Kryptops

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Visage couvert, du Grec krypto, couvert et ops , visage, en référence à la surface du maxillaire couverte de petits trous et d’empreintes de vaisseaux sanguins, indiquant que du vivant de l’animal, l’os était recouvert par des tissus mous fortement kératinisés."

¤ Position dans la classification: Ceratosauria - Abelisauroidea - Abelisauridae

¤ Eres géologiques: Crétacé inférieur (Aptien supérieur : ~ 112 millions d’années)

¤ Taille estimée: ~ 6 m de long

¤ Poids estimé:

¤ Régime alimentaire: carnivore

¤ Répartition géographique: Formation Elrhaz, Gadoufaoua, Niger.

¤ Découvert en:

Kryptops palaios maxillaire gauche en vue latérale. D’après Sereno et Brusatte, 2008.



Les différentes espèces

L’adjectif spécifique vient du Grec palaios et signifie vieux ou ancien, cet abélisauride étant effectivement l’un des plus anciens représentants du groupe.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • MNN GAD1 (Holotype), un squelette partiel comprenant un maxillaire gauche, une vertèbre dorsale antérieure fragmentaire, deux vertèbres dorsales médianes, deux côtes, un sacrum et un bassin articulé. Toutefois, Carrano et al. (2012 ) doutent de l’appartenance du matériel postcrânien à Kryptops (voir plus bas).


Découverte

Bassin articulé attribué à Kryptops palaios par Sereno et al. (2008).
  • L’un des plus anciens Abelisauridae, Kryptops n’est connu que par des restes fragmentaires provenant du célèbre gisement de Gadoufaoua, dans le désert du Ténéré au Niger. Sereno et Brusatte (2008) nommèrent l’animal à partir d’un morceau de mâchoire supérieure et de divers restes postcrâniens dont un bassin articulé. Mais en 2012, Carrano et al. considèrent que le bassin articulé (ils ne se prononcent pas sur les quelques vertèbres) n’appartient probablement pas à Kryptops car, pour ces auteurs, ce bassin présente plutôt des caractéristiques de carcharodontosaures plutôt que d’abélisauridés. De plus, le bassin articulé fut découvert in situ alors que le maxillaire de Kryptops fut retrouvé libre à même le sol à 15 m de distance. Carrano et al. suggèrent donc que ce bassin doit plus probablement appartenir à Eocarcharia dinops, un carcharodontosaure basal qui cohabitait avec Kryptops (il est d’ailleurs décrit dans le même article que Kryptops, mais uniquement à partir de restes crâniens). Une conclusion que partagent également Farke et Sertich (2013).

Caractères propres à ce dinosaure

Kryptops palaios maxillaire gauche en vue médiale. D’après Sereno et Brusatte, 2008.
  • Kryptops est principalement caractérisé par son maxillaire, celui-ci présente une surface externe rugueuse et texturée avec de petits trous et de courts sillons vasculaires courant dans plusieurs directions. Cette ornementation est similaire à celle des autres abelisauridés et de quelques carcharodontosauridés et indique qu’une grande partie du museau était très probablement recouvert d’un important tissu kératinisé. Les rainures du maxillaire de Kryptops sont relativement courtes par rapport à celles de Rugops, un autre abélisauridé nigérien un peu plus récent. La dépression pour l’articulation avec le nasal est plus étroite et moins développée chez Kryptops que chez les autres abélisauridés, il s’agit là d’un caractère primitif. Le rameau horizontal du maxillaire possède des bords ventraux et dorsaux subparallèles comme chez les autres abélisauridés, mais ce qui est unique chez Kryptops c’est que la marge dorsale du maxillaire (qui forme le bord ventral de la fenêtre antéorbitaire) est cannelée plutôt que lisse et s’élève pour former une paroi latérale secondaire entourant complètement la fosse antéorbitaire.


Faune associée


Publications

  • Sereno, Paul C.; and Brusatte, Stephen L. (2008). Basal abelisaurid and carcharodontosaurid theropods from the Lower Cretaceous Elrhaz Formation of Niger. Acta Palaeontologica Polonica 53 (1): 15–46.
  • Carrano, Matthew T.; Roger B. J. Benson & Scott D. Sampson (2012). The phylogeny of Tetanurae (Dinosauria: Theropoda). Journal of Systematic Palaeontology 10 (2): 211–300.
  • Farke AA, Sertich JJW (2013) An Abelisauroid Theropod Dinosaur from the Turonian of Madagascar. PLoS ONE 8(4): e62047. doi:10.1371/ journal.pone.0062047