Triceratops

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Tête à trois cornes"

¤ Position dans la classification: Chasmosaurinae -> Triceratopsini

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (72-65 MA)

¤ Taille estimée: 9 m de long

¤ Poids estimé: 5 tonnes

¤ Régime alimentaire: Herbivore

¤ Répartition géographique: Amérique du Nord (USA et Canada)

¤ Découvert en: 1887


Les différentes espèces

Espèces valides:

  • Triceratops prorsus (Marsh, 1890). Peut-être synonyme de T.horridus

Espèces non valides:

  • Triceratops (Bison) alticornis (Marsh, 1887) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops galeus (Marsh, 1889) - Nomen dubium
  • Triceratops flabellatus (Marsh, 1889) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops serratus (Marsh, 1890) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops sulcatus (Marsh, 1890) - Nomen dubium
  • Triceratops elatus (Marsh, 1891) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops calicornis (Marsh, 1898) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops obtusus (Marsh, 1898) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops brevicornus (Hatcher, 1905) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops ingens (Lull, 1915) - Nomen dubium
  • Triceratops maximus (Brown, 1933) - Nomen dubium
  • Triceratops eurycephalus (Schlaikjer, 1935) - Synonyme de T.horridus.
  • Triceratops albertensis (Sternberg, 1949) - Synonyme de T.horridus.


Inventaire des fossiles retrouvés

  • T.horridus: 50 crânes complets ou partiels, plus des squelettes partiels.
  • T.galeus: une corne nasale (Chasmosaurinae Incertae sedis).
  • T.prorsus: plusieurs squelettes plus ou moins complets avec quelques crânes.
  • T.sulcatus: un crâne fragmentaire (Chasmosaurinae Incertae sedis).
  • T.ingens: un squelette incomplet (Chasmosaurinae Incertae sedis)
  • T.maximus: huit vertèbres et deux côtes (Ceratopsidae Incertae sedis)

Historique des découvertes

En 1887, George L. Cannon découvrit une paire de cornes de bonne taille, à Green Mountain Creek, près de Denver dans le Colorado. Il envoya sa découverte à O.C Marsh, qui la décrivit comme une espèce de bison, disparue récemment (Bison alticornis).

L'année suivante, un propriétaire de ranch du Niobrara County (Wyoming), apporta à J.B Hatcher une grande corne qu'il avait découverte. Hatcher présenta ce fossile à Marsh; celui-ci le renvoya très vite dans le Wyoming, pour y découvrir le reste de l'animal. Ce qu'il fit, en 1889, où il eut la chance de dégager un crâne quasiment complet, pesant plus d'une tonne. Marsh nomma ce fossile Ceratops horridus, mais, comme ce nom était déjà pris, il le renomma en Triceratops horridus, c'est-à-dire "face à trois cornes terrifiante". Ce n'est qu'en 1907 que le fossile rapporté à Bison alticornis fut attribué à Triceratops.

Marsh créa pour ces fossiles cornus la famille Ceratopsidae, dont les représentants se distinguent par l'aspect de leur crâne et leur corps massif.

Caractères propres à ce dinosaure

Le crâne de Triceratops peut atteindre plus de deux mètres de long; il est pourvu de deux longues cornes postorbitales, pointant vers le haut et vers l'avant, et d'une corne nasale assez courte, pointant également vers l'avant. Le crâne se prolonge vers l'arrière d'une collerette relativement courte, qui présente une rangée régulière d'os époccipitaux coniques. Triceratops est le seul Ceratopsidae à présenter une collerette courte de Centrosaurinae et des longues cornes frontales de Chamsosaurinae, sous-famille dans laquelle il est néanmoins classé. Enfin, le crâne est pourvu d'un "bec" corné, typique des Ceratopsiens, et de mâchoires puissantes munies de dents robustes et auto-affûtables.

Le crâne pesant est porté par un cou court et fort, dont les trois premières vertèbres (sur dix) sont fusionnées, formant une structure monobloc. Le reste du corps est massif et trapu, soutenu par des membres épais et puissants, terminés par des doigts en sabot (Triceratops marchait sur la pointe des pieds). La queue est courte, à l'instar des autres Ceratopsidae (38/50 caudales). Signalons que des études récentes démontrent que Triceratops n'était pas capable de galoper, mais seulement de trotter. Triceratops horridus mesurait jusqu'à neuf mètres de long, pour poids estimé à plus de cinq tonnes.

Mode de vie

Sans doute grégaire, le Triceratops devait vivre en troupeau; son territoire s'étendait le long de la Mer Intéreure qui, à la toute fin du Maastrichtien, commençait à s'assécher. Il se nourrissait de plantes herbacées et fibreuses qu'il coupait de son bec et qu'il broyait avec ses dents robustes. Sa collerette vascularisée faisait certainement office de régulateur thermique, libérant ou emmagasinant la chaleur, selon qu'il se trouvait à l'ombre ou au soleil. Les mâles se disputaient entre eux la conduite du troupeau, les cornes pouvant infliger des blessures, comme le montrent certains os; néanmoins, on peut supposer que le plus souvent, il leur suffisait d'exhiber leur collerette, qui devait être vivement colorée, pour faire fuir la plupart des prétendants.

On représente souvent le combat acharné entre Triceratops et son contemporain T.rex; on peut cependant supposer que le carnivore devait réfléchir à deux fois avant de s'attaquer à un Triceratops adulte ... les jeunes isolés ou les individus malades devaient être comme aujourd'hui des cibles préférées.


Galerie d'images

Pour en savoir plus

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Marsh, O.C. (1889) Notice of gigantic horned Dinosauna from the Cretaceous. Am.. J. Sci. 38, 173-175
  • Marsh, O.C. (1890) Description of new dinosaurian reptiles. Am.J. Sci. Third. Ser. 39: 7 pages
  • Marsh, O.C. (1891) Notice of new vertebrate fossils. Am. J. Sci. (set. 3) 42: 265-269
  • Marsh, O.C. (1898) New species of Ceratopsia. Am. J. Sci. (ser. 4) 6: 92
  • Hatcher, J.B. (1905). Two new Ceratopsia from the Laramie of Converse County, Wyoming. American Journal of Science, Series 4, 20: 413-419
  • Hatcher, J.B., Marsh, O.C., and Lull, R.S. (1907) The Ceratopsia, Monograph No. 49, U.S. Geological Survey, Wahington, DC
  • Lull, R.S. (1915). The mammals and horned dinosaurs of the Lance formation of Niobrara County, Wyoming. Am. J. Sci. (set. 4) 40: 319-348
  • Lull, R.S. (1933). A revision of the ceratopsia or horned dinosaurs. Mem. Peabody Museum Nat. History 3(3), 1-175
  • Brown, B. (1933). A gigantic ceratopsian Dinosaur, Triceratops maximus, new species. Am. Mus. Novitates 649, 2-9
  • Sternberg, C.M. (1949). The Edmonton fauna and description of a new Triceratops from the Upper Edmonton member; phylogeny of the Ceratopsidae. Bull. Natl. Mus. Can. 113: 33-46
  • Ostrom, J.H. and Wellnhofer, P. (1986). The Munich specimen of Triceratops with a revision of the genus Zitteliana 14, 111-158
  • Goodwin, M.B., Clemens, W.A., Horner, J.R. and Padian, K. (2006). The smallest known Triceratops skull: new observations on Ceratopsid cranial anatomy and ontogeny. JVP 26 (1): 103-112
  • GOUSSARD Florent (2006). The skull of Triceratops in the palaeontology gallery, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris. Geodiversitas: vol.28, n°3: p.467-476. Consulter l'article

Liens complémentaires