Bienvenue sur le site des dinosaures

DinoNews: Accueil > Quoi de neuf?

DinoNews: actualités

 

Adresse du flux RSS: https://dinonews.net/forum/rss_dinonews.php

Articles disponibles:

 

15 09 2021, 09:33:27 - Re: Triceratops/Torosaurus, même combat

DinoNews - Actualités des dinosaures

NomDouteux a écrit : Sur l'identité d'espèce tricé-toro :
D'abord il serait peut-être judicieux de citer ses sources (pour moi ici le wiki anglais sur le torosaure).
Cette hypothèse ne reste qu'une hypothèse, fort douteuse en l'occurrence.
Elle a été réfutée par Longrich en 2012 sur trois critères :
1/ Y a-t-il des individus différents retrouvés sur un même site dans la même strate ?
Non !
2/ Les tricés sont-ils "vraiment" plus jeunes que les Toros ?
Non seulement rien n'est établi, mais il semblerait bien que certains individus des "deux espèces" aient eu des âges comparables, voir même des tricés plus agés que certains toros. Donc carrément plutôt non !
3/ A-t-on des formes transitoires (d'un âge transitoire) entre les deux formes ?
Non !... De plus, les différences entre les différentes formes squelettiques semblent clairement exclure une possible évolution hypothétique de l'une vers l'autre. les faiblesses d'épaisseur de la collerette chez le tricé ne correspondent absolument pas à la localisation ultérieure des trous dans celle du toros. ; l'épaisseur relative du pourtour des collerettes sont quasi incompatibles ; etc., etc..

En gros cette hypothèse est à classer dans les nombreuses lubies ayant émaillées l'histoire de la conceptualisation du règne dinosaurien.

Alors deux choses :
a/ Sur la localisation des différents taxons : A moins de retrouver des fossiles exactement dans le même coin et dans la même strate, il y a fort à parier que deux squelettes d'apparences suffissamment similaires pour envisager la même identité, soient en fait différents, pour peu que les deux sites puissent avoir un million d'année de décalage (souvent la datation admet facilement un à plusieurs millions d'années de marge d'erreur).
Rappelons qu'Homo Sapien n'est apparu que voici 300 000 ans (et Néanderthal voici 450 000 ans), qu'un million d'année est donc considérable dans la dynamique évolutionnelle. Nous ne sommes même pas sûrs d'être génétiquement compatibles avec les premiers Homo Sapiens. Idem pour le coelacanthe (poisson dit fossile) et ses ancètres : Il y a des millions d'années d'évolution du système immunitaire (ayant eu à s'adapter à la diversification des microbes et autres bactéries et virus : l'apparentement fossilifère n'est pas tout).
Bref, à moins de circonstances exceptionnelles (même site même strate - et encore ? Par exemple si une crue soudaine ensevelit des lionnes disputant sa proie à un léopard, ce ne voudra pas dire que leurs fossiles retrouvés au même endroit révèleraient un dismorphisme d'une même espèce), il est douteux de vouloir attribuer deux fossiles quasi identiques à une même espèce, tout au plus peut-on les classer dans une "famille rapprochée", voir très rapprochée pourquoi pas.
b/ A contrario si l'on observe les différences morphologiques entre humains actuels : noirs-asiatiques, hommes-femmes, enfants-adultes, et plus encore dans la nature les dismorphismes juvéniles-adultes et sexuels (cervidés, arrachnoïdes, etc. ...), TOUTES les hypothèses  sur des possibles dismorphismes de genre entre des fossiles sensiblement différents sont possiblement autorisées, MAIS... dans la limite des restrictions antérieures (fossiles retrouvés sur un même site et même strate : la célèbre formation de Morisson s'étale sur plusieurs millions d'années entre le bas et le haut de la strate, où on ne retrouve pas les mêmes fossiles en haut et en bas... par exemple).

En dehors de cela, toute assimilation dismorphique à un même genre entre fossiles différents est irrémédiablement douteuse à priori. Ce n'est pas nécessairent intrinsèquement faux en soi, mais quasi indémontrable. On peut alors parler de "supputation raisonnable", à prendre avec précaution donc. En tout cas, ce genre de supputation doit être méticuleusement soumise à des épreuves de falsificabilité (mise en évidence des incompatibilités potentielles entre hypothèse et réalités observables, comme Longrich).

Enfin, n'oublions pas le caractère humain dans le monde de la paléonthologie (comme ailleurs !).
Certains paléonthologues ont envie de sortir du lot en émettant des hypothèses hardies. Plus l'hypothèse est iconoclaste plus elle risque de faire parler d'eux, et donc certains n'hésiteront pas à débrider totalement leur imagination pour ce faire (la paréïdolie consiste à voir de pseudo-formes significatives dans les nuages par exemple). Sont-ils pour autant des charlatants ? Oui et non : Ils peuvent être sincères dans leur démarche, mais à partir du moment où ils cessent d'adopter une attitude vraiment critique envers leurs hypothèses (les confronter méticuleusement aux contradictions factuelles), on peut dire qu'ils font preuve de "légèreté contre-productive".

----------
Edité le 15/09/2021 à 09:57 par NomDouteux


----------
Edité le 15/09/2021 à 10:03 par NomDouteux


----------
Edité le 15/09/2021 à 10:06 par NomDouteux

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

22 04 2021, 10:51:40 - Re: [2021] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Découverte de la plus petite empreinte fossile d'un bébé stégosaure

Elle correspond à l'ichnogenre Deltapodus et mesure à peine 6 cm de long. Elle a été trouvée sur un site à empreintes de plus grands individus, en Chine, dans la province du Xinjian, qui date du Crétacé inf.

Les empreintes des adultes mesurent 30 cm de long. Outre sa taille, celle de ce bébé s'en distingue par la forme, montrant que ce petit dinosaure se déplaçait avec le talon soulevé du sol, un peu comme le font aujourd'hui les oiseaux ou les chats.

On ne sait pas pourquoi il y a très peu d'empreintes de stégosaures juvéniles contrairement aux adultes, sans doute parce qu'elles sont plus difficiles à trouver, mais sans doute aussi parce que les très jeunes individus ne devaient pas se déplacer avec les troupeaux d'adultes.

Reconstitution du paléoenvironnement il y a 110 Ma. Image: Kaitoge

Référence: Stegosaur track assemblage from Xinjiang, China, featuring the smallest known stegosaur record. LIDA XING et al. PALAIOS (2021) 36 (2): 68–76. DOI: 10.2110/palo.2020.036.

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

25 02 2021, 11:39:40 - Re: [2021] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Nouveau dinosaure: Dzharatitanis kingi (gen. & sp. nov.)

L'espèce est basée sur une unique vertèbre caudale (USNM 538127), trouvée en 1997 dans la formation Bissekty (Ouzbekistan), qui date du Crétacé sup. (Turonien, donc de 94 à 90 Ma). Cette formation a déjà livré par le passé un titanosaure indéterminé.

L'analyse phylogénétique semble placer cette nouvelle espèce au sein des Rebbachisaurinae. Il s'agirait donc du 1er Rebbachisauridae d'Asie et l'un des plus jeunes de ce groupe. Les caractéristiques de la vertèbre suggèrent que Dzharatitanis pourrait être dérivé d'espèces européennes comme Demandasaurus.

Etymologie: Le nom de genre provient de la localité où a été découvert l'ossement (Dzharakuduk) et du grec titan. Le nom d'espèce est dédié en hommage au Dr. Christopher King (1943–2015), pour ses travaux sur la géologie d'Asie centrale.





Référence: Alexander Averianov and Hans-Dieter Sues (2021). First Rebbachisaurid Sauropod Dinosaur from Asia. PLoS ONE. 16(2): e0246620.

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

12 02 2021, 15:09:24 - [2021] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : En 2019, Lee Rozada a soutenu une thèse sur le fameux site d'Angeac-Charente.
Il y notait notamment la présence d'"une nouvelle espèce d'ornithomimosaure non-ornithomimidé, dont de nombreux restent résultent d'une mort en masse d'un troupeau multigénérationnel dominé par des juvéniles et subadultes. D'abondants restes de sauropodes ont été transportés sur une plus ou moins grande distance avant d'être déposés sur le site. De nombreuses traces de morsure à la surface des restes de carapaces appartenant à plusieurs individus de tortues Pleurosternon bullockii résultent du comportement de prédation du crocodylomorphe Goniopholis, avec l'utilisation de la technique « casse-noix ». Les modifications osseuses post-dépositionnelles, comme la désarticulation, les déplacements, réorientations, fractures et traces de surface, résultent principalement de l'intense piétinement par les dinosaures."

Référence: Taphonomy of the assemblage of vertebrate fossil macroremains of the Lagerstätte of Angeac-Charente (Lower Cretaceous, Charente, France) = Taphonomie de l'assemblage de macrorestes fossiles de vertébrés du Lagerstätte d'Angeac-Charente (Crétacé inférieur, Charente, France). Lee Rozada. Paléontologie. Muséum national d'histoire naturelle - MNHN PARIS, 2019-06-04. Lien.

Il y a quelques jours, c'est un article de synthèse sur ce gisement qui est paru en ligne:
A Lower Cretaceous Lagerstätte from France: a taphonomic overview of the Angeac‐Charente vertebrate assemblage.  Lee Rozada, Ronan Allain, Romain Vullo et al. Lethaia. Online version: 23 January 2021. https://doi.org/10.1111/let.12394

Pour résumer, le site d'Angeac-Charente est bien un bonebed, un gisement où ont été retrouvés accumulés en masse des milliers d'ossements. L'intérêt est qu'il s'agit ici d'une période peu connue en Europe (Crétacé inférieur, plus précisément Berriasien-début du Valanginien, soit entre 145 et 135 millions d'années) et que le milieu de dépôt, un milieu marécageux, a permis la conservation des squelettes et de nombreuses traces d'activité (prédation, empreintes de pas, piétinements, etc.).
Le site a été fouillé pendant près d'une dizaine d'années et la récolte a été bonne: une centaine d'espèces, dont 16 de vertébrés avec des macrorestes, 22 espèces vertébrés parmi les microrestes, au moins 10 types de coprolites de vertébrés, de nombreuses traces de pas de sauropodes et de stégosaures, etc. La flore n'est pas en reste, c'est donc tout un écosystème qui a été fossilisé, comme figé dans le temps.



* Quelques informations sur les découvertes d'Angeac dans l'émission radio de cette semaine, la Méthode Scientifique, chez France Inter: Dinosaures, les rois maudits, avec Ronan Allain et Eric Buffetaut (podcastable).

* Déjà publié précédemment sur Futura-Sciences: Le site d'Angeac regorge de dinosaures, une mine d'or pour les paléontologues
* Angeac dans l'émission C'est toujours pas sorcier S1 E5 : Que reste-t-il des dinosaures ?
* Fil de discussion dédié au gisement d'Angeac.

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

01 01 2020, 20:55:30 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Parmi les dinosaures décrits en 2020 et par encore cités ici: Irisosaurus yimenensis, gen. et sp. nov., un Sauropodomorphe basal proche de l'argentin Mussaurus.

Il a été découvert en Chine dans la province du Yunnan, dans la formation Fengjiahe, datée du Jurassique inf. (Hettangien-Sinémurien, il y a environ 200 à 190 millions d'années). Il était plutôt petit (5 mètres de long) et sans doute bipède.



Référence: Claire Peyre de Fabrègues et al. (2020). "A new species of early-diverging Sauropodiformes from the Lower Jurassic Fengjiahe Formation of Yunnan Province, China". Scientific Reports. 10 (1): Article number 10961. doi:10.1038/s41598-020-67754-4.

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

01 01 2020, 19:13:11 - Re: Liens entre Europe et Afrique au Crétacé

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Une autre découverte récente, en 2018, plaidait en faveur d'échanges entre Europe et Afrique tardivement: Mansourasaurus, un Titanosaure égyptien daté du Crétacé supérieur (Campanien, entre 84 et 72 Ma).

Citation: L'analyse phylogénétique montre une proximité importante avec les Titanosaures contemporains européens (Ampelosaurus, Lirainosaurus) et asiatiques (Nemegtosaurus), confirmant les liens entre Afrique et Eurasie au Crétacé sup et leur isolement des faunes américaines, ce que montraient déjà les nombreux restes de titanosaures retrouvés en France.



Post présentant sa description

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

14 11 2020, 11:47:51 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Une publication sur les ailes membraneuses découvertes chez certains Scansoriopterygidae (Yi qi et Ambopteryx) et leur capacité à voler vient d'être publiée. L'étude se base sur de nouvelles analyses des fossiles, une comparaison avec de nombreuses autres espèces comme Anchiornis, Archaeopteryx (spécimen de Berlin) ou Microraptor et une étude des capacités aérodynamiques.

Les squelettes ont été soumis à une fluorescence induite par laser, pour mieux révéler notamment les tissus mous, ci-dessous avec Yi qi:


Plusieurs hypothèses d'ailes membraneuses avaient été proposées pour Yi qi. Cette étude montre que l'hypothèse maniraptorienne est à privilégier:



L'étude montre que Yi et Ambopteryx ne pouvaient pas vraiment battre des ailes, leurs caractéristiques squelettiques et musculaires ne plaident pas en faveur d'un envol possible en courant au sol ou en prenant appui sur un tronc incliné (modèle WAIR), ils devaient juste être capables de planer de branche en branche, contrairement à Archaeopteryx ou Microraptor.

Epidexipteryx a des caractéristiques moins arboricoles, il aurait un mode de vie plus terrestre, l'acquisition de cette aile membraneuse chez l'ancêtre de Yi et Ambopteryx ne se serait donc pas la conséquence d'un mode de vie arboricole. Par contre, l'évolution de cette aile membraneuse ne semble pas possible vers une aile plus performante pour le vol, c'est un cul-de-sac évolutif indépendant de l'origine des oiseaux, mais ce type d'aile devait être relativement efficace dans un milieu de type forêt dense, avec des arbres rapprochés.

Référence: Dececchi et al., Aerodynamics Show Membrane-Winged Theropods Were a Poor Gliding Dead-end, iScience(2020), https://doi.org/10.1016/j.isci.2020.101574 (accessible librement).

Nouvelle reconstitution d'Ambopteryx:

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

14 11 2020, 10:53:06 - Re: [2019] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Décrit en 2019: Ambopteryx longibrachium, un dinosaure Scansoriopterygidae, avec des ailes membraneuses, similaire à Yi qi.



Ambopteryx date du Jurassique sup. (Oxfordien, 163 Ma environ) et provient de la célèbre région du Liaoning en Chine. Il est connu par un seul fossile, adulte ou sub-adulte, de 32cm de long pour 306g environ.
Il fait partie des Scansoriopterygidae, un groupe de dinosaure caractérisé notamment par les doigts de ses mains très allongés. Chez Yi qi et Ambopteryx (contrairement à Epidexipteryx ou Epidendrosaurus), ces doigts ainsi qu'un os supplémentaire appelé "élément styliforme" portent une aile membraneuse, ce qui les fait ressembler à des ptérosaures et devait leur permettre un vol plané d'arbre en arbre. Les métacarpes restent petits proportionnellement à ce qu'on voit dans l'aile des oiseaux.
Ce type de vol est un cul-de-sac évolutif, il n'a pas donné de descendants connus, mais il témoigne des nombreux essais évolutifs pour le vol chez les maniraptoriens.

Ambopteryx est mieux conservé que Yi qi et la présence de ses ailes membraneuses ne fait pas de doute, confirmant cette hypothèse chez Yi qi (cela faisait débat).

La trace du contenu stomacal a l'air visible, avec quelques gastrolithes et, selon les auteurs, sans doute un os. Le régime alimentaire pourrait donc être omnivore.

Le squelette a été découvert en juillet 2017, à proximité du village de Wubaiding, par une équipe de l'IVPP (Institute of Vertebrate Paleontology and Paleoanthropology) où il repose désormais.

Référence de la publication: Min Wang, Jingmai K. O'Connor, Xing Xu and Zhonghe Zhou. 2019. A New Jurassic Scansoriopterygid and the Loss of Membranous Wings in Theropod Dinosaurs.  Nature. 569; 256–259. DOI: 10.1038/s41586-019-1137-z (PDF disponible sur demande)

Article National Geographic
En vidéo:
Vidéo Youtube


----------
Edité le 14/11/2020 à 22:42 par Webmaster

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

13 11 2020, 18:42:19 - Re: Liens entre Europe et Afrique au Crétacé

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : Sur son site, Nick Longrich revient sur la découverte de Ajnabia odysseus et son intérêt pour les échanges entre les continents au Crétacé:
https://www.nicklongrich.com/blog/ajnabia-odysseus-the-first-duckbill-dinosaur-from-africa
(autre version, en français)


Exemples de passages de dinosaures entre les continents au cours du Crétacé.





Concernant les Abelisauridés, lors de la découverte d'Ekrixinatosaurus, on écrivait déjà que sa découverte confirmait que les Abelisauridés se seraient répandus très tôt sur tout le Gondwana, y compris en Afrique, traversant même à l'occasion la Téthys (océan correspondant à la mer Méditerranée), ce qui expliquerait leur présence dans le sud de l'Europe (modèle "pan-gondwanien"):


Depuis, on a d'ailleurs découvert en Afrique Kryptops palaios.

----------
Edité le 14/11/2020 à 16:21 par Webmaster

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

07 11 2020, 14:59:18 - Liens entre Europe et Afrique au Crétacé

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit : La découverte de Ajnabia odysseus, 1er lambeosaurinae découvert en Afrique (et donc au Gondwana) peut surprendre puisque les Hadrosaures n'étaient auparavant connus qu'en Amérique du Nord, Asie et Europe (et donc en Laurasia).

Le Gondwana correspond aux continents du Sud et la Laurasia à ceux du Nord. Ils proviennent de la séparation progressive de la Pangée, masse continentale unique au Trias:




D'une manière générale, comme on peut le voir sur ces cartes, les continents s'isolent ce qui explique l'apparition de groupes de plus en plus spécifiques à des régions particulières. Par exemple, c'est sans doute l'apparition de barrières géographiques entre continents du Nord et continents du Sud, qui est responsable de la diversification des Tyrannosauroidea en Asie et en Amérique du Nord.

Mais de nombreux fossiles découverts montrent que cette séparation des continents n'a pas empêché les échanges de faune et de flore entre l'hémisphère nord et l'hémisphère sud. Et avant Ajnabia, plusieurs exemples peuvent montrer des échanges inter-continentaux à grande échelle:

- au Jurassique, on a par exemple le théropode africain Afrovenator (du Niger) qui est très proche du Torvosaurus (Amérique du Nord, Portugal). On vient d'ailleurs d'annoncer le mois dernier la présence de Torvosaurus en Allemagne.
Les échanges entre Amérique du Nord - Europe - Gondwana sont donc encore possibles jusqu'au début du Crétacé.

- au Crétacé, les titanosaures, majoritairement présents dans le Gondwana, sont aussi attestés en Europe (France jusqu'à la Roumanie), en Inde et au Sud des Etats-Unis.

- de même les Abelisauridés sont présents au Crétacé supérieur dans de nombreuses régions (Europe dont la France, Madagascar, Inde, Amérique du Sud). Arcovenator (fin du Crétacé) est par exemple très proche phylogénétiquement des Abelisaures d'Inde et de Madagascar...

Les relations phylogénétiques de ces titanosaures et abelisaures montrent que les échanges entre continents du sud et du nord se sont poursuivis tout le long du Crétacé et que les continents (y compris l'Afrique) n'ont pas été hermétiquement isolés pendant des dizaines de millions d'années. Ajnabia vient le confirmer et on pourrait citer d'autres exemples que ceux que je viens de rappeler.

Après, la question des moyens de passage d'un continent à l'autre reste posée: nage? radeaux naturels lors de tempêtes? ponts terrestres permanents? petites îles accessibles lors de diminution du niveau des océans?

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

07 11 2020, 12:20:15 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit :
Citation de Mugulosaurus: Un nouveau dinosaure à cette adresse : http://www.sci-news.com/paleontology/schleitheimia-schutzi-08644.html

Ce nouveau dinosaure s'appelle Schleitheimia schutzi, il a été découvert en Suisse et date d'il y a 210 millions d'années (Formation Klettgau, Norien, Trias). Il mesurait près de 10 mètres de long.

Les restes proviennent de fouilles de 2016 et d'ossements découverts dans les années 1950 et attribués précédemment à Plateosaurus engelhardti.


Il fait partie des Sauropodomorpha -> Plateosauria‎ -> Massopoda‎ -> Sauropodiformes. Il permet de mieux comprendre l'évolution des Sauropodomorphes vers les 1ers vrais Sauropodes et le passage de la crise Trias/Jurassic.

Référence de l'article: Rauhut, O.W.M., Holwerda, F.M. & Furrer, H. A derived sauropodiform dinosaur and other sauropodomorph material from the Late Triassic of Canton Schaffhausen, Switzerland. Swiss J Geosci 113, 8 (2020). https://doi.org/10.1186/s00015-020-00360-8

----------
Edité le 07/11/2020 à 12:22 par Webmaster

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

07 11 2020, 12:18:47 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

fablespinosaurus a écrit : http://www.sci-news.com/paleontology/ajnabia-odysseus-09023.html

An international team of paleontologists has identified a new genus and species of lambeosaurine hadrosaur from fossils dug up in Morocco, North Africa.

Un nouveau lambeosaurinae de la fin du crétacé. Pas très bien gros le bestiau, 3m de long. 
Ce qui est surprenant dans cette découverte c'est qu'il a été trouvé au Maroc à une période ou aucun Hadrosaure a foulé la terre africaine et pour cause, l'Afrique était coupé du reste du monde par mers et océans.
Par conséquent, soit il nous a fait ses plus belles brasses pour les concours de natation de l'époque ou alors il est resté sur des débris à la dérive à l'instar de certains iguanes qui ont élu domicile dans les îles du pacifique actuelles.

Ptite question : peut-on parler dans ce cas de nanisme insulaire ?

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

08 10 2020, 19:14:34 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Tyrannosaurus rex a écrit : New Bird-Like Dinosaur Unearthed in Mongolia

Voici Oksoko avarsan, un nouvel Oviraptorosauria datant du Crétacé supérieur (68 Ma).
Ses mensurations sont de 2 mètres de long.




----------
Edité le 08/10/2020 à 19:16 par Tyrannosaurus rex

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

19 08 2020, 11:59:26 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

eubrontes85 a écrit : Un nouveau genre de théropode a été découvert dans le crétacé inférieur de l'ile de Wight. Il s'agit de Vectaerovenator inopinatus. Les quatre  os proviennent du dos, de la queue, du cou. ces os comportent de nombreux espaces aériens comparables à ceux que l'on trouve chez les oiseaux modernes. On pense qu'ils devaient alimenter le système respiratoire
Vidéo Youtube
 

Chrsi Barker et al. A Highly"mid cretaceous"theropod from the british Greensand. Paper in paleontology 2020. 

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

15 07 2020, 16:01:21 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Tyrannosaurus rex a écrit :
Citation de Eubrontes80: Ce théropode ne crachait pas de venin

Ça, on le sait depuis longtemps

Mais Max Bird a fait une excellente vidéo dessus mais attention aux erreurs scientifiques.
Vidéo Youtube

----------
Edité le 15/07/2020 à 16:01 par Tyrannosaurus rex


----------
Edité le 15/07/2020 à 16:04 par Tyrannosaurus rex

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

09 07 2020, 19:07:07 - du nouveau sur lorigine des ptérosaures et des dinosaures

DinoNews - Paléo-Actualités

talmontopus90 a écrit : Le fossile a été mis au jour en 1998.Il date du trias moyen et a été nommé Kongonaphon kely. précision importante: le fossile ne mesure que 10 centimètres de haut. Sa découverte semble indiquer que les ornithodires ont vu la taille diminuer juste avant la séparation des lignées des ptérosaures et des dinosaures. L'usure des dents de kongonaphon kely suggère un régime insectivore. voici le lien de l'article

a tiny ornithodiran archosaur from the Triasic of Madagascar and the role of miniaturization in dinosaur and pterosaur ancestry. Proceeding of the national Academy of sciences 2020

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

03 07 2020, 09:36:04 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Webmaster a écrit :
Citation de Thero: Un article sur la crise K/T qui vient juste de sortir dans PNAS.

A propos de cette crise, on n'a pas encore cité une étude parue récemment sur la collision et le cratère d'impact:
Collins, G.S., Patel, N., Davison, T.M. et al. A steeply-inclined trajectory for the Chicxulub impact. Nat Commun 11, 1480 (2020). https://doi.org/10.1038/s41467-020-15269-x

Les chercheurs ont pu utiliser un supercalculateur pour simuler la collision et la formation du cratère d'impact du Yucatan. Au cours de ces simulations d'impact en 3D, plusieurs angles et vitesses ont été modélisés, avant de comparer les résultats avec les relevés topologiques du cratère de 177 kilomètres de diamètre.

Les simulations les plus pertinentes montrent un angle d'impact entre 45 et 60 degrés, provenant du nord-est, ce qui correspond à un scénario favorisant l'éjection de roches et sédiments, avec rejet de beaucoup de gaz ayant un effet sur le climat dans l'atmosphère.

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

19 06 2020, 23:51:21 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Tyrannosaurus rex a écrit :
Citation de Thero: Par contre il n'est PAS de la même lignée que Unenlagia, d'après leur analyse phylogénétique cette espèce est plus proche des oiseaux que des Unenlagiidae. Overoraptor serait groupe-frère de Rahonavis.

Pourtant, j'ai vu, dans l'article, qu'il était plus proche d'Unenlagia. Mais c'est pas grave.
Merci de m'avoir éclairci, Thero
Par contre, la publication m'intéresse 

----------
Edité le 19/06/2020 à 23:52 par Tyrannosaurus rex

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

18 06 2020, 15:14:19 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Tyrannosaurus rex a écrit : Comme si la méthode de Jurassic Park ne fonctionnera jamais. 

https://www.tomsguide.fr/les-dinosaures-pourraient-revenir-sur-terre-dici-2025-assure-le-paleontologue-de-jurassic-park/amp/

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

16 06 2020, 10:27:28 - Re: [2020] Brèves de l'actualité des dinosaures

DinoNews - Actualités des dinosaures

Tyrannosaurus rex a écrit :
Citation: C'est moi où le grand seigneur ne savait absolument plus quoi inventer ?


Non, c'est pas toi



----------
Edité le 16/06/2020 à 23:36 par Tyrannosaurus rex


----------
Edité le 16/06/2020 à 23:37 par Tyrannosaurus rex


----------
Edité le 16/06/2020 à 23:38 par Tyrannosaurus rex

 


[ Accueil | Plan du site | PaleoWiki | Forums]

 

Retour au sommaire de Quoi de neuf?

 

 

 

 

Retour en haut de la page

 

Revenir à l'accueil de Dinonews Retour accueil
Invité(e)
Se connecter
Retour au sommaire de l'annuaire Sommaire
Plan du site Plan du site