Différences entre les versions de « Supersaurus »

De Paleowiki
Aller à la navigation Aller à la recherche
(New page: liens provisoires : * http://www.dinodata.org/index.php?option=com_content&task=view&id=7355&Itemid=67 * [http://www.nhm.ac.uk/jdsml/nature-online/dino-directory/detail.dsml?Genusqtype=s...)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
liens provisoires :
{| align="right"
|__TOC__
|}


* http://www.dinodata.org/index.php?option=com_content&task=view&id=7355&Itemid=67
{{Fiche_descriptive
|étymologie=Super lézard
|classification=[[:Category:Diplodocoidea|Diplodocoidea]] - [[:Category:Diplodocidae|Diplodocidae]]
|ères=Jurassique supérieur (Tithonien : ~ 150 millions d’années).
|taille=33-35 m de long.  
|poids=35-40 tonnes.
|régime=herbivore
|géographie=Formation Morrison, Colorado et Wyoming, ([[:Category:USA|USA]]).
|découverte=Début des années 70}}


* [http://www.nhm.ac.uk/jdsml/nature-online/dino-directory/detail.dsml?Genusqtype=starts+with&disp=gall&identifier=0%2f6000%2f800%2f6843&sort=Genus&dataHeaderText_EX=dinosaurs+beginning+with+%27S%27&Genus=S&listPageURL=nameAZ%2edsml%3fGenusqtype%3dstarts%2bwith%26disp%3dgall%26sort%3dGenus%26beginIndex%3d34%26Genus%3dS&beginIndex=34] Natural History Museum's dino directory UK
<br><br>
== Les différentes espèces ==
* '''''Supersaurus vivianae''''' ([[:Catégorie:Jensen J.A.|Jensen J.A.]] [[:Category:1985|1985]]).
 
L’adjectif spécifique honore Vivian Jones, l’une des co-découvreuses des gisements fossilifères importants du Jurassique supérieur des monts Uncompahgre.
 
Synonymes juniors de ''Supersaurus vivianae'' :
''Ultrasaurus macintoshi'' Jensen, 1985.
''Dystylosaurus edwini'' Jensen, 1985.
''Ultrasauros macintoshi'' Olshevsky, 1991.
 
== Inventaire des fossiles retrouvés ==
 
* BYU 12962([[Holotype]]), un scapulocoracoïde gauche provenant de la carrière Dry Mesa dans le Colorado.
 
* [[Paratypes]] BYU 4839 (une vertèbre caudale), BYU 9024 (une vertèbre cervicale médiane), BYU 9044 (une vertèbre dorsale postérieure), BYU 9045 (une vertèbre caudale proximale), BYU 9085, BYU 10612, BYU 12861, BYU 1301 et BYU 13981 (vertèbres caudales médiane), BYU 12424 (un pubis droit), BYU 12555 (un ischion gauche), BYU 12639, BYU 12819 et BYU 16679 (vertèbres caudales), BYU 12946 (un ischion droit), BYU 13018 (un ilion gauche et 4 vertèbres sacrées), BYU 17462 (une vertèbre caudale antérieure), le tout provenant de la carrière Dry Mesa dans le Colorado.
 
*WDC DMJ-021, un squelette partiel comprenant 10 vertèbres cervicales, 5 vertèbres dorsales, des fragments du sacrum, des vertèbres caudales, plusieurs côtes, fémur et os du bassin fragmentaires, un tibia complet et une fibula complète provenant de la carrière Jimbo dans le Wyoming.
 
== Caractères propres à ce dinosaure ==
 
* ''Supersaurus'' se distingue des autres diplodocidés par un allongement extrême de ses vertèbres cervicales, le centrum atteignant 1,38 m de long, soit plus que la longueur du centrum du brachiosaure géant ''[[Sauroposeidon]]'' (chez qui le centrum mesure 1,25 m mais la vertèbre cervicale de ce dernier atteint 1,40 m de long avec les apophyses de l’arc neural dépassant le centrum). ''Supersaurus'' se distingue aussi de tous les autres Diplodocidae par ses vertèbres dorsales postérieures opisthocoeles (la face articulaire postérieure est concave) alors que chez les autres genres du groupe, les vertèbres correspondantes ont les deux faces articulaires plates.
 
* ''Supersaurus'' fait indiscutablement partie des dinosaures les plus longs et ses dimensions était assez similaire à celle du ''[[Diplodocus|Diplodocus hallorum]]'' (autrefois appelé ''[[Seismosaurus|Seismosaurus hallorum]]''), ces deux diplodocidés géants étaient en revanche  beaucoup moins lourd qu’un titanosaure de longueur comparable (comme ''[[Argentinosaurus]]'').
 
* ''Supersaurus'' a une histoire taxonomique compliqué. En 1985, James Jensen décrit 3 nouveaux sauropodes découverts dans la carrière Dry Mesa dans le Colorado, ''Supersaurus'' (représenté par une scapula, des vertèbres caudales et un ischion), ''[[Ultrasaurus]]'' (que l’auteur pensait être un [[:Category:Brachiosauridae|Brachiosauridae]], représenté par une vertèbre dorsale postérieure, une vertèbre caudale antérieure, une vertèbre cervicale médiane et un scapulocoracoïde), et ''[[Dystylosaurus]]'' (connu par une unique vertèbre dorsale antérieure). En 1991, ''Ultrasaurus'' fut renommé pat Olshevsky ''[[Ultrasauros]]'' car le nom d’''Ultrasaurus'' avait déjà été donné par Kim en 1983 à un sauropode de Corée du Sud (de taille plus modeste que ne le laisse supposer son nom). Par la suite on se rendit compte que le scapulocoracoïde attribué à ''Ultrasauros'' appartenait en fait à ''[[Brachiosaurus]]'', et que les autres os d’''Ultrasauros'' appartenait eux au [[:Category:Diplodocidae|Diplodocidae]] ''Supersaurus'' et sans doute au même individu que l’holotype de cette espèce (Curtice ''et al. '', 1996). ''Ultrasauros'' devint donc un synonyme de ''Supersaurus''. De même, la vertèbre dorsale ayant servit à créer le genre ''Dystylosaurus'' fut elle aussi attribuée au genre  ''Supersaurus'',  ''Dystylosaurus'' devenant ainsi à son tour, un synonyme de ''Supersaurus'' (Curtice et Stadtman, 2001). La découverte d’un second squelette partiel de ''Supersaurus'' dans le Wyoming a confirmée que les divers éléments de la carrière Dry Mesa ayant servi à nommer ''Supersaurus'', ''Ultrasauros'' et ''Dystylosaurus'' représentaient bien une seule et même espèce de diplodocidé.
 
== Reconstitution de la vie de ce dinosaure ==
 
== Galerie d'images ==
<gallery>
Image:Supersaurus 1.JPG|''Supersaurus vivianae'', vertèbre dorsale (holotype d’''Ultrasauros''). [http://en.wikipedia.org/wiki/File:Supersaurus_vivianae_dorsal_vertebra.JPG Source]
Image:Supersaurus 2.png|''Supersaurus vivianae'', représentation des éléments connus (en blanc) du squelette du spécimen WDC DMJ-021 de ''Supersaurus''. © Scott Hartman.
 
<center>
</gallery>
 
== Actualités de ce dinosaure ==
 
== Publications ==
* ''Jensen, J.A., 1985. Three new sauropod dinosaurs from the Upper Jurassic of Colorado. Great Basin Naturalist, 45:697-709.''
 
* ''Curtice, B.D.; Stadtman, K.L. & Curtice L.J., 1996. A reassessment of Ultrasauros macintoshi (Jensen, 1985). In: Morales, M. (Ed.) The Continental Jurassic. Arizona: Museum of Northern Arizona Bulletin, 60:87-95.''
 
* ''Curtice, B.D. & Stadtman, K.L., 2001. The demise of Dystylosaurus edwini and a revision of Supersaurus vivianae. In: McCord, R.D., & Boaz, D. (Eds.) Western Association of Vertebrate Paleontologists and Southwest Paleontological Symposium – Proceedings 2001. Arizona: Mesa Southwest Museum Bulletin, 8:33-40.''
 
* ''Lovelace D.M., Hartman S.A. & Wahl W.R., 2007. Morphology of a specimen of Supersaurus (Dinosauria, Sauropoda) from the Morrison Formation of Wyoming, and a re-evaluation of diplodocid phylogeny, dans Arquivos do Museu Nacional, vol. 65, no 4, p. 527–544.''
 
== Liens complémentaires ==
 
[[Catégorie:Diplodocidae]]
[[Catégorie:Jurassique]]
[[Catégorie:USA]]
[[Catégorie:Herbivore]]
[[Catégorie:Jensen J.A.]]
[[Catégorie:1985]]

Version du 1 octobre 2011 à 16:08

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Super lézard"

¤ Position dans la classification: Diplodocoidea - Diplodocidae

¤ Eres géologiques: Jurassique supérieur (Tithonien : ~ 150 millions d’années).

¤ Taille estimée: 33-35 m de long.

¤ Poids estimé: 35-40 tonnes.

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Formation Morrison, Colorado et Wyoming, (USA).

¤ Découvert en: Début des années 70



Les différentes espèces

L’adjectif spécifique honore Vivian Jones, l’une des co-découvreuses des gisements fossilifères importants du Jurassique supérieur des monts Uncompahgre.

Synonymes juniors de Supersaurus vivianae : Ultrasaurus macintoshi Jensen, 1985. Dystylosaurus edwini Jensen, 1985. Ultrasauros macintoshi Olshevsky, 1991.

Inventaire des fossiles retrouvés

  • BYU 12962(Holotype), un scapulocoracoïde gauche provenant de la carrière Dry Mesa dans le Colorado.
  • Paratypes BYU 4839 (une vertèbre caudale), BYU 9024 (une vertèbre cervicale médiane), BYU 9044 (une vertèbre dorsale postérieure), BYU 9045 (une vertèbre caudale proximale), BYU 9085, BYU 10612, BYU 12861, BYU 1301 et BYU 13981 (vertèbres caudales médiane), BYU 12424 (un pubis droit), BYU 12555 (un ischion gauche), BYU 12639, BYU 12819 et BYU 16679 (vertèbres caudales), BYU 12946 (un ischion droit), BYU 13018 (un ilion gauche et 4 vertèbres sacrées), BYU 17462 (une vertèbre caudale antérieure), le tout provenant de la carrière Dry Mesa dans le Colorado.
  • WDC DMJ-021, un squelette partiel comprenant 10 vertèbres cervicales, 5 vertèbres dorsales, des fragments du sacrum, des vertèbres caudales, plusieurs côtes, fémur et os du bassin fragmentaires, un tibia complet et une fibula complète provenant de la carrière Jimbo dans le Wyoming.

Caractères propres à ce dinosaure

  • Supersaurus se distingue des autres diplodocidés par un allongement extrême de ses vertèbres cervicales, le centrum atteignant 1,38 m de long, soit plus que la longueur du centrum du brachiosaure géant Sauroposeidon (chez qui le centrum mesure 1,25 m mais la vertèbre cervicale de ce dernier atteint 1,40 m de long avec les apophyses de l’arc neural dépassant le centrum). Supersaurus se distingue aussi de tous les autres Diplodocidae par ses vertèbres dorsales postérieures opisthocoeles (la face articulaire postérieure est concave) alors que chez les autres genres du groupe, les vertèbres correspondantes ont les deux faces articulaires plates.
  • Supersaurus fait indiscutablement partie des dinosaures les plus longs et ses dimensions était assez similaire à celle du Diplodocus hallorum (autrefois appelé Seismosaurus hallorum), ces deux diplodocidés géants étaient en revanche beaucoup moins lourd qu’un titanosaure de longueur comparable (comme Argentinosaurus).
  • Supersaurus a une histoire taxonomique compliqué. En 1985, James Jensen décrit 3 nouveaux sauropodes découverts dans la carrière Dry Mesa dans le Colorado, Supersaurus (représenté par une scapula, des vertèbres caudales et un ischion), Ultrasaurus (que l’auteur pensait être un Brachiosauridae, représenté par une vertèbre dorsale postérieure, une vertèbre caudale antérieure, une vertèbre cervicale médiane et un scapulocoracoïde), et Dystylosaurus (connu par une unique vertèbre dorsale antérieure). En 1991, Ultrasaurus fut renommé pat Olshevsky Ultrasauros car le nom d’Ultrasaurus avait déjà été donné par Kim en 1983 à un sauropode de Corée du Sud (de taille plus modeste que ne le laisse supposer son nom). Par la suite on se rendit compte que le scapulocoracoïde attribué à Ultrasauros appartenait en fait à Brachiosaurus, et que les autres os d’Ultrasauros appartenait eux au Diplodocidae Supersaurus et sans doute au même individu que l’holotype de cette espèce (Curtice et al. , 1996). Ultrasauros devint donc un synonyme de Supersaurus. De même, la vertèbre dorsale ayant servit à créer le genre Dystylosaurus fut elle aussi attribuée au genre Supersaurus, Dystylosaurus devenant ainsi à son tour, un synonyme de Supersaurus (Curtice et Stadtman, 2001). La découverte d’un second squelette partiel de Supersaurus dans le Wyoming a confirmée que les divers éléments de la carrière Dry Mesa ayant servi à nommer Supersaurus, Ultrasauros et Dystylosaurus représentaient bien une seule et même espèce de diplodocidé.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Jensen, J.A., 1985. Three new sauropod dinosaurs from the Upper Jurassic of Colorado. Great Basin Naturalist, 45:697-709.
  • Curtice, B.D.; Stadtman, K.L. & Curtice L.J., 1996. A reassessment of Ultrasauros macintoshi (Jensen, 1985). In: Morales, M. (Ed.) The Continental Jurassic. Arizona: Museum of Northern Arizona Bulletin, 60:87-95.
  • Curtice, B.D. & Stadtman, K.L., 2001. The demise of Dystylosaurus edwini and a revision of Supersaurus vivianae. In: McCord, R.D., & Boaz, D. (Eds.) Western Association of Vertebrate Paleontologists and Southwest Paleontological Symposium – Proceedings 2001. Arizona: Mesa Southwest Museum Bulletin, 8:33-40.
  • Lovelace D.M., Hartman S.A. & Wahl W.R., 2007. Morphology of a specimen of Supersaurus (Dinosauria, Sauropoda) from the Morrison Formation of Wyoming, and a re-evaluation of diplodocid phylogeny, dans Arquivos do Museu Nacional, vol. 65, no 4, p. 527–544.

Liens complémentaires