Sinosauropteryx

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Reptile chinois à aile (plumes)"

¤ Position dans la classification: Compsognathidae

¤ Eres géologiques: Crétacé inférieur (131-112 MA.)

¤ Taille estimée: 1,2 m de long

¤ Poids estimé: 3 kilos

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: Chine (Liaoning)

¤ Découvert en: ?



Les différentes espèces

Inventaire des fossiles retrouvés

  • Trois squelettes quasi complets, l'holotype: GMV2123 et un des deux paratypes, un adulte NIGP 127587, sur lequel il manque la moitié de la queue, conservé comme presque toujours dans la province chinoise du Liaoning avec des téguments et des "tissus mous".

Caractères propres à ce dinosaure

Ce taxon ressemble fortement au Compsognathus européen. Toutefois les qualités exceptionnelles de conservation dans la province du Liaoning ont permis de mettre en évidence des caractères qui n'avaient jamais été observés sur les Compsognathidae:

  • Le crâne est relativement long: environ 15% plus long que le fémur. Les mâchoires sont plantées de petites dents incurvées caudalement, les orbites sont grandes. Le cou est sinusoïde et à peine plus court que le tronc.
  • Les bras sont courts mais puissants. La découverte chinoise a aussi permis d'étudier la main des Compsognathidae qui s'est révélée être tridactyle et non didactyle comme le pensait Ostrom. Le premier doigt porte une griffe très forte.
  • Les tibiae sont plus longs que le femora ce qui semble indiquer de bonnes aptitudes à la course, quand à la queue elle est extrêmement longue et fine.
  • Un autre aspect unique de ces fossiles, c'est la présence de téguments et de structures internes. Ainsi le long de la ligne du dos on peut noter des structures filamenteuses qui sont probablement des protoplumes ou des plumes. Bien que certains membres du BAND (contre l'hypothèse que les oiseaux sont des dinosaures) aient essayé de démontrer que ces structures pouvaient être des écailles allongées et plates comme sur le dos des iguanes, leurs arguments ont été démontés à cause de la structure de ces fibres au microscope à balayage et macroscopiquement le fait que certaines d'entres-elles semblent se croiser. La présence d'un tel isolant sur un animal de cette taille supporte de façon très affirmée le métabolisme endotherme (sang chaud).
  • Un des spécimen a révélé une structure sombre dans la cavité abdominale, structure qui fut d'abord prise pour le foie, mais qui s'est révélé être un contenu stomacal. Celui-ci contenait les restes d'un petit lézard, ce qui est supporté par le fait que le spécimen bavarois de Compsognathus contenait lui aussi les restes d'un lézard (Bavarisaurus).
  • Un des spécimen montre aussi et ce pour la première fois des œufs en place dans la cavité abdominale. Deux structures ovoïdes ne laissent en fait plâner aucun doute sur leur nature dans le plus grand des deux spécimens.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

  • Il fut certainement un petit prédateur très actif, endotherme, chassant de petites proies comme des insectes ou des plus conséquentes comme des lézards.

Galerie d'images

© Canadian Journal of Earth Sciences, 2001

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Ji, Q. and Ji, S-A. (1996) [On the discovery of the earliest bird fossil in China and the origin of birds.] Chinese Geology 233: 30-33 (en Chinois)
  • Morell, V. (1997). Fossilized hatchling heats up the bird-dinosaur debate. Science. 276; 5318, Pages 1501.
  • Currie P.J & Chen P. (2001) Anatomy of Sinosauropteryx prima from Liaoning, northeastern China. Pages: Canadian Journal of Earth Sciences 1705-1727.

Liens complémentaires