Oviraptor

Révision datée du 13 février 2013 à 17:04 par Webmaster (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "voleur d'œufs"

¤ Position dans la classification: Oviraptorinae

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (87 à 72 millions d'années)

¤ Taille estimée: 2.50 m de long, environ 1.70 m de haut

¤ Poids estimé: ?

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: Mongolie

¤ Découvert en:


Les différentes espèces

Espèce valide

Autres espèces


Inventaire des fossiles retrouvés

Historique des découvertes

Dans les gisements de Mongolie où ont été retrouvés les restes de ce Théropode de 2,5 m de long, on a découvert de nombreux œufs ainsi que plusieurs squelettes du petit Ornithopode Protoceratops. Pensant tout d'abord que les œufs appartenaient à ce dernier, les découvreurs ont donc conclu qu'Oviraptor se nourrissait de ces œufs qu'il cassait avec son gros bec, d'où son nom: Oviraptor philoceratops, le "voleur d'œufs qui aime les cératopsiens". Quelque années plus tard, d'autres squelettes du même Théropode ont été mis au jour, accroupis sur des œufs similaires, mais contenant des embryons de Oviraptor... Il s'agissait donc en fait de parents en train de couver leur progéniture.

Caractères propres à ce dinosaure

Il avait un bec de perroquet, ressemblait un oiseau et portait des plumes.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

Dinosaure de taille moyenne. Il pouvait facilement faire fuir des Velociraptor ou des dinosaures plus petits que lui surtout si les Oviraptors étaient en groupe. Sans doute pouvait-il chasser les Protoceratops mais il pouvait aussi être un charognard comme tous les carnivores du monde. Les femelles (et les mâles?) couvaient leurs œufs.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • H.F. Osborn (1924). Three new Theropoda, Protoceratops zone, central Mongolia. American Museum Novitates, 144:1-12.
  • R. Barsbold (1997). Oviraptorosauria. In P.J. Currie & K. Padian (eds.), The Encyclopedia of Dinosaurs. Academic Press, New York 505-509.

Liens complémentaires