Spinophorosaurus nigerensis...

Discussion: 8 164 6 Dernière réponse

Posté par

... est un sauropode intéressant (comme tous les sauropodes d'ailleurs); il semble assez "primitif", hors des Eusauropoda. A noter la présence d'épines, comme chez Agustinia.

Posté par

Et l'article est gratis chez PLoS ONE : http://www.plosone.org/article/info:doi/10.1371/journal.pone.0006924
coin

Posté par

Superbe bête, magnifique. Les épines sont situées sur le bout de la queue plutôt que sur le dos. Il me fait donc plutôt penser, au niveau de ce trait anatomique, à Shunosaurus plutôt qu'à Agustinia. Quel est la classification de ce dernier par ailleurs ? Autre question, mis à part Shunosaurus et Spinophorosaurus, a-t-on d'autres sauropodomorphes avec de telles épines au bout de la queue ?

Nekar

Posté par

Omeisaurus peut-être ?

Posté par

Et bien après recherche, les épines caudales associées au genre Omeisaurus sont à attribuer avec confidence à Shunosaurus qui provient de la même localité (observations personnelles d'Upchurch; Wilson & Sereno, 1998).

Posté par

Le squelette de Spinophorosaurus nigerensis est achement bien conservé, on a l'impression d'être dans Jurassic Park, où il suffit de souffler sur le sable pour découvrir un squelette entier...



A part ça, le gros intérêt est qu'il apporte pas mal d'éléments pour la compréhension de l'évolution des premiers Sauropodes.
Et bien que le Gondwana forme encore un seul bloc au Jurassic moyen, les faunes de sauropodes d'Amérique du Nord évoluent indépendamment car elles sont isolées géographiquement (zone désertique entre le nord et le sud du Gondwana).
Or c'est dans cette faune d'Amérique du Nord qu'on observe ensuite la radiation des Néosauropodes...
Spinophorosaurus était donc là au bon endroit et au bon moment pour qu'il nous apporte un témoignage sur les débuts des sauropodes. Très intéressant.