Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Visage cerise, du Latin cerasinus (cerise) et ops (tête ou visage), une allusion à la couleur rouge des roches ayant livrées le spécimen, une allusion également aux os eux-mêmes puisque certains d’entre eux présentent une teinte rouge foncé, l’os original ayant été remplacé par du Jaspe."

¤ Position dans la classification: Neoceratopsia, Coronosauria, Leptoceratopsidae ?

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Campanien inférieur ou moyen) : les restes de l’animal ont été trouvés dans des roches intercalées entre deux strates de cendres volcaniques datées respectivement de 80 et 76,5 millions d’années. L’âge du spécimen est donc situé quelque part entre ces deux dates.

¤ Taille estimée:

¤ Poids estimé:

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Partie moyenne de la Formation Two Medicine, Montana, USA.

¤ Découvert en: 1983



Les différentes espèces

L’espèce honore Wilson Hodgskiss, le propriétaire du terrain où fut découvert ce nouveau dinosaure et qui donna son accord pour le prélèvement du squelette.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • MOR 300 Holotype, un squelette partiellement articulé et complet à 80 % incluant un basioccipital fusionné avec le basisphénoide, le processus paroccipital gauche et l’exoccipital gauche, le prootique, portion caudale du laterosphénoide, l’exoccipital droit, le supraoccipital, les deux maxillaires partiels, les deux palpébraux, le jugal gauche presque complet et le jugal droit partiel, les deux quadratojugaux partiels, les deux frontaux et un postorbitaire gauche, le squamosal gauche, le squamosal droit, un pariétal partiel, le carré droit presque complet, le carré gauche partiel, les deux mandibules, la plupart des vertèbres cervicales, dorsales et sacrales, plusieurs vertèbres caudales, la majorité des côtes, les deux scapulae, le coracoïde gauche, l’humérus gauche et droit, l’ulna droit et l’ulna gauche partiel, plusieurs éléments fragmentaires de la main, des éléments très fragmentaires du bassin, les fémurs gauches et droits partiels, les tibias gauches et droits partiels, la fibula droite, un astragale, un calcaneum et un pied gauche.
  • USNM 13863 et USNM 13864, deux squelettes partiels.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Cerasinops est un néocératopsien basal qui présente un mélange de caractères qui étaient auparavant, soit présents uniquement chez des formes asiatiques (présence de dents prémaxillaires et de fenêtres sur la collerette) soit chez des formes nord-américaines (comme les caractères de la dentition). Ce qui fait de Cerasinops un lien entre les néocératopsiens basaux d’Amérique du Nord et d’Asie.
  • L’holotype de Cerasinops fut découvert en 1983 par Jack Horner, mais ce n’est que durant les années 2000 que le spécimen fut préparé et étudié. Chinnery et Horner rangent également dans ce nouveau taxon, deux autres spécimens provenant de la même formation géologique que l’holotype et qui furent attribués au genre Leptoceratops par Gilmore en 1939.
  • Chinnery et Horner (2007) considèrent ''Cerasinops comme un proche parent des Leptoceratopsidae mais ils le placent à l’extérieur de ce groupe. D’autres auteurs (Ryan et al., 2012) considèrent toutefois que l’animal occupe une position basale à l’intérieur des Leptoceratopsidae.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Galerie d'images

Cerasinops 1.jpeg

Reconstruction du crâne de Cerasinops hodgskissi, basé sur l’holotype MOR 300 (les éléments manquants sont en gris foncé). Barre d’échelle : 5 cm. D’après Chinnery et Horner, 2007.

Actualité de ce dinosaure

Publications

  • Chinnery, Brenda J.; and Horner, John R. (2007). A new neoceratopsian dinosaur linking North American and Asian taxa. Journal of Vertebrate Paleontology 27 (3): 625–641.
  • Michael J. Ryan, David C. Evans, Philip J. Currie, Caleb M. Brown and Don Brinkman (2012). New leptoceratopsids from the Upper Cretaceous of Alberta, Canada. Cretaceous Research 35: 69-80.