Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "De Albin, signifiant lumière errante, terme utilisé par les chamans mongols pour décrire des phénomènes lumineux dans le désert de Gobi et du Grec onyx signifiant griffe."

¤ Position dans la classification: Alvarezsauroidea, Alvarezsauridae, Parvicursorinae, Ceratonykini

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Santonien ? : ~ 85 millions d’années).

¤ Taille estimée: 75 cm de long

¤ Poids estimé: 1 kg

¤ Régime alimentaire: Carnivore et/ou insectivore

¤ Répartition géographique: Formation Javkhlant, Khugenetslavkant, Dorngobi Aimag, (Mongolie).

¤ Découvert en:



Les différentes espèces

L’adjectif spécifique bataar est un mot Mongol signifiant héros.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • IGM 100/3004 Holotype, les membres postérieurs articulés incluant une portion de l’ilion droit, un ischion partiel, un fémur droit fragmentaire, les tibia gauches et droits presque complets, portion proximale des fibulae gauche et droite, et le pied gauche.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Albinykus est un très petit théropode connu par des restes très fragmentaires. Ceux-ci permettent néanmoins de rapporter l’animal à la famille des Alvarezsauridae. Albinykus diffère des autres membres de ce groupe par l’importante fusion des tarses avec les os du pied et de la jambe. En effet, les os du tarse sont fusionnés à leur extrémité proximale avec le tibia, alors que leur extrémité distale et fusionnés aux métatarses.
  • Les membres articulés d’Albinykus furent découverts dans une position indiquant que l’animal est mort assis, les pattes pliées sous le corps. Si la découverte de squelettes de théropodes fossilisés en position assise a déjà été signalée pour les Oviraptoridae et les Troodontidae, Albinykus est la première découverte de ce genre chez les Alvarezsauridae.
  • D’après Nesbitt et al., Albinykus serait étroitement apparenté à Shuvuuia. En 2012, Agnolin et al. placent Albinykus et Shuvuuia dans la même sous-famille (les Parvicursorinae) mais dans deux groupes distincts, les Ceratonykini pour le premier et les Mononykini pour le second.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

  • Comme la plupart des alvarezsaurides dérivés, Albinykus devait posséder à chaque main un doigt unique terminé par une grosse griffe. Celle-ci devait lui servir à éventrer les termitières et autres fourmilières, et aussi à gratter les écorces d’arbres pour dénicher des insectes qui devaient constituer l’essentiel de son alimentation. Albinykus cohabitait avec l’ornithopode basal Haya et le néocératopsien Yamaceratops.


Galerie d'images

Albinykus 1.jpg


Actualité de ce dinosaure

Publications

  • Nesbitt, Sterling J.; Clarke, Julia A.; Turner, Alan H.; and Norell, Mark A. (2011). A small alvarezsaurid from the eastern Gobi Desert offers insight into evolutionary patterns in the Alvarezsauroidea. Journal of Vertebrate Paleontology 31 (1): 144–153.
  • Agnolin, F.L., et al., New alvarezsaurid (Dinosauria, Theropoda) from uppermost Cretaceous of north-western Patagonia with associated eggs, Cretaceous Research (2012), doi:10.1016/j.cretres.2011.11.014