aucunement te vexer ).

Posté par

C'est super comment t'as imaginé ca?

Si c'est un truc d'un vieux topic, moi j'était pas là...

Posté par

Si je vois vagment ce que peut etre une Aria, les autre terme technique du chant je connais pas du tout donc dure d'imaginé l'effet produit.
Après j'aime pas trop le style des pièce de théatre éducative ou quand c'est "non réaliste" j'entend par la que des animaux parle par exemple, mais la mythologie avec des héroes et dieux ça ça passe (c'est une vu très très personnel).
En fait j'aime bien les scène joué et le chant (théatre, opéra, operette etc....) mais que lorsque ça peut apparaitre comme des extrait de film joué en direct.

Breff tout ça pour dire que je suis très difficile car j'accroche naturelment pas au style (pourtant j'aime bien les opéra et opérette classique), donc je peut pas jugée objectivement.

Par contre je trouve l'idée très bonne, et si la musique des chants est bien, je pense que ça pourais etre vraiment agréable. Pour des enfant si les mélodie sont marquante, je trouve ça bien pour leur imprimé quelque base dans la tête des le plus jeune age

Posté par

Ai trouvé ça ce matin http://ucommphoto.nmsu.edu/newsphoto/extinction_poster.jpg
je sais pas pourquoi ça fait un peu penser à une comédie musicale façon Broadway. Mais je n'ai aucune idée de l'histoire ni quoi que ce soit, juste cette affiche.

Posté par

J'aime bien parce que je trouve ça original mais ça veut pas dire que suis tout jeune (j'ai 15 ans)

Posté par



merci à vous tous je continue mon histoire
je mettrait la suite bientôt

Posté par

J'ai écrit la suite, j'en suis en plein combat des dinosaures qui doit former un ballet, ce que je sais c'est qu'à la fin du combat anatososo doit se retoruver en combat singulier avec le vélociraptor mais qu'ils sont interrompu par Struthiomomo qui fait une remarque judicieuse. L'histoire est sur mercurefutur.eu, s'il vous plait faite moi des commentaires et surtout dites moi des idées pour le combat...

Posté par

Dédié à Thomas Leininger
écrit par Cédric Costantino

Prologue
Une iguane, Darwin
L'iguane - Petit père ! Je voudrais écrire avec une de mes piques bien taillée et de l'ancre ocre !
Darwin - Que désires-tu écrire, enfant au doux baisé ?
L'iguane - L'histoire de ce qui est arrivé aux dinosaures quand Noé fit son arche !
Darwin - Malheureuse, n'as-tu rien retenu de mon enseignement ? Sais-tu que Noé n'a jamais vécu au temps des dinosaures, ni aucun homme ? Sais-tu que les dinosaures sont morts soixante-trois millions d'années avant le premier bébé humain ?
aria
A cause d'une comète
Ou bien des chaînes de montagnes
Qui en volcans se levèrent,
Ou bien d'un changement de la pesanteur
Ou bien d'un long changement climatique,
Les dinosaures sont morts !
Il ne resta sur la terre que les petites bêtes,
Des espèces de petites souris,
Des petits oiseaux du ciel...
Il ne resta que les animaux au raz du sol,
Des crocodiles, des serpents, des tortues,
des iguanes comme toi ma belle..
Mais les dinosaures très gros et peu nombreux :
Ils sont mots !
Quant aux sortes de petites souris
qui ne pondaient plus d'oeufs,
mais gardaient leurs bébés dans le ventre
jusqu'à ce qu'ils soient prêts à sortir,
Ces petites souris, comme il y avait de la place,
une fois les dinosaures morts,
elles évoluèrent en éléphants,
en baleines,
en marsupiaux,
en koalas,
en singes et hommes dont Noé fait partie :
ce qu'on appelle des mammifères,
Mais les dinosaures, ils étaient bien morts !
L'iguane - Petit Père Darwin, toi que je vénère ! Comment peux-tu croire que je n'ai pas compris tout ton enseignement ? Crois-tu vraiment que j'ai oublié ta "théorie de l'évolution" ? Ai-je droit à une tentative pour te persuader de l'utilité de mon récit ?
Darwin - Avec des yeux si doux, je ne peux rien te refuser !
L'iguane - arioso -
Tu m'as trouvé belle à Galapagos,
Tu m'as adoptée toute nue,
Je t'évoquais le passé
D'écailles et de piquants !
C'est toi qui as vu que les animaux survivent
en sélectionnant leurs atouts au fils des générations,
C'est toi qui appela ce principe de la lutte terrible pour la vie
"Théorie de l'évolution".
Or moi j'ai choisi d'évoluer en poétesse :
Sais-tu ce que c'est que la Poésie ?
Darwin - Bien sûr que non : je suis un scientifique !
J'ai entendu dire qu'il s'agissait
de la projection de l'axe paradygmatique sur l'axe syntagmatique ?
L'iguane - Tu n'y es pas du tout avec tes gros mots !
C'est d'inventer une histoire farfelue, facile et jolie...
Mais en y camoufflant que l'on y parle de choses terribles :
C'est avec tendresse expliquer des peurs profondes aux enfants !
Darwin - Oh merveille ! Et que comptes-tu expliquer aux enfants avec tes dinosaures ?
L'iguane - Or donc pour moi, Noé est l'homme qui cherche l'immortalité !
Que cherche-t-il à faire ? échapper à une catastrophe naturelle.
Or pour moi, les dinosaures sont comme des enfants qui ont peur de la mort !
Que cherche-t-il à faire ?
Darwin - Echapper à une catastrophe naturelle !
L'iguane - Et le déluge ?
Darwin - C'est l'image de la catastrophe !
L'iguane - Tout à fait ! C'est l'image du mal dans la nature !
Darwin - Peu t'importe que les dinosaures n'étaient plus que des os au temps de Noé ?
L'iguane - Ils sont vraiment "à l'image" des animaux d'avant le déluge :
C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
L'iguane & Darwin - C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
Darwin - Crois-tu que les anciens trouvèrent des os de dinosaures et qu'ils se demandèrent : "qui étaient ces bêtes" ? Alors ils inventèrent les animaux d'avant le déluge ?
L'iguane - C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
C'est la même question que se posèrent ailleurs les chinois : "pourquoi ces os de dragons tombés de la montagne ? Seraient-ce que les dragons sont morts devant la porte close du paradis ?"
Darwin - C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
Et nous aujourd'hui, quand en creusant tout scientifiquement, on voit sortir du sol les squelettes de dinosaures, nous avons les mêmes frayeurs en imaginant la comète qui les fit mourir !
L'iguane - C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
Comète et déluge : c'est la même idée de catastrophe ! Dinosaures ou animaux antédiluviens, c'est la même idée de mortalité.
Darwin et l'iguane - C'est que ces animaux fantastiques sont la peur de mourir sous une catastrophe !
Darwin - Vas et écris ! Je te permets d'utiliser le déluge comme une image de la fameuse catastrophe qui échu aux dinosaures lors de la sixième instinction de masse sur la planète terre, mais fais attention de composer une fin qui convienne à la théorie de l'évolution !
L'iguane - Oh merci, j'y veillerai !
Oh merci merci merci ! Je vais te faire un bisou !
Darwin - Ah non tu piques !
L'iguane - Calinou, calinou !!
Darwin - Au secours, une iguane veut m'embrasser !
L'iguane - Bisou !
Darwin - C'est tout baveux un bisou d'iguane, au secours !
L'iguane - Bisou à Darwinou !
Le Choeur - Iguane poètesse ! Le public attend l'histoire, un peu de tenue !
L'iguane - Excusez-moi, où en étais-je ?
Le Choeur - Dictes nous notre strophe pour conclure le prologue.
Strophe :
L'iguane - Voici mes enfants une fable farfelue
Qui parle de la peur de mourir,
C'est une histoire chouette,
Vue que ma muse fut Internet !
Le Choeur - Voici les enfants une fable farfelue
Qui parle de la peur de mourir,
C'est une histoire chouette,
Vue que sa muse fut Internet !
ACTE I
Scène 1
Noé, la femme de Noé, Trois titanosaures, deux tricératops, Tyranosaurus Rex, Struthiomimus, Anatososo, le Choeur des dinosaures.
Noé - Conques, bénitiers résonnez ! Amonites sonnez ! faites les hauts-parleurs et les micros, amplifiez ma voix ! Or donc voici l'annonce : que tous les animaux du monde entier répondent à l'appel est se présente à l'arche à 16 h 15, c'est l'heure d'ouverture de l'enregistrement pour l'embarquement. Attention : à 16h 45 c'est la clôture du Cheking ! Toute personne arrivée en retard sera sans détours noyée par le déluge.
(On voit les dinosaures se prélassant au soleil)
Trois brachiosaures - Avez vous entendu l'annonce? Quelle heure est-il à notre grand cadran solaire ?
Deux triceratops - Il n'est que 8 h 00 du matin et le soleil brille !
Trois brachiosaures - Bronzons nous ! Tannons nous la peau ! Emmagazinons de la chaleur pour tiédir notre délicat petit sang, n'en perdons pas un rayon tant que la pluie n'y est pas !
Deux triceratops - Ne sommes nous pas des délitentes ? ne sommes nous pas la jet-set ?
Tyrannosaurus Rex - Oui très chers ! Et moi le plus dentu des jet-setteurs !
Trois brachiosaures - Nous abondons en Calamites, en fougères, en pierres gastriques !
Tyranosaurus Rex - nous sommes riches en plumes !
Deux triceratops - Nos masses sont sans mesure !
Tyranosaurus Rex - Tricé, veuillez prendre le téléphone et réservons nous les cabines les plus luxueuses de l'arche, en première classe, avec de l'or et des tables en carapaces de tortue et vue sur le déluge naturellement !
Tricé (un des deux tricératops) - j'appelle l'agence Voyage arche du déluge.
Voix de la femme de Noé (apparait comme un deus ex machina au milieu de petits nuages) - Association Agence Voyage Arche du Déluge Noé & Fils j'écoute ?
Tricé - Nous sommes cent trois espèces de dinosaures, nous désirons acheter les meilleurs places de l'arches en cabine luxe avec vue.
Voix de la femme de Noé - Avec vue sur le déluge ?
Tricé - Oui et pension comprise, miam miam !
Voix de la femme de Noé - Lit double je suppose ?
Tricé - Quadruple pour notre envergure, quoique nous soyons en couples et fidèles à ces dames !
Voix de la femme de Noé - Je note donc réservation pour cent trois cabines en première classe, quadruple lit et pension complète avec panorama sur l'étendu de la catastrophe du déluge, température à bord 25 degrés, réglement à l'embarquement : attention vous devez vous présenter à 16 h 15, la fermeture du guichet est à 16 h 45. Nous vous souhaitons un excellent voyage et vous remerçions d'avoir choisi notre compagnie. A bientôt sur les lignes de l'AAVADNF.
Trois Brachiosaures - Quel bonheur d'être riches ! le soleil brille encore profitons de ses derniers rayons !
Bronzons nous ! tannons nous la peau !
Emmagazinons de la chaleur pour tiédir notre délicat petit sang !
N'en perdons pas un rayon tant que la pluie n'y est pas !
Deux triceratops - Allanguissons-nous ! faisons la sieste...
Tous les dinosaures (allusion musicale à Atys de Lully) - Dormons, oui dormons !
Scène 2
Sthruthiomomo, les mammifères, les dinosaures endormis, Tyrannosaurus Rex, Anatososo
Struthiomomo, la petite ornithomimidée, les regardant dormir - Que je les déteste eux qui me tape toujours dessus parce que je suis toute petite, née aussi naine qu'un échynodon, la plus minuscule des dinosaures ! (il y a plus petit, vu que la bête faisait 4 mètres mais bon c'est une distorsion pour l'histoire !) Tiens voilà qu'il commence à pleuvoir !
Les mammifères (allusion aux sept nains de Blanche-neige, donc en échos) - Hého ... Hého... Hého...
Hého ! Hého ! On rentre du boulot ... hého ! hého !
Struthiomomo - C'est l'heure d'y aller regardez vos montres à quartz !
Les mammifères - Sur nos belles montres à quartz il est quatorze heures ! allons-y ! Hého ... hého ... hého..
Hého ! Hého ! On s'embarque dans l'arche ... hého ! hého !
Un mammifère (allusion aux "prugne de Tours" de la Bohème de Puccini) -Montres à quartz pour deux euros !
Struthiomomo - J'en prends une ! 14 heures ! fuyons et ne les réveillons pas ces gros patapoufs prétentieux !
Les mammifères et l'ornithominidée (allusion à l'oratorio de Noël de Charpentier) - Courrons, hâtons nous, précipitons nous, allez sus, hâtons nous ! qu'attendons nous ? que tardons nous ? allons ! (l'orage gronde fort comme dans la Didon de Purcell, les mammifères disparaissent)
Les dinosaures - Oh là ! quel est ce bruit ? Combien d'ombre dans le ciel ! combien résonne jusqu'au fond du tatarre le grondement de la colère de Dieu ! Et cette lumière et cette flamme de l'éclair dans le ciel ! blottissons nous au fond de notre couette !
Anatososo - Amis, gaillards, éveillez vos esprits ! regardez donc l'heure, ne soyons point en retard !
Tyranosaurus Rex - Soyons sans crainte, et faites moi confiance ! Roi des dinosaures j'ai institué le cadran solaire, le plus précis des indicateurs : or dès que l'ombre sera sur le moment du départ, une alarme nous réveillera !
Anatososo - Si grand maître sois-tu, ne vois-tu pas qu'il pleut, que le ciel est trop noir et l'heure illisible ?
Tyranosaurus Rex - Rrr tu paieras cher ton impertinence, pacotille d'anatosaure ! mais je le concède, nous sommes perdus !
Les dinosaures - Damnation ! l'heure a disparu ! Le cadran solaire est plein d'ombre, le ciel est trop couvert : quelle heure est-il ? quelle heure est-il ?
Anatososo - dans l'angoisse, dans la peur et la fatilité, précipitons notre pas pour éviter notre chute, la fatalité n'est pas encore dite Messieurs les dinosaures ! Sauvons le peu d'espoir qu'il nous reste, hatôns nous !
Les dinosaures - Hâtons-nous lentement ! Hâtons-nous lentement !
Trois brachiosaures - hâtons nous dans la motricité de trois cent tonnes...
Deux triceratops - hâtons nous tous pleins d'armures !
Tyranosaurus Rex - hâtons nous remplis de dents !
Quatre parasorolophi - Sonnons les trompettes, sonnons la retraite !
Tous les dinosaures - Sus à l'arche, prenons la d'assaut s'il le faut !
Dissipons nous dissipons nous ! (allusion aux choeurs de Jephté de Carissimi)
Scène 3
Noé, sa femme les mammifères, les dinosaures, Struthiomomo, Anatososo, Tyranosaurus Rex.
(les dinosaures montent sur le pont levis)
Noé - Halte là ! 16h 46 le cheking est clôturé ! poussez vous de mon bâteau que vous allez le faire couler !
Les dinosaures - Jamais de la vie nous ne voulons pas mourir ! prenons l'arche d'assaut !
Noé - Votre poids vous est déjà fatal : le pont levis ne tiendra pas cinq secondes sous le poids de 206 balourds, je vous somme de vous ôtez de là !
(On voit l'ornithominidé défaire les cordes de la passerelle, les dinosaures tombent à l'eau, qu'ils n'ont que jusqu'au genou étant donné que c'est le debut du déluge)
Tous les dinosaures - Traîtresse, traîtresse ! On se noit !
Struthiomomo en riant - Que vous êtes bêtes ! vous êtes perdus !
Tous les dinosaures - Traîtresse, traîtresse ! Tu nous as perdus !
Les mammifères - Ah Ah Ah ! vous avez délaissé vos cabines : Quel luxe ! il est pour nous !
A nous les meilleurs place,
A nous la meilleurs part maintenant,
vilains que vous êtes !
Vous nous avez forçé à vivre dans l'ombre pendant des millions d'années,
La peur nous fit mettre nos oeufs dans nos ventre
Nous portons nos petits depuis dans nos ventre
Pour éviter qu'ils ne soient mangé par vous,
vous qui aviez tout !
Et nous nous étions tout petits dans la nuit !
Mourrez maintenant !
A nous les steppes !
A nous la journée !
A nous la nourriture !
Révolution, révolution !
Les aristocrates ont les aura !
Qu'un sang impur abreuve nos sillons !
Noé - Parce que vous êtes arrivés en retard, point de salut, point de rachat, aucun dinosaure ne survivra, j'en fait serment !
Anatososo - Seigneur, si dix dinosaures se trouvent sur l'arche, pour ne pas te parjurer, ne nous laisseras-tu point une chance ?
Noé - Si je trouve dix dinosaures dans l'arche je vous laisserai, pour ne pas me parjurer, une chance de me convaincre.
Anatososo - Excuse moi si j'abuse de ton indulgence : si cinq dinosaures se trouvaient dans l'arche, nous laisserais-tu une chance de te convaincre ?
Noé - Pour cinq dinosaures, je vous donnerai deux chances de me convaincre.
Anatososo - Je ne te dérangerai plus qu'une fois : et pour un dinosaure ?
Noé - Pour un seul dinosaure je vous donnerai trois chances et pas une de plus. Mais il n'y en a pas !
Anatososo (montrant Struthiomomo) - Et elle alors ?
Tous les dinosaures - Honte à toi Struthiomomo l'Ornithominidée, tu ne nous as pas éveillés quand tu savais notre retard ne pensant qu'à ton salut individuel, tu nous as fait tombé à l'eau et tu es de notre espèce !
(craignant pour lui et voyant qu'il est dévoilà, Struthiomomo se cache la tête dans un trou du ponton)
Struthiomomo - Vous êtes bêtes ! vous êtes bêtes !
Noé - Je ne vois pas de dinosaures mais des grenouilles des reptiles, des crocodiles et des mammifères !
Tous les dinosaures : Et elle qui cache sa tête, Struthiomomo, la Struthiomima Onithominidée !
Struthiomimus - Je ne suis pas un dinosaure, la preuve : j'ai une montre à quartz comme les autres mammifères !
Tous (mammifères et dinosaures) : Traîtresse, traitresse !
Noé - Qu'elle soit condamnée à cacher sa tête pour le restant de ses jours et me voici contraint à prêter oreille à votre réquisitoire, vous n'avez que trois chances. (se tournant vers son épouse) Femme, asseyons nous et divertissons nous.
Les mammifères - Asseyons-nous et dégustons le spectacle de la mort certaine des Dinosaures ! Du Pain et des Jeux ! Du sang et des frissons ! Voyons les se dévorer entre eux !
ACTE II
Scène 1 "Les stances du Tyranosaure"
les mêmes
Tyranosaurus Rex (sur le ton d'un Ciceron) - Bien que je craigne, Messieurs les jurés, qu'il ne soit honteux, alors qu'en cet instant terrible où notre destin est engagé pour tous, d'autres plus savants que moi se taisent en toute modestie ou peut-être timidité... oui ! bien que je craigne qu'il ne soit honteux que je prétende, moi-même à vous défendre tous en plaidant seul devant Noé, et qu'il ne paraisse audacieux que je vous exposasse mes mérites pour briguer ce rôle royal d'ambassadeur, cependant ma témérité naturelle, ce lieu cerné d'ennemis, ce péril mortel, en un mot l'urgence m'imposent comme l'élu des dinosaures.
Ma race n'est-elle pas en effet la plus parfaite ? Qui prétendrait être mieux loti par la Nature, qui postulerait à une telle perfection des moyens corporaux ?
En premier lieu pourquoi, d'après vous, lorsque je suis jeune et svelte adolescent, l'on me voit doté de plumes ? C'est afin de profiter de la glissante vibration de l'air ! Peu encombré et délicat, je m'élance en meute avec célérité, or, d'après vous encore, vers quel danger je rabats ainsi mon gibier appeuré sous l'étreinte de mon dynamisme inombrable ?
Vers la gueule immonde et impitoyable des adultes de ma race. Car sitôt mes quinze ans, ma taille augmente incroyablement, je me déplume (atour désormais inutile), me cuirasse et me pare de dents à nulles autres pareilles. Il ne me sert plus d'être léger, ayant en mes chers enfants une meute assérée de rabatteur, tels des bras vigoureux, mais lourd et empesé je me camouffle, attendant de broyer l'animal pris en étau, futeux fruit de ma ruse !
Dynamisme, force, stratégie : intelligence de groupe ! En qui trouver une telle subtilité sociale ? Ne me fournit-elle pas pitence à satiété ? Ne subviens-je point à toute ma famille ? Or donc, Messieurs les Dinosaures, n'êtes vous point tous ma famille ? Ne faudra-t-il pas alors que j'ouvre ma gueule pour vous permettre de vivre ?
Mais ce n'est pas tout, car j'ajoute in extremis hunc argumentum extra causam ! même si mon intelligence n'avait pas été aussi remarquable, la seule taille de mes dents suffira à dissuader quiconque me disputerait cette place ! Aussi j'en conclus qu'il faut détruire Carthage !
Les dinosaures - Viva ! viva ! Détruisons Carthage !
Tyranosaurus Rex - Chers enfants, ne faut-il pas parler à Noé dans la langue la plus noble, laquelle serait-elle ?
Les dinosaures - C'est toi le plus noble, ta langue est la plus belle !
Tyranosaurus Rex - Aussi m'en vais-je arranguer noblement Noé en ma langue. Ecoute Noé et sois édifié !
Noé - Parle noble animal, Sache bien que je suis inflexible et qu'il en faut de beaucoup pour persuader et ma raison et mon coeur.
(aussitôt le tyranosaure rugit moult cris aigus et perçants de quoi effrayer tout le théâtre)
La femme de Noé - Je n'entends rien à ce langage,j'en ai froid dans le dos !
Noé - J'entends bien qu'il plaide poru sa propre cause, aveuglé par son amour propre, du moins c'est ce qu'il semble. Retourne monstre dans les abîmes du passé et de la crainte informe de l'imagination !
Tyranosaurus Rex - Ohimé !
Les dinosaures - Lamentons nous ! Lamentons nous si le plus fort d'entre nous échoue pour notre survie ! Qu'avons-nous comme autres ressources en nous ?
Trois brachiosaures - Si violence et force échouent, passivité et poids l'emporteront sereinement et c'est en langue végétarienne qu'il faut quémander notre grâce. Que le parti des sauropodes saurischiens l'emporte !
Les dinosaures - Vive la langue végétarienne des sauropodes saurischiens !
(aussitôt ils barissent lugubrement et lentement)
Noé - Qu'est-ce que cette cacophonie, c'est cela leur second argument !
La femme de Noé - Quel meuglement lugubre, vivement qu'un monde peuplé de tels sons disparaisse !
Noé - Certes il n'y a rien de bon en eux.
La femme de Noé - Seconde tentative, zero point, rest une chance. Après quoi Noyade assurée !
Les dinosaures - Lamentations ! notre puissance physique nous nuit ! Qui de nous peut nous sauver ?
(les dinosaures restent stupéfaits, un murmure monte en eux, grande fugue)
Un vélociraptor - Moi !
Struthiomomo - Dinosaures vous êtes cuits ! vous êtes morts ! vous êtes bêtes
Les cératopsidés - Nous !
Les mammifères - Chouette ! il vont s'entre déchirer !
Un oviraptor - Moi !
Struthiomomo - Il ne vous reste qu'à faire votre fatal choix ! en quelle langue voulez vous parler foux que vous êtes ?
Un pachycéphalosaure - en langue pachycéphalosaurienne !
Un nodosaure - en langue nodo-ankylosaurienne, ou plus noblement en antique stégosorien !
Les cératopsidés - En langue cératopsidée !
Un oviraptor - En langue troodonte, la langue des voleurs d'oeufs, les oviraptors !
Un vélociraptor - En langue droméosaurienne, celle des méchants à la grande griffe comme les vélociraptors
Les diplodicidés et les titanosaures - Dans les plus beaux barissement de la langue diplodicidée, lourds lourds lourds !
Les hysilophodontes - En langue zélée des gazelles du crétacé, les hypsilophodontes, léger, léger, léger !
Les fabrosaures - En langue minuscule et oculte des fabrosaures, lièvres du crétacé, cui, cui cui !
Struthuomomo - Et pourquoi pas en langue gallimime tant que vous y êtes ?
Les iguanodontes et les hadrosaures - En langue sonore iguanodonte et plus encore dans le dialecte cuivré hadrosaurien !
Les mammifères - Battez-vous ! entre-tuez vous !
Les dinosaures - Au combat, que le meilleur gagne !
Tiranosaurus rex - Que l'on forme les rangs de batailles, que les ornitischiens affrontent les saurischiens ! Pour ma part, disqualifié et abdiquant, je t'investie, Velociraptor, digne représentant des droméosaures, au nom des tétanurians, des carnosaures, des coelurosaures, de nous représenter tous, les carnivaures saurischiens, car c'est nous les plus forts, c'est nous qui survivront ! Tu as la hargne des héros, la griffe tueuse, l'intelligence supérieure.
Vélociraptor - Qu'ainsi je mènerai mes troupe que je me montre digne de ta fidence, Seigneur !
Trois brachiosaures - Sauropodes végétariens, désertez au plus vite le camp des saurichiens, les carnosaures auront tôt fait de se retourner contre vous. Bien plutôt faite une finteuse alliances avec les ornithischiens tous herbivores comme vous mais armés d'armures et de piques, capables de vaincre les carnivores. Dès qu'ils auront le dessus, vous pourrez alors vous retourner contre-eux grâce à votre poids et vos long cous vous assurant de l'emporter.
Les diplodicidés - Qu'il en soit ainsi !
Struthiomomo - Maintenant, Mammifères, oyons l'annonce du spectacle, faisons nos paris !
Les mammifères - Asseyons nous et dégustons le spectacle de la mort certaine des dinosaures ! Du pain et des jeux ! du sang et des frissons ! Voyons les se dévorer entre eux !

Posté par

Waohhh !!! C'est drôlement long !! C'est une pièce ou quoi ?
Toujours original, donc bravo.

Posté par

Très original j'aime beaucoup lol

"Prend garde à toi Tyrannosaure !!!" (voir prend garde a toi toréador)

"

Posté par

Merci beaucoup

Il vaut mieux aller lire sur mercurefutur.eu mon texte car celui que j'ai donné a plein de fautes. évidemment le tyrannosaure dt "juteux fruit de ma ruse" mais je n'ai pas une bonne vue sur l'ordi. Qui veut m'aider pour le combat des dinosaures Herbivores contre Carnivores ?

Posté par

Je vois pas trop comment t'aider, c'est ton opéra, faut que ce soit à 100 % ta personnalité.