Kileskus

De Paleowiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "De kileskus signifiant lézard en language Khakas (un peuple sibérien)."

¤ Position dans la classification: Tyrannosauroidea - Proceratosauridae

¤ Eres géologiques: Jurassique moyen (Bathonien : ~ 165 millions d’année)

¤ Taille estimée: ~3 m de long.

¤ Poids estimé: ?

¤ Régime alimentaire: carnivore

¤ Répartition géographique: Formation Itat, carrière de Berezovsk, District de Sharypovo, Territoire de Krasnoyark, Sibérie occidentale, Russie.

¤ Découvert en:



Les différentes espèces

L’adjectif spécifique aristotocus signifie d’une origine noble une allusion à la position phylogénétique de l’animal dans la classification des Coelurosauria (dont font partie les Tyrannosauroidea).

Inventaire des fossiles retrouvés

  • ZIN PH 5/117 (Holotype), un maxillaire droit incomplet.
  • Paratype, ZIN PH 6/117 (un prémaxillaire gauche), ZIN PH 7/117 (un fragment postérieur du surangulaire gauche), ZIN PH 8/117 (le métacarpe II gauche), ZIN PH 9/117 (phalange manuelle II-1 gauche), ZIN PH 10/117 (le métatarse I gauche), ZIN PH 11/117 (le métatarse III gauche), ZIN PH 12/117 (deuxième phalange du second orteil du pied gauche) et ZIN PH 13/117 (une phalange unguéale).

Caractères propres à ce dinosaure

  • Kileskus est un tyrannosauroïde basal fondé sur quelques restes crâniens et postcrâniens. Il appartient à la nouvelle famille des Proceratosauridae qui inclue également le genre type Proceratosaurus (datant comme Kileskus du Jurassique moyen) et aussi les formes chinoises Guanlong (du Jurassique supérieur) et Sinotyrannus (du Crétacé inférieur). Kileskus est plus proche de Proceratosaurus et de Sinotyrannus que de Guanlong, en effet, l’espèce russe partage avec Proceratosaurus et Sinotyrannus un processus antérodorsal du prémaxillaire légèrement penché antérodorsalement et des narines inclinées postérodorsalement d’environ 40 ° par rapport à l’axe longitudinal du crâne (alors que chez Guanlong la narine occupe une position a peu près horizontale). Kileskus diffère de Proceratosaurus par un nombre inférieur de dents maxillaires (respectivement 17 contre 22), par sa fosse antéorbitaire du maxillaire qui n’atteint pas antérieurement et ventralement la fenêtre promaxillaire et son foramen promaxillaire qui est plus bas que la fenêtre maxillaire.
  • Kileskus est également unique par son processus ascendant du maxillaire qui rejoint en pente douce le bord antérieur du corps du maxillaire.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Kileskus a été découvert sur le même site qu’une probable nouvelle espèce de stégosauriens.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Averianov, A. O.; Krasnolutskii, S. A.; and Ivantsov, S. V. (2010). A new basal coelurosaur (Dinosauria: Theropoda) from the Middle Jurassic of Siberia. Proceedings of the Zoological Institute 314 (1): 42–57.
  • Brusatte, S. L.; Norell, M. A.; Carr, T. D.; Erickson, G. M.; Hutchinson, J. R.; Balanoff, A. M.; Bever, G. S.; Choiniere, J. N. et al. (2010). Tyrannosaur paleobiology: new research on ancient exemplar organisms. Science 329 (5998): 1481–1485.

Liens complémentaires