Compsognathus

Révision datée du 21 janvier 2023 à 14:52 par Webmaster (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "jolie mâchoire"

¤ Position dans la classification: Compsognathidae

¤ Eres géologiques: Jurassique supérieur (155-150,8 MA)

¤ Taille estimée: 60 cm à 1,4 m de long

¤ Poids estimé: ?

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: France, Allemagne (Solnhofen)

¤ Découvert en: 1859


Les différentes espèces

  • Compsognathus longipes (Wagner, 1861)
  • Compsognathus corallestris (Bidar et al., 1972) - Synonyme de C.longipes.


Inventaire des fossiles retrouvés

  • Deux squelettes presque complets: BSP AS I 536, l'holotype et MNHN CNJ 79, le paratype, (avec contenu stomacal pour les deux spécimens). Avant la découverte de Juravenator, le spécimen français était le squelette de théropode le plus complet connu en Europe (en dehors de certains spécimens d'Archaeopteryx).


Caractères propres à ce dinosaure

  • Le crâne est relativement long. Les mâchoires sont plantées de petites dents incurvées caudalement, les orbites sont grandes. La musculature temporale était relativement faible un peu comme chez Archaeopteryx. Le cou est sinusoïde et à peine plus court que le tronc.
  • Les bras sont courts mais puissants.
  • Le tibia est plus long que le fémur, ce qui semble indiquer de bonnes aptitudes à la course; quant à la queue, elle est extrêmement longue et fine.
  • Un des spécimens a révélé une structure dans la cavité abdominale qui s'est révélé être un contenu stomacal. Celui-ci contenait les restes d'un petit lézard (Bavarisaurus).


Reconstitution de la vie de ce dinosaure

  • Il fut certainement un petit prédateur très actif, peut-être endotherme chassant de petites proies comme des insectes ou des plus conséquentes comme des lézards.


Galerie d'images


Actualités de ce dinosaure

  • Août 2007: Une étude estime à 64 km/h la vitesse du Compsognathus, ce qui en fait l'un des bipèdes les plus rapides. Par comparaison, le T. rex avait une vitesse de 29 km/h et les autruches actuelles 55 km/h.


Publications

  • Wagner, A. (1861). Neue Beitrige zur Kenntis der urweltlichen Fauna des lithographischen Schiefers. V. Compsognathus longipes Wagn. Abh. Bayer. Akad. Wiss. 9: 30-38.
  • Bidar, A., Demay, L., and Thomel, G. (1972). Compsognathus corallestris, nouvelle espece de dinosaurien theropode du Portlandien de Canjuers (Sud-Est de la France). Mus. Hist. Nat. Nice, Ann. 1: 1-34.
  • Sellars & Manning (2007). Estimating dinosaur maximum running speeds using evolutionary robotic. Proceedings of the Royal Society B. Consulter cet article (PDF) sur DinoNews


Liens complémentaires