Psittacosaurus

De Paleowiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Reptile perroquet"

¤ Position dans la classification: Psittacosauridae

¤ Eres géologiques: Crétacé inférieur (145.5-99.6 MA.)

¤ Taille estimée: 2 m max.

¤ Poids estimé: 30-40 kg

¤ Régime alimentaire: Herbivore

¤ Répartition géographique: Chine, Mongolie, Russie

¤ Découvert en: 1922



Les différentes espèces

Espèces valides

  • Psittacosaurus mongoliensis (Osborn, 1923)
  • Psittacosaurus osborni (Young, 1931)
  • Psittacosaurus sinensis (Young, 1958)
  • Psittacosaurus youngi (Chao, 1962)
  • Psittacosaurus guyangensis (Cheng, 1983)
  • Psittacosaurus meileyingensis (Sereno et al., 1988)
  • Psittacosaurus xinjiangensis (Sereno & Chao, 1988)
  • Psittacosaurus sattayaraki (Buffetaut & Suteethorn, 1992)
  • Psittacosaurus neimongoliensis (Russell & Zhao, 1996)
  • Psittacosaurus ordosensis (Russell & Zhao, 1996)
  • Psittacosaurus mazongshanensis (Xu, 1997)
  • Psittacosaurus sibiricus (Voronkevich & Averianov vide Leschinskiy et al., 2000) - (Averianov et al., 2006)
  • Psittacosaurus lujiatunensis (Zhou et al., 2006)
  • Psittacosaurus major (Sereno et al., 2007)
  • Psittacosaurus gobiensis (Sereno et al., 2010)

Autres espèces

  • Psittacosaurus liangi (Liu, 1999) - Nomen nudum
  • Psittacosaurus chaoyoungi (Wang, 1983) - Renommé Chaoyangosaurus.
  • Psittacosaurus protiguanodonensis (Young, 1958) - Synonyme de P. mongoliensis.
  • Psittacosaurus tingi (Young, 1931) - Synonyme de P. osborni.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • P.mongoliensis: les restes de plus de 75 individus (dont plus de 15 squelettes complets)
  • P.guyangensis: quatre individus fragmentaires (dont un crâne partiel); taille estimée: 2 mètres.
  • P.lujiatunensis: un crâne complet.
  • P.major: un squelette quasi-complet.
  • P.mazongshanensis: un crâne, des vertèbres et des os des membres.
  • P.meileyingensis: les restes de quatre individus (dont deux crânes complets).
  • P.neimongoliensis: un squelette quasi-complet plus divers éléments isolés.
  • P.ordosensis: un crâne partiel.
  • P.osborni: les restes de plus de trois individus.
  • P.sattayaraki: une mâchoire fragmentaire (Ceratopsia Nomen dubium).
  • P.sibiricus: Ceratopsia Incertae sedis
  • P.sinensis: plus de vingt spécimens, dont cinq crânes complets.
  • P.xinjiangensis: plus de dix individus.
  • P.youngi: un squelette partiel avec crâne.

Caractères propres à ce dinosaure

Psittacosaurus fut découvert la première fois lors de l'expédition organisée par l'AMNH en Mongolie entre 1922 et 1925; on exhuma deux squelettes, en assez bon état, datant du crétacé inférieur. D'abord, ces fossiles furent nommés Protiguanodon et Psittacosaurus. On sait aujourd'hui que les deux spécimens représentent en fait un seul et unique animal, qu'Osborn nomma Psittacosaurus mongoliensis. Psittacosaurus a un corps qui rappelle celui des Hypsilophodontes, avec une queue assez courte, des bras courts, des pieds à quatre orteils, dont le I et IV étaient plus courts, des mains à quatre doigts, aux griffes larges; le tibia était légèrement plus grand que le fémur, démontrant que l'animal dut être rapide. C'est son crâne qui fait toute la différence: il est pourvu d'un os rostral (caractéristique des Ceratopsia), d'un bec pointu et étroit, rappelant celui des perroquets (d'où son nom). On voit également des pommettes saillantes, autre caractéristique ceratopsienne, des dents jugales tranchantes, et un bourrelet à l'arrière du crâne qui annonce la collerette des formes plus évoluées.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Psittacosaurus fait jusqu'à deux mètres de long. Il était principalement bipède, même s'il pouvait se mettre sur ses quatre pattes. Il se nourrissait de plantes dures et résistantes, qu'il prélevait avec son bec corné. Le bol alimentaire, après avoir été sommairement mâché, était ensuite broyé dans l'estomac, avec l'aide de gastrolithes. Il devait vivre dans un environnement hostile, au climat rude et aux multiples dangers; si les adultes devaient se méfier des divers Théropodes existants alors en Asie (et la fuite était sa seule chance), les plus jeunes, déjà vulnérables, étaient parfois la proie de certains mammifères, tels Repenomamus, dont on a découvert un spécimen avec des restes du Cératopsien dans l'estomac.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

  • 2005: Un article de Nature révèle que des ossements de bébés Psittacosaurus ont été retrouvés à l'emplacement de l'estomac d'un mammifère carnivore, Repenomamus robustus. Accès à cette Dino-actualité.
  • 2006: Description de la nouvelle espèce P. lujiatunensis (Zhou, C.-F. et al.).
  • 2007: nouvelle espèce P.major (Sereno et al., 2007)
  • 2009: Annonce de la nouvelle espèce, P.gobiensis (Sereno et al., 2010)

Publications

  • Osborn, H.F. (1923). Two Lower Cretaceous dinosaurs from Mongolia. Amer. Mus. Novitates 95, 1-10
  • Young C. -C. (1931). On some new dinosaurs from western Suiyan. Inner Mongolia. Bull. Geol. Surv. China 2:159-166.
  • Young C. -C. (1958). (The dinosaurian remains of Laiyang, Shanrung]. Palaeontol. Sinica (ser. C) 16:1 - 138.
  • Chao S. (1962). [Concerning a new species of Psittacosaurus from Layjyang, Shantung.] Vert. PalAsiatica 6: 349-360
  • Cheng Z. (1983). [Reptilia]. In: [The Mesozoic Stratigraphy and Paleont~ogy of the Guyang Coal-Bearing Basin, Nei Mongoll Autonomous Region, China.] Geology Press. Beijing. Pp. 123-136
  • Sereno, P.C. and Zhao, Z. -J. (1988). Psittacosaurus xinjiangensis (Ornithischia: Ceratopsia), a new psittacosaur from the Lower Cretaceous of northwestern China. JVP 8, 353-365
  • Sereno. P. C., Chao S., Cheng Z., and Rao C. (1988). Psittacosaurus meileyingensis (Ornithischia: Ceratopsia). a new psittacosaur from the Lower Cretaceous of northeastern China. J. Vert. Paleontol. 8: 366-377
  • Buffetaut, E. and Suteethorn, V. (1992). A new species of the ornithischian dinosaur Psittacosaurus from the Early Cretaceous of Thailand. Palaeontology 35, 801-812
  • Russell, D.A. and Zhao, Z. -J. (1996). New psittacosaur occurences in Inner Mongolia. Can. J. Earth. Sci. 33, 637-648
  • Xu, X. (1997) A new psittacosaur (Psittacosaurus mazongshanensis sp. nov.) from Mazongshan area, Gansu province, China. In. Z.-M. Dong (ed.), Sino-Japanese Silk Road Dinosaur Expedition, pp. 48-67. Institute of Paleontology and Paleoanthropology Academia Sinica. Beijing: China Ocean Press.
  • Zhou, Z., Gao, K.Q., Fox, R.C. and Chen, S.H. (2006). A new species of Psittacosaurus (Dinosauria: Ceratopsia) from the Early Cretaceous Yixian Formation, Liaoning, China. Paleoworld 15, Issue 1, Page 100-114. Lire l'article (PDF)
  • Sereno, P.C., Zhao, X., Brown, L. & Tan, L. (2007). New Psittacosaurids highlights skull enlargement in horned dinosaur. APP 52 (2): 275-284. Lire l'article (PDF)
  • ZHOU Chang-Fu et al., 2007: Endocranial morphology of psittacosaurs (Dinosauria: Ceratopsia) based on CT scans of new fossils from the Lower Cretaceous, China. Palaeoworld: vol.16, n°4 (12/2007): p.285-293. Lire l'article (PDF)
  • Sereno, P.C., Zhao X. & Tan L. (2010). A new psittacosaur from Inner Mongolia and the parrot-like structure and function of the psittacosaur skull. Proc. R. Soc. B, 22 January 2010, vol. 277, n°1679, p.199-209. Abstract (Publié en ligne le 17/06/2009).

Liens complémentaires