Dsungaripterus

De Paleowiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "aile du bassin de Junggar"

¤ Position dans la classification: Dsungaripteridae

¤ Eres géologiques: Crétacé inférieur

¤ Taille estimée: 3,5 m d'envergure

¤ Poids estimé: 10kg?

¤ Régime alimentaire: Mangeur de coquillage

¤ Répartition géographique: JS, CI-Chine, Allemagne

¤ Découvert en: Young, 1964



Les différentes espèces

  • Dsungaripterus weii Young, 1964†
  • ?Dsungaripterus brancai (Reck, 1931) Bakhurina, 1982 [nomen dubium]

Inventaire des fossiles retrouvés

On a découvert une phalange d'aile, ainsi que le crâne et une majeure partie du squelette.

Caractères propres à ce reptile volant

Dsungaripterus était un ptérosaure de la famille des Dsungaripteridae. Il avait une envergure d'environ 3,5 mètres et possèdait une crâne d'une quarantaine de cm de long. Comme cela a été montré par Claessen et al. (Claessen et al., 2009), les dsungaripteroidea sont parmi les pterodactyloides les moins pneumatisés. Cette condition proviendrait soit de leur position évolutive très basale ou alors d'une dérive évolutive vers une massification des structures. Il n'est pas impossible que la réponse soit un peu des deux. Cette pneumatisation limitée aurait permis à ces animaux d'occuper des niches écologiques particulières.

Le crâne est très particulier, il ressemble fort à celui des autres membres de la famille mais en plus grand et en plus massif. Les structures sont robustes. A titre d'exemple l'orbite se limite à une fenêtre circulaire disposée très latérodorsalement. La partie inférieure (latéroventrale) de l'orbite est presque entièrement fermée à l'exception d'une ouverture résiduelle située rostralement. On constate une fermeture de l'orbite chez les genres chez lesquels un développement de la robustesse se déploie lors de l'ontogénie (cf fermeture de la partie latéroventrale de l'orbite chez le genre de Dinosaure, Tyrannosaurus rex). A l'inverse des autres Dsungaripteroidea, Dsungaripterus montre une extrémité rostrale qui est légèrement courbée vers le haut. Le bout est édenté et était probablement recouvert d'un bec. Le crâne montre une crête sagitale qui court depuis le prémaxillaire jusqu'à l'occipital. Elle n'est pas préservée en sa totalité et était probablement bien plus imposante du vivant de l'animal. Les dents préservées ont une forme arrondie, sont très courtes et très épaisses indiquant un possible rôle de meule ce qui a fait dire que Dsungaripterus était amateur de chose dures à manger qu'il broyait.

Son squelette locomoteur montre des proportions différentes de chez beaucoup de ptérosaures. Chez les dsungaripteridae, les membres antérieurs (le haut du bras) et les jambes ont presque la même longueur.

Ceci couplé au fait que leur squelette est plus massif que celui des autres ptérosaure devait lui conférer une robustesse de bon aloi pour son mode de vie. Il est aussi à noter que ce genre fait partie des ptérosaures pour lesquels un mode de vie plus piéton qu'aviateur est inféré.

Il a été nommé ainsi en raison du lieu de sa découvert, le bassin de Junggar, région de Xinjiang Uygur, Chine.

Galerie d'images

Dsung left front view.gif

Publications

  • Young C C; 1964, On a New Pterosaurian from Sinkiang China, Vertebrate Palasiatica, vol.8 pp.221-225
  • Lim, J-B, Baek K-S & Yang S Y, 2002, A new record of a pterosaur from the Early Cretaceous of Korea. Current Science vol. 82, no. 10, 25 May 2002.
  • Claessens LPAM, O’Connor PM, Unwin DM 2009. Respiratory Evolution Facilitated the Origin of Pterosaur Flight and Aerial Gigantism. PLoS ONE 4(2): e4497. doi:10.1371/journal.pone.000449.

Liens complémentaires