Unescoceratops

Révision datée du 16 août 2012 à 21:54 par Croc en stock (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Tête cornue de l’Unesco (en référence au classement au patrimoine mondial de l’humanité du Dinosaur Provincial Park de l’Alberta d’où provient l’holotype de ce dinosaure)."

¤ Position dans la classification: Ceratopsia - Neoceratopsia - Coronosauria - Leptoceratopsidae

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (Campanien supérieur : ~ 75 millions d’années).

¤ Taille estimée: moins de 1 m long

¤ Poids estimé: ?

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Formation Dinosaur Park, province d’Alberta (Canada).

¤ Découvert en: 1995



Les différentes espèces

L’espèce honore Eva B. Koppelhus en reconnaissance à ses contributions à la paléontologie des vertébrés et à la palynologie.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • TMP 95.12.6 Holotype, un dentaire gauche partiel.
  • TMP 74.10.31, un fragment de dentaire droit.

Caractères propres à ce dinosaure

  • "Unescoceratops" est un genre de Leptoceratopsidae fondé sur deux mandibules partielles collectées en 1995 dans la Formation Dinosaur Park dans l’Alberta au Canada. Ces deux spécimens furent décrits en 1998 et attribués à "Leptoceratops sp." par Ryan et Currie. Mais la comparaison de ces mandibules avec les restes d’autres leptoceratopsides (anciennement et nouvellement découverts) a mis en évidence la présence de caractères uniques chez ces mandibules, justifiant la création d’un nouveau genre.
  • Le dentaire d’"Unescoceratops" diffère de celui de tous les autres leptoceratopsides par son rebord antérieur en forme de "menton" qui se projette sur la marge ventrale de l’os et par la partie postérieure de cette marge ventrale qui est en pente douce (alors qu’elle est rectiligne chez "Montanoceratops" ou présente une courbure très prononcée chez les autres membres du groupe). "Unescoceratops" se distingue également par sa dentition, les dents de la partie médiane du dentaire sont aussi larges que hautes et présentent un profil lingual arrondi avec des denticules marginaux atteignant presque la racine (les dents dentaires de tous les autres leptoceratopsides sont plus hautes que larges, ont des bordures mésiales verticales dont les denticules sont limités au sommet de la dent.
  • D’après Ryan et al., Unescoceratops serait très étroitement apparenté au Gryphoceratops et au Zhuchengceratops. Unescoceratops devait être un cératopsien de taille relativement modeste, le plus complet des deux dentaires connus de l’animal mesure 17,4 cm, soit moins de la moitié de la longueur du dentaire de son proche parent Zhuchengceratops dont la taille est estimée à un peu plus de 2 m de long. Cela suggère qu’Unescoceratops mesurait un peu moins d’un mètre de long. Il était toutefois plus grand que son autre cousin, le minuscule Gryphoceratops.
  • La Formation Dinosaur Park qui a livrée l’holotype d’Unescoceratops est représenté par des dépôts sédimentaires atteignant 70 m d’épaisseur et représentant une durée géologique d’environ 2 millions d’années (~ 76 à 74 MA, soit le début du Campanien supérieur). Au cours de ce laps de temps, au moins trois associations faunique vont se succéder, chacune étant caractérisées par une espèce de cératopsiens centrosaurines et chasmosaurines ainsi que par une espèce d’hadrosaure lambeosaurine. Unescoceratops a été trouvé dans la partie moyenne de la Formation, à environ 40 m au-dessus du contact avec la Formation Oldman sous-jacente. Unescoceratops cohabitait donc avec Styracosaurus, Chasmosaurus belli et Lambeosaurus lambei, ces trois animaux caractérisant le second assemblage faunique de la Formation Dinosaur Park.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Galerie d'images

Actualité de ce dinosaure

Publications

  • Ryan, M.J., Currie, P.J., 1998. First report of Protoceratopsians (Neoceratopsia) from the Late Cretaceous Judith River Group, Alberta, Canada. Canadian Journal of Earth Sciences 35, 820e826.
  • Michael J. Ryan, David C. Evans, Philip J. Currie, Caleb M. Brown and Don Brinkman (2012). New leptoceratopsids from the Upper Cretaceous of Alberta, Canada. Cretaceous Research 35: 69-80.