Puertasaurus

De Paleowiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Lézard de Puerta (en l’honneur de Pablo Puerta, l’un des co-découvreurs et préparateurs du spécimen)."

¤ Position dans la classification: Titanosauriformes - Titanosauria - Lognkosauria ?

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Maastrichtien inférieur : ~ 70 millions d’années)

¤ Taille estimée: ~ 38 m de long ?

¤ Poids estimé: ~ 110 tonnes ?

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Formation Pari Aike, Cerro Los Hornos, près de la rivière La Leona, province de Santa Cruz (Argentine).

¤ Découvert en: ?



Les différentes espèces

L’espèce honore Santiago Reuil l’un des co-découvreurs et préparateurs du spécimen.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • MPM-10002 (Holotype), 4 vertèbres désarticulées comprenant une vertèbre cervicale presque complète, une vertèbre dorsale complète et les centra de deux vertèbres caudales.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Puertasaurus n’est connu que par de maigres restes qui suffisent néanmoins à le ranger parmi les plus grands dinosaures connus, même si sa taille exacte demeure incertaine. En se basant sur les quelques restes connus, Puertasaurus était probablement plus grands et plus lourd que Futalognkosaurus et au moins aussi grand (si ce n’est plus) qu’Argentinosaurus les deux autres géants sud-américains.
  • Les os du Puertasaurus sont énormes, la vertèbre cervicale est très large, plus large (1,40 m) que longue (1,18 m) suggérant un cou massif deux fois plus large que haut. Ces proportions très particulières devaient limiter les mouvements latéraux du cou mais celui-ci devait être plus mobile verticalement. Bien que le crâne soit inconnu, la largeur des vertèbres cervicales indique que Puertasaurus avait très probablement un crâne et des mandibules relativement large. La vertèbre dorsale est également plus large (1,68 m) que haute (1,06 m) mais elle reste très courte antéropostérieurement. Elle se distingue également par ses apophyses transverses en forme d’ailes et son épine neurale très élargie mais relativement basse. Tous ces caractères indiquent que l’animal avait très certainement une cage thoracique d’une largeur exceptionnelle, de l’ordre de 7 mètres (peut être légèrement plus), ce qui suggère que le poids de l’animal devait être très conséquent (il était probablement plus lourd qu’Argentinosaurus). Les centra des deux vertèbres caudales sont procoeles (c'est-à-dire avec une face articulaire antérieure concave et postérieure convexe), comme chez bien d’autres titanosaures.
  • Les vertèbres dorsales et cervicales de Puertasaurus présentent des similitudes avec les vertèbres correspondantes des Lognkosauria, d’imposants titanosaures au cou très massif et à la cage thoracique très large dont la plupart des représentant connus ont vécus 15 à 20 millions d’années avant Puertasaurus. Si Puertasaurus est effectivement un lognkosaure (ce qui est très probable), cela démontrerait que ce groupe de titanosaure a perduré jusqu'à la fin du Crétacé supérieur.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

  • Puertasaurus vivait il y a 70 millions d’années dans l’extrême sud de l’Amérique du sud où il cohabitait avec l’ornithopode Talenkauen et le théropode Neovenatoridae Orkoraptor. Cet assemblage est sensiblement différent des faunes contemporaines des régions plus septentrionales de l’Amérique du Sud où domine les "petits" titanosaures que sont les Saltasaurinae et les Aeolosaurini et les théropodes Abelisauridae. Cela suggère que ces deux régions d’Amérique du Sud étaient peut être isolées géographiquement.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Novas, Fernando E; Salgado, Leonardo; Calvo, Jorge; and Agnolin, Federico (2005). "Giant titanosaur (Dinosauria, Sauropoda)from the Late Cretaceous of Patagonia". Revisto del Museo Argentino de Ciencias Naturales, n.s. 7 (1): 37–41.
  • Navarrete, C.R.; Novas, F.E. and Martínez, R.D. 2009. Puertasaurus reuili (Sauropoda, Titanosauria), un possible integrante del clado Lognkosauria. 24° Jornadas Argentinas de Paleontologia de Vertebrados, Resumenes : 46-47.

Liens complémentaires