Arenysaurus

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Du village d’Aren ou Areny de Noguera en Catalan."

¤ Position dans la classification: Hadrosauroidea - Hadrosauridae - Lambeosaurinae

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Maastrichtien supérieur: ~ 67 à 66 millions d’années).

¤ Taille estimée: 5 à 6 m de long.

¤ Poids estimé:

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Espagne, province de Huesca : Arén (Blasi 3, partie basale de la Formation de Tremp)

¤ Découvert en: 2004



Les différentes espèces

L’espèce honore le géologiste Lluis Ardèvol qui a découvert les sites de la colline de Blasi.


Inventaire des fossiles retrouvés

  • MPZ 2008/1, Holotype, un crâne partiel articulé incluant le toit crânien et la boîte crânienne.
  • Spécimens référés : MPZ 2008/256 (un fragment de maxillaire droit) ; MPZ 2008/257 ( un fragment de maxillaire gauche) ; MPZ 2008/258 (un dentaire gauche ayant conservé 12 dents) ; MPZ 2008/259 (un surangulaire droit) ; MPZ 2008/260-263 (4 dents isolées) ; MPZ 2007/706, MPZ 2007/954-955 et MPZ 2008/264-267 (sept vertèbres cervicales) ; MPZ 2008/268 (une vertèbre dorsale) ; MPZ 2008/269-270 (deux côtes dorsales) ; MPZ 2008/271 (un sacrum partiel avec tendons ossifiés) ; MPZ 2004/480 (une vertèbre caudale pathologique) ; MPZ 2006/20 (14 vertèbres caudales et chevrons articulés) ; MPZ 2008/272, 313 (deux vertèbres caudales) ; MPZ 2008/314, 330 (arc hémaux) ; MPZ 2008/331-332 (deux tendons ossifés) ; et MPZ 2008/333a-b (une scapula droite en deux fragments) ; MPZ 2008/334 (un coracoïde droit) ; MPZ 2008/336 (un humérus droit) ; MPZ 2008/335 (un ilion droit fragmentaire) ; MPZ 2007/707 (un pubis droit) ; MPZ 2007/711 (un fémur droit) et MPZ 2008/337 (un fémur gauche). D’autres spécimens ont été découverts récemment comme MPZ 2011/01 (un jugal incomplet) mais ils n’ont pas encore été décrits.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Arenysaurus est un hadrosaure lambeosaurine découverts dans les environs d’Arén (colline de Blasi), dans la province de Huesca en Aragon. Cet animal est représenté par divers éléments du crâne, des membres et de la colonne vertébrale. Parmi les éléments crâniens figure le premier arrière crâne articulé d’un hadrosaure du sud-ouest de l’Europe (une région qui au Crétacé supérieur, constituait l’île Ibero-Occitane formée par la péninsule Ibérique et une partie de la France). Les autres éléments crâniens représentés consistent en un dentaire gauche ayant conservé une douzaine de dents, un surangulaire droit et des fragments de maxillaires. Toutes ces pièces ainsi que la plupart des restes postcrâniens semblent appartenir à un même individu.
  • Arenysaurus est fondé sur des caractéristique du crâne, en particulier sur l’anatomie des frontaux, lesquels sont plus large que long et forment ensemble un dôme médian proéminent plus développé que chez les autres lambeosaurines adultes. Toute la région faciale de l’animal est inconnue, mais les proportions de l’arrière crâne d’Arenysaurus suggèrent que son crâne devait être relativement haut et court comme chez les autres lambeosaurines. Arenysaurus diffère ainsi des hadrosauroïdes basaux qui vécurent sur d’autres îles de l’archipel européen du Crétacé supérieur et qui possédaient tous un crâne plutôt long et bas, tels Telmatosaurus de l’île Transylvanienne et Tethyshadros de l’île Adriatique-Dinarique.
  • L’arrière crâne d’Arenysaurus indique que celui-ci avait probablement une crête osseuse sur la tête. En effet, l‘anatomie du toit crânien est hautement modifié pour supporter une telle structure. Les frontaux et les pariétaux sont raccourcis, la plateforme frontale est profondément excavée et les préfrontaux possèdent une bordure subverticale, des caractéristiques que l’on retrouve typiquement chez les lambeosaurines. La morphologie de cette crête reste toutefois inconnue.
  • Un autre site légèrement plus récent de la colline de Blasi a également livrés des restes crâniens d’hadrosaures, lesquels ont été attribués à nouveau genre appelé Blasisaurus par Cruzado-Caballero et al. (2010). Il est tout à fait possible que les deux lambeosaurines des sites de la colline de Blasi ne soit qu’une seule et même espèce. Malheureusement, les éléments crâniens connus à la fois chez Blasisaurus et Arenysaurus sont soit trop mal conservés pour dire quoi que ce soit (c’est le cas des maxillaires), soit sont des pièces anatomiques sujettes à diverses variations morphologiques au sein d’une même espèce (comme la forme de l’orbite et du dentaire et l’ornementation de la dentition, Prieto-Marquez et al., 2013). Donc dans l’état actuel des connaissances, et faute d’éléments de comparaisons fiables, rien ne permet de valider ou d’infirmer la synonymie de Blasisaurus avec Arenysaurus. Si tel était le cas, c’est le nom d’Arenysaurus qui serait conservé car ayant été nommé en premier. Pour compliquer les choses, ni Arenysaurus, ni Blasisaurus, ne peuvent être comparés à deux autres lambeosaurines de l’île Ibero-Occitane, les genres Pararhabdodon de la Catalogne espagnole et Canardia du sud-ouest de la France, car les éléments caractéristiques des deux genres aragonais proviennent d’une partie du squelette qui n’a pas été conservée chez les genres catalan et français. Pararhabdodon et Canardia sont clairement deux hadrosaures différents qui se distinguent nettement par la forme de leur maxillaire. Il est possible que Blasisaurus et/ou Arenysaurus soit le synonyme de l’un des deux autres genres. Si les genres aragonais s’avéraient être le même animal que Pararhabdodon, c’est le nom de ce dernier qui serait conservé (car nommé en 1993). Si Canardia s’avérait être le même hadrosaure que les spécimens aragonais, alors le nom de Canardia disparaîtrait (car étant le nom le plus récent) au profit d’Arenysaurus ou Blasisaurus. Autre possibilité, les fossiles aragonais appartiennent à un ou deux lambeosaurines effectivement distincts du Pararhabdodon et du Canardia. Seule la découverte de spécimens plus complets de tous ces animaux permettra de clarifier la taxonomie des lambeosaurines de l’île Ibero-Occitane. À ce titre le site de Basturs Poble dans la province de Lleida est prometteur puisqu’il s’agit du premier bonebed à hadrosaure en Europe, un site qui a déjà livré plus de 800 ossements de lambeosaurines dont l'étude est en cours.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

  • La partie conservée du crâne d’Arenysaurus mesure 25 cm de long ce qui permet d’estimer la longueur totale du crâne à environ 60 cm. Ce spécimen devait être un jeune adulte car d’une part, le degré d’ossification de la boîte crânienne et de divers autre os de l’arrière crâne indique que l’animal n’est pas un juvénile, et d’autre part la fusion incomplète des frontaux indique que ce spécimen n’était pas non plus un vieil individu. En se basant sur les proportions des autres lambeosaurines, les restes d’Arenysaurus correspondraient à un spécimen de 5 à 6 m de long. Ces dimensions sont nettement inférieures à la taille des lambeosaurines connus en Amérique du Nord et en Asie. Il est possible que cette taille inférieure soit à mettre en relation avec l’environnement insulaire dans lequel il vivait (bien que récemment des restes d'hadrosaures de plus grandes tailles ont été trouvés en Catalogne espagnole). Des animaux habituellement grands sur le continent ont tendance à devenir plus petits lorsqu’ils se retrouve isolé sur une île (dans la même situation, les petites espèces vivant sur le continent montrent elles une tendance au gigantisme en milieu insulaire). Arenysaurus semble toutefois plus grand que des hadrosauroïdes ayant vécus sur d’autres îles de l’archipel européen à une époque un peu plus ancienne tels que Telmatosaurus (de l’île d’Hateg ou île Transylvanienne) et Tethyshadros (de l’île Adriatique) qui ne dépassaient pas 4 m de long. Ces animaux vivaient sur des îles bien plus petites que l’île Ibero-Occitane où vivait Arenysaurus. Ce qui explique probablement leurs dimensions encore plus réduites.

Galerie d'images

Actualité de ce dinosaure

Publications

  • Pereda-Suberbiola X, Canudo JI, Cruzado-Caballero P, Barco JL, López-Martínez N, et al. (2009) The last hadrosaurid dinosaurs of Europe: a new lambeosaurine from the uppermost Cretaceous of Aren (Huesca, Spain). C R Palevol 8: 559–572.
  • Cruzado-Caballero P, Pereda-Suberbiola X, Ruiz-Omeñaca JI (2010) Blasisaurus canudoi gen. et sp. nov., a new lambeosaurine dinosaur (Hadrosauridae) from the Latest Cretaceous of Arén (Huesca, Spain). Can J Earth Sci 47: 1507–1517.
  • Prieto-Márquez, A.; Dalla Vecchia, F. M.; Gaete, R.; Galobart, À. (2013). Diversity, Relationships, and Biogeography of the Lambeosaurine Dinosaurs from the European Archipelago, with Description of the New Aralosaurin Canardia garonnensis. In Dodson, Peter. PLoS ONE 8 (7): e69835.