Psittacosaurus
Psittacosaurus

- Psittacosaurus -

Son nom signifie "reptile perroquet"
Classification Ornitischiens>Psittacosauridés
Epoque Crétacé inf. (145-96 Ma.)
Taille 1 à 2 m long - 1 m haut
Poids 25 kg environ
Répartition Asie (Mongolie - Chine - Sibérie - Thaïlande)
Régime alimentaire Herbivore: tiges épaisses et fruits à enveloppe dure
Date de sa découverte ? (décrit en 1923 par Osborn)


    D'une taille assez insignifiante pour un dinosaure, Psittacosaurus est en fait un dinosaure très important dans l'évolution des dinosaures.

En effet, son crâne présente de nombreuses caractéristiques montrant qu'il serait probablement un ancêtre des Cératopsiens (les "dinosaures à cornes"); sa queue longue et une ossature légère le rapproche des Hypsilophodontes (les "dinosaures gazelles").

Le crâne de Psittacosaurus montre l'origine des dinosaures à cornes

Le crâne de Psittacosaurus annonçait celui des Cératopsiens:
* présence d'un bec courbe semblable à celui d'un perroquet actuel (d'où le nom de ce dinosaure...)
* une crête d'os épais donnait à l'arrière de la tête de Psittacosaurus une forme carrée. Elle servait de point d'insertion aux muscles des puissants maxillaires inférieurs. Au cours des millions d'années de son évolution, cette crête s'est transformée en collerette osseuse caractéristique des Cératopsiens.
* les os des joues de Psittacosaurus formaient deux saillies ressamblant à des cornes, précurseurs des pointes cornées qui poussaient de part et d'autre du bouclier céphalique des Cératopsiens (voir le Tricératops).

On pense que l'ancêtre des Cératopsiens serait l'un des dinosaures perroquets. Il semble toutefois improbable qu'il s'agisse de Psittacosaurus même, étant donné qu'il n'avait que 4 doigts alors que les Cératopsiens en avaient 5. De plus, le bec de Psittacosaurus était édenté, alors que le bec supérieur des premiers Cératopsiens, les Protocératopsidés, était pourvu de dents.

Psittacosaurus (© Todd Marshall)

Psittacosaurus pouvait être quadrupède ou bipède: comme les Hypsilophodontes, il pouvait se dresser sur deux pattes pour s'enfuir rapidement.

Ainsi, Psittacosaurus permet de comprendre globalement l'évolution des dinosaures Hypsilophodontes (Crétacé inférieur) aux Cératopsiens (Crétacé supérieur): augmentation du volume, quadrupédie, apparition de nouvelles structures osseuses (collerette et cornes).

Reconstitution du squelette de ce dino asiatique

Cette évolution anatomique conduit donc à l'apparition d'une nouvelle lignée de dinosaures. Elle est due notamment à un changement dans le régime alimentaire: au Crétacé (135 à 65 millions d'années), les plantes à fleurs se développent massivement, apportant de nouvelles sources de nourriture. Les grandes forêts d'araucarias ont dû céder la place peu à peu à des espaces plus ouverts et herbacés; les dinosaures se sont alors adaptés à ces nouvelles conditions de vie: par exemple, les Iguanodons ont cédé la place aux Hadrosaures et en Asie sont apparus les Cératopsidés. Le Psittacosaure se nourrissait principalement de tiges ligneuses de plantes à fleurs et de graines à enveloppes dures qu'il cassait à l'aide de son bec tel un perroquet.

A l'évolution anatomique, il faut ajouter une évolution géographique, puisqu'au Crétacé supérieur, le climat asiatique est devenu plus hostile par rapport à l'Amérique du Nord. Les troupeaux de dinosaures à cornes ont migré progressivement vers le Nord de l'Amérique, qui est devenu une aire refuge pour beaucoup de dinosaures, d'où l'extrême richesse de la faune dinosaurienne d'Amérique du Nord à la fin de l'époque des dinosaures.

On ne retrouve pas de Cératopsiens en Europe, car il n'y avait plus de communication entre ces deux continents au Crétacé supérieur, l'océan Atlantique s'étant en effet ouvert à partir du début du Crétacé et isolant deux principales masses continentales dans l'hémisphère Nord.

Ainsi, les derniers dinosaures furent parmi les plus variés et présents sur toute la surface de la Terre. Parmi les dinosaures exclusivement du Crétacé supérieur, on retrouve ainsi les Cératopsiens (sauf les Psittacosauridés), les Hadrosaures, les Ankylosauridés, les Ornithomimidés (dont Gallimimus) et des Théropodes comme le célèbre Tyrannosaurus rex, ce qui fait plus de 60 genres connus actuellement.

La formidable diversité des derniers dinosaures n'est pas due à un changement climatique, mais à l'évolution de la flore et à la fragmentation de la Pangée. Cet immense continent a commencé à se disloquer dès le début du Jurassique, ce qui a limité les migrations et isolé des populations d'animaux qui vont évoluer indépendamment, comme en témoigne donc le dinosaure charnière Psittacosaurus.

Blotti, le Psittacosaurus pouvait facilement se camoufler dans la végétation

Le genre Psittacosaurus regroupe désormais une douzaine d'espèces, dont: Psittacosaurus mongoliensis (1923), P. lujiatunensis (2006), P. major (2007), P. mazongshanensis (1997), P. meileyingensis (1988), P. neimongoliensis (1996), P. ordosensis (1996), P. sattayaraki (1992), P. sinensis (1958) et P. xinjiangensis (1988).

 

 

Pour en savoir plus

 

 


Dinosaure précédent:
Parasaurolophus

^Retour au début^


Dinosaure suivant:
Qantassaurus

Revenir à l'accueil de Dinonews Retour accueil
Invité(e)
Se connecter

DinoNews! - Arnaud Salomé - Contenu sous licence CC-BY-NC-SA - 2014 - Mise à jour de cette page: Avril 2007

Accueil | Actualités paléontologiques | Les Dinosaures | Dossiers | PaleoWiki | Bibliographie | Plan du site | Forums | Livre d'or