Elaphrosaurus

De Paleowiki
Révision datée du 14 novembre 2020 à 13:17 par Webmaster (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Reptile Léger"

¤ Position dans la classification: Ceratosauria -> Elaphrosaurinae

¤ Eres géologiques: Jurassique Supérieur (Kimméridgien) à Crétacé Inférieur (Aptien-Albien): (155-100 MA)

¤ Taille estimée: 3,5 à 6,2 mètres

¤ Poids estimé: 200 kg environ

¤ Régime alimentaire: Carnivore

¤ Répartition géographique: Tanzanie, Niger, Libye, Algérie

¤ Découvert en: 1920


Les Différentes Espèces

Il existe 3 espèces de ce Dinosaure :

  • Elaphrosaurus bambergi (Janensch, 1920)
  • Elaphrosaurus gautieri (Lapparent, 1960)
  • Elaphrosaurus iguidiensis (Lapparent, 1960)

Inventaire des fossiles retrouvés

  • Elaphrosaurus bambergi: l'espèce-type, établi à partir d'un squelette postcrânien fragmentaire (vertèbres, radius, humérus, os des mains et des pieds, bassin et scapula partiels, tibias, fémur), mis au jour dans les niveaux de Tendaguru, en Tanzanie.
  • Elaphrosaurus gautieri & Elaphrosaurus iguidiensis: quelques os isolés, retrouvés en Tunisie, au Niger, en Libye et en Algérie.

Caractères propres à ce dinosaure

Ce dinosaure - qui se distingue par son corps très allongé et très aplati latéralement, et par sa queue qui s'infléchit vers le bas - fut pendant longtemps considéré comme le plus ancien ornithomimosaure, jusqu'en 1990 environ, car possédant plusieurs caractéristiques se rapportant à ce groupe (forme des vertèbres, longueur du doigt IV du pied...). Mais depuis 1991 (Bonaparte, J.F), il est reconnu comme étant un Ceratosaure proche de Ceratosaurus et des Abelisaurides ou un membre des Noasaurides.

Les spécimens Elaphrosaurus gautieri et Elaphosaurus iguidiensis furent considérés plus tard comme étant des nomina dubia. Pour Mortimer (2002), le premier spécimen pourrait représenter un Alvarezsauride, en raison de plusieurs critères anatomiques. Mais pour Sereno (2002, 2004), elle correspondrait à un nouveau taxon, baptisé Spinostropheus, qui constituerait le groupe-frère des Abelisauroidea regroupant les familles Abelisauridae et Noasauridae.

Au genre Elaphrosaurus a aussi été rapporté du matériel récolté dans la formation de Morrison (Kimméridgien à Tithonien) dans le Colorado. Et aussi, dans la formation de Tegana (Crétacé inférieur), au Maroc. Mais dans le premier gisement, un humérus bien conservé appartiendrait plus probablement à un coelophysoïde.

On peut constater, sur le haut du crâne de l'Elaphrosaurus, une petit crête semblable à celle présente sur Liliensternus ou Dilophosaurus, mais beaucoup moins prononcée.

Reconstitution de la vie de ce dinosaure

L'Elaphrosaurus a probablement côtoyé les gigantesques Brachiosaurus et d'autres sauropodes, du genre: Barosaurus, Dicraeosaurus, Giraffatitan..., qui eux aussi, vivaient en Tanzanie. Mais ces herbivores ne devait sûrement pas constituer une proie pour le petit Elaphrosaurus.

A l'inverse, les petits Dryosaurus pouvaient peut-être lui servir de repas, ainsi que des petits insectes, qui étaient sans doute, ses proies les plus régulières étant les plus facile à capturer.

Galerie d'images

Actualités de ce dinosaure

Publications

  • Janensch, W. (1920). Uber Elaphrosaurus bambergi und die Megalosaurier aus den Tendaguru-Schichten Deutsch-Ostafricas. Sitzungsberichte Gesellschaft Naturforschender Freunde Berlin 8, 225-235
  • Janensch, W. (1925). Die Coelurosaurier und Theropoden der Tendaguru-Schichten Deutsch-Ostafrikas. Palaeontographica (Suppl. 7)1:1-99
  • Janensch, W. (1929). Ein aufgestelltes und rekonstruiertes Skelett von Elaphrosaurus bambergi mit einem Nachtrag zur Osteologie dieses Coeluro-sauriers. Palaeontographica (Suppl. 7)1: 279-286
  • Lapparent, A.F. de (1960). Les dinosauriens du "Continental intercalaire" du Sahara central. Mem. Soc. Geol. France 88A: 1-57
  • Patrice LEBRUN: Dinosaures Carnivores.


Liens complémentaires