Coahuilaceratops

De Paleowiki
Révision de 26 avril 2014 à 14:55 par Croc en stock (discussion | contributions) (Page créée avec « {| align="right" |__TOC__ |} {{Fiche_descriptive |étymologie=Tête cornue de Coahuila |classification=Ceratopsia - :Category:Ceratopsidae|Cer... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Fiche descriptive

¤ Etymologie du nom: "Tête cornue de Coahuila"

¤ Position dans la classification: Ceratopsia - Ceratopsidae - Chasmosaurinae

¤ Eres géologiques: Crétacé supérieur (fin du Campanien supérieur : ~ 72,5 à 71,5 millions d’années).

¤ Taille estimée: 7 m long

¤ Poids estimé: 2 à 3 tonnes

¤ Régime alimentaire: herbivore

¤ Répartition géographique: Formation Cerro del Pueblo, Etat de Coahuila (région de Porvenir de Jalpa), Mexique.

¤ Découvert en: 2001 (et extrait en 2003)

Coahuilaceratops magnacuerna © Lukas Panzarin.




Les différentes espèces

L’adjectif spécifique magnacuerna est une combinaison de mots Latin magna et Espagnol cuerna signifiant grande corne.


Inventaire des fossiles retrouvés

  • CPC 276 Holotype, un squelette partiel incluant divers éléments crâniens et postcrâniens, ces derniers étant encore non préparés. Le matériel crânien inclue le rostral, le prémaxillaire gauche, le maxillaire droit, les deux nasaux fusionnés, les cornes supraorbitaires gauche et droite incomplètes, quelques portions de la collerette pariétosquamosale, le prédentaire et les deux dentaires.
  • CPS 277, un spécimen juvénile représenté par un prédentaire, un dentaire et des éléments postcrâniens encore non préparés.


Caractères propres à ce dinosaure

Coahuilaceratops magnacuerna CPC 276 (Holotype) les éléments crâniens connus en vue latérale gauche. D’après Loewen et al., 2010.
  • Coahuilaceratops est le premier cératopsien découvert au Mexique, il est représenté par des restes incomplets d’au moins deux individus, lesquels permettent, ensemble, de reconstituer 45 % du crâne de cette espèce. Coahuilaceratops est caractérisé par son prémaxillaire présentant un pilier du nasal incliné postérieurement, lequel porte une crête prononcée et tordue dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, et des nasaux fusionnés particulièrement épais dorsoventralement. Coahuilaceratops présente également une corne nasale positionnée plus antérieurement par rapport à la cavité nasale que chez d’autres chasmosaurines et des cornes supraorbitaires particulièrement développées, rivalisant en taille avec celles des plus grands chasmosaurines que sont Triceratops et/ou Torosaurus. La collerette de Coahuilaceratops est très mal connue, mais les fragments disponibles, tel qu’une barre pariétale médiane très étroite, indiquent la présence de fenêtres pariétales relativement grandes, approchant en taille celles observées chez Pentaceratops et la plupart des spécimens de Chasmosaurus.
  • En 2013, Wick et Lehman décrivent Bravoceratops, un chasmosaurine du Maastrichtien inférieur du Texas basé sur un crâne partiel désarticulé. Cet animal serait très proche du Coahuilaceratops mexicain qui est un peu plus ancien. La collerette du Coahuilaceratops est mal connue et ne peut pas être comparée aux éléments conservés du Bravoceratops. Selon Wick et Lehman, les deux genres se distingueraient par leur région faciale mais celle-ci est sujette à variation au sein d’une même espèce. Pour les auteurs de l’article il n’est donc pas impossible que ces deux cératopsiens représentent un seul et même genre.


Phylogénie

  • D’après Loewen et al., Coahuilaceratops serait apparenté à deux chasmosaurines qui vivaient au nord du continent de Laramidia, Anchiceratops et Arrhinoceratops avec lesquels il forme un clade. Ce qui implique aussi que Coahuilaceratops était plus étroitement apparenté au Triceratopsini du Maastrichtien qu’à d’autres chasmosaurines du Campanien supérieur des régions méridionales de Laramidia comme Agujaceratops et Pentaceratops. Les origines du clade comprenant Coahuilaceratops, Anchiceratops et Arrhinoceratops sont encore obscures, on ignore si Coahuilaceratops dérive d’un chasmosaurine du nord de Laramidia qui aurait migré vers le sud, ou si les représentant septentrionaux de ce clade avaient pour ancêtre des chasmosaurines qui auraient migrés du sud vers le nord.


Un monde perdu

  • Il y a 72 millions d’années, l’Amérique du Nord était divisé en deux masses continentales séparées l’une de l’autre par la Mer Intérieure Nord-Américaine. A l’Ouest de cette mer se trouvait le continent de Laramidia (qui s’étendait de l’Alaska au nord du Mexique) et à l’Est le continent Appalachia. Coahuilaceratops vivait dans l’extrême sud du continent de Laramidia, pas très loin de l’océan. Cette côte méridionale du continent était fréquemment exposée à des épisodes de tempêtes et d’ouragans qui balayaient la plaine côtière (Eberth et al., 2004). Ces tempêtes et les inondations qu’elles provoquaient devaient tuer un grand nombre d’animaux vivant près de la côte. De nombreux coquillages (tel que des huîtres) ont été retrouvés fixés sur les os de certains dinosaures qui cohabitaient avec Coahuilaceratops, tels ceux de l’hadrosaure Velafrons.
  • La découverte de Coahuilaceratops et de la faune associée de la Formation Cerro del Pueblo est importance car jusqu’ici on ignorait tout des dinosaures qui peuplaient l’extrême sud du continent de Laramidia. Autre fait important, la Formation Cerro del Pueblo est l’un des rares sites d’Amérique du Nord datant de l’extrême fin du Campanien supérieur (~ 72 à 71 millions d’années). La plupart des gisements du Campanien supérieur nord américain sont en effet un peu plus anciens et âgés entre 76 et 73 millions d’années.


Publications

  • Eberth, D.A., Delgado de Jesus, C.R., Lerkekmo, J.F., Brinkman, D.B., Rodriguez de la Rosa, R.A., and Sampson, S.D. (2004) Cerro del Pueblo Fm (Difunta Group, Upper Cretaceous) Parras basin, southern Coahuila, Mexico ; reference sections, age, and correlation. Revista Mexicana de Ciencias Geologicas 21: 335-352.
  • Loewen, M.A., Sampson, S.D., Lund, E.K., Farke, A.A., Aguillón-Martínez, M.C., de Leon, C.A., Rodríguez-de la Rosa, R.A., Getty, M.A., Eberth, D.A., (2010). Horned Dinosaurs (Ornithischia: Ceratopsidae) from the Upper Cretaceous (Campanian) Cerro del Pueblo Formation, Coahuila, Mexico, In: Michael J. Ryan, Brenda J. Chinnery-Allgeier, and David A. Eberth (eds), New Perspectives on Horned Dinosaurs: The Royal Tyrrell Museum Ceratopsian Symposium, Indiana University Press, 656 pp.
  • Steven L. Wick & Thomas M. Lehman (2013) A new ceratopsian dinosaur from the Javelina Formation (Maastrichtian) of West Texas and implications for chasmosaurine phylogeny. Naturwissenschaften (advance online publication) DOI: 10.1007/s00114-013-1063-0