Anatotitan

 ---
canard géant
Classification Ornitischiens>Hadrosauridés
Epoque Crétacé sup. (70-65 Ma.)
Taille adulte 10 à 13 m long - 5 m haut
Poids 3 tonnes environ
Répartition Amérique Nord
Régime
alimentaire
Herbivore
Date de sa découverte ? - décrit en 1990
Anatotitan copei
Vue d'artiste d'Anatotitan copei s'abreuvant.

Anatotitan est un dinosaure proche d'Edmontosaurus. Ils appartiennent à la famille des Hadrosauridés, surnommée "à becs de canard" à cause de la présence et de la forme de leur bec, large et sans dents sur le devant. Sur l'arrière de la mâchoire se logent plusieurs centaines de dents, permettant à Anatotitan de mastiquer des plantes même très dures. Plusieurs rangées de dents sous les dents visibles permettaient de remplacer les dents usées. Les Hadrosauridés étaient en effet de paisibles brouteurs bipèdes vivant en troupeau et à peu près de la taille d'un éléphant. Ils pouvaient se tenir debout pour cueillir des branches et des pommes de pin, ou se mettre à quatre pattes pour brouter les plantes basses.

Anatotitan a vécu dans des plaines luxuriantes, au climat sub-tropical et a été contemporain des dinosaures Thescelosaurus, Triceratops, Pachycephalosaurus, Ankylosaurus et les théropodes Ornithomimus, Troodon et Tyrannosaurus.

Anatotitan (AMNH) Anatotitan (AMNH)
Squelettes d'Anatotitan copei exposés à l'American Museum of Natural History (AMNH), New York. Source des photos.

AMNH 5730: squelette en position pour se nourrir, découvert en 1882 dans le Dakota du Sud (Nord des Etats-Unis), dans la Formation Hell Creek, datée du Maastrichtien (70-65 Ma), dernier étage du Crétacé supérieur. Il s'agit du type d'Anatotitan copei, c'est-à-dire du squelette qui sert de référence pour la description de l'espèce.
AMNH 5886: squelette redressé, découvert en 1902 dans le Montana (Nord-Ouest des Etats-Unis).

Crâne d'Anatotitan
Crâne d'Anatotitan copei exposé au Saurier Museum d'Aathal, en Suisse. On distingue bien le bec édenté à l'avant et les batteries dentaires à l'arrière de la mâchoire (environ 2 000 dents au total). Il s'agit ici du moulage d'un fossile de 75 millions d'années, trouvé dans la rivière Moreau au Montana. Photo: Arnaud Salomé.

Anatotitan appartient plus précisément à la sous-famille des Hadrosaurinés, c'est-à-dire qu'il possédait une tête plate, mais il n'avait pas de crête tubulaire, contrairement au Saurolophus ou au Parasaurolophus. Il avait par contre de chaque côté de la tête un renflement nasal qu'il pouvait sans doute gonfler comme un ballon et émettre des sons.

Anatotitan ne possède visiblement aucun moyen de défense contre ses prédateurs. Il devait cependant être capable de courir à une bonne vitesse, dans les 40km/h, ce qui devait être suffisant pour échapper par exemple à un T. rex, qu'il côtoyait. Il n'y a pas forcément besoin d'imaginer qu'il se réfugiait dans l'eau pour s'échapper. Ses capacités de nage n'étaient sans doute pas très bonnes étant donné sa corpulence.

Un Anatotitan se désaltérait dans le courant d'une onde pure...
Une reconstitution très colorée d'un Anatotitan, du célèbre documentaire Sur La Terre des Dinosaures (source).
Les couleurs de sa peau sont bien entendu imaginaires, et pourtant criantes de vérité. Elles permettaient peut-être aux dinosaures herbivores, comme Anatotitan, de se dissimuler plus facilement dans le paysage et/ou servir de signal sexuel lors des périodes de reproduction, ou de distinction entre individus.

Le genre Anatotitan ne comprend qu'une espèce valide: Anatotitan copei, nommé par Brett-Surman en 1990 (d'abord nommé Anatosaurus copei, qui avait été décrit par Lull et Wright en 1942). Certains paléontologues considèrent aujourd'hui Anatotitan copei comme un synonyme de l'espèce Edmontosaurus annectens.
L'espèce Anatotitan longiceps (anciennement Anatosaurus longiceps) est considérée soit comme un synonyme de Anatotitan copei, soit comme une espèce à part entière.