Euoplocephalus

De Paleowiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Tête bien protégée"

¤ Position dans la classification: Ankylosauridae

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (99.6-65 MA)

¤ Taille estimée: 6 à 7m de long

¤ Poids estimé: 2 tonnes

¤ Régime alimentaire: Herbivore

¤ Répartition géographique: Etats-Unis (Montana) et Canada (Alberta)

¤ Découvert en: 1902



Les différentes espèces

Inventaire des fossiles retrouvés

  • Plus de quarante spécimens connus, avec une quinzaine de crânes plus ou moins complets.

Caractères propres à ce dinosaure

C'est à ce jour l'Ankylosauridae le mieux connu. Ses premiers restes furent découverts en 1902, près de la Red Deer River, dans l'Alberta: un squelette incomplet et un crâne partiel. Le tout fut décrit par Lambe sous le nom de Stereocephalus tutus; seulement, le nom était déjà attribué à un insecte... Aussi, en 1910, Lambe renomma le fossile Euoplocephalus tutus.

Dans les années suivantes, d'autres restes d'Ankylosauridae furent découverts, et nommés pour certains: Palaeoscincus asper (Lambe, 1902), Dyoplosaurus acutosquameus (Parks, 1924), Scolosaurus cutleri (Nopcsa, 1928) et Anodontosaurus lambei (Sternberg, 1929). Ce n'est que dans les années 1970 que Coombs réétudia tous ces fossiles; il se rendit alors compte qu'ils représentaient le même genre d'animal, et les réattribua à Euoplocephalus.

Aujourd'hui, on connait d'Euoplocephalus les fossiles d'au moins 40 individus, avec 15 crânes (mesurant en moyenne 40-45 cm); tous proviennent d'Amérique du Nord (Alberta, Montana, et peut-être Nouveau-Méxique et Californie), de terrains datant du Campanien/Maastrichtien (83.5-65 MA). Euoplocephalus mesure de 6 à 7 mètres, pour un poids estimé à 2 tonnes. Il possède toutes les caractéristiques des Ankylosauridae: il porte une cuirasse complètement intégrée à la peau, partagée en bandes transversales, contenant des plaques osseuses, des nodules et des piquants émoussés. Son crâne , lui aussi cuirassé (même les paupières) de lames osseuses, est pourvu d'un bec édenté et de petites dents crénelées, qui lui servaient à mâcher les plantes herbacées qui composaient son régime alimentaire. Comme tous les Ornithischiens quadrupèdes, Euoplocephalus avait un cou assez court, et des membres postérieurs plus longs que les antérieurs. Enfin, il porte au bout de la queue une massue, composée de deux plaques et de deux terminaisons osseuses, soudées ensemble aux dernières vertèbres caudales; il faut noter l'absence de cuirasse sur la deuxième partie de la queue, ce qui permettait à Euoplocephalus de balancer sa massue d'un côté à l'autre avec souplesse. Pour renforcer le tout, sa colonne vertébrale et la fin de sa queue étaient pourvus de tendons ossifiés; la rigidité du corps et la relative souplesse de la queue devaient faire de la massue caudale une arme défensive redoutable.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Galerie d'images

Euoplocephalus.jpg

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Lambe, L. M. (1902). New genera and species from the Belly River Series (mid-Cretaceous). Contrib. Canadian Palaeonto1. Geol. Surv. Can. 3: 25-81
  • Coombs, W. (1978). The families of the ornithischian dinosaur order Ankylosauria. Paleontology 21, 143-170
  • Carpenter, K. (1982) Skeletal and dermal armor reconstruction of Euoplocephalus tutus (Ornithischia: Ankylosauridae) from the Late Cretaceous Oldman Formation of Alberta. Can. J. Earth Sci. 19, 689-697

Liens complémentaires